dimanche 4 avril 2021

Mon coloc d'enfer #1-#4 • Keiko Iwashita.


Miko est lycéenne. Ses parents devant s'occuper de sa grand-mère malade, elle se retrouve à faire de la colocation dans une grande maison appartenant à son oncle. Non seulement elle n'est pas habituée aux tâches ménagères, mais en plus ses colocataires sont tous des adultes un peu bizarres. Le plus âgé d'entre eux, Matsunaga, fait un peu peur à Miko mais s'avère en réalité être quelqu'un de très prévenant. Bienvenue dans le premier épisode de cette joyeuse histoire de colocation où une lycéenne a le cœur qui bat pour un homme plus âgé qu'elle.


MOTS CLEFS : Vie en colocation / Amitié / Différence d'âge / Romance / Mignon.


J'ai lu le premier tome de Mon coloc d'enfer il y a un petit moment, peu après sa sortie, et j'ai laissé le manga de côté le temps que pas mal de tomes soient publiés ! J'avais tellement aimé le début que je ne me voyais pas faire un tome par un tome 😂 Ce n'est que cette semaine que je me suis attaquée aux tomes deux à quatre (en relisant le premier au passage parce que je ne vais pas bouder mon plaisir. Et sans surprise : ça a été un petit régal. C'est un petit manga mignon qui fait du bien et qui prend son temps.

Pour que les parents de Miko puissent s'occuper de la grand-mère malade, l'oncle lui propose d'intégrer la maison qu'il loue à un petit groupe de jeunes. Miko y fait alors la connaissance de ses six nouveaux colocataire : deux femmes, trois hommes, et Sabako la petite chatte. C'est la première fois que Miko vit comme une jeune adulte, avec les responsabilités de sa cuisine, de son ménage, ses petits ennuis, en plus de ses études. Une nouvelle indépendance qu'elle va devoir apprivoiser mais ses colocataires sont aussi là pour l'aider, et surtout Matsunaga qui ne laisse pas Miko indifférente !


Quelque chose que je ne cautionne pas dans la vie réelle, c'est une différence d'âge aussi importtante que Matsunaga et Miko, surtout à leurs âges (27 et 17 ans). Mais dans l'univers des mangas c'est assez typique et courant. J'y accroche vraiment quand le couple possède une certaine alchimie, que ça reste léger et mignon. C'est le cas de Mon coloc d'enfer ! Certes, on aborde cette différence, les deux personnages en ont conscience mais on avance doucement. Miko est jeune et plus réceptive aux grands émois, en attente que Matsunaga la voit comme une jeune femme, et l'évolution chez Matsunaga est bien plus lente.

C'est quand même un concentré de mignonitude. Les rapprochements et la complicité de nos deux personnages m'ont plu. Miko évolue d'ailleurs dans un environnement que j'ai adoré découvrir ! La colocation où elle atterit lui réserve bien des surprises car ses colocataires ont de bien belles personnalités ! On découvre tour à tour Matsunaga, mais aussi Asako, Ryô, Hattori et Ken, et chacun apporte sa pierre à l'édifice. Miko va pouvoir tisser de nouveaux liens et de nouvelles amitiés ! Ce groupe là partage des moments drôles et attendrissants et c'est toujours un plaisir de les retrouver !

C'est pour moi l'une des meilleures découvertes shôjo de ces dernières années ! C'est une série qui réunit tous les éléments nécessaires pour passer un bon moment, c'est tendre et mignon et il n'y pas de dramas inutiles. Je sens, à l'aube du quatrième tome, qu'une rivale va faire son entrée mais le tout reste dans la continuité de l'histoire, de ce que Matsunaga ou les autres ont pu nous révéler de lui, et j'ai hâte de découvrir ce que l'autrice nous réserve.


Une série qui commence vraiment très bien ! J'ai tout de suite accroché au ton de l'histoire, aux personnages, et au couple phare. Plein d'humour, de tendresse, et avec sa dose complicité, ça ne pouvait que marcher entre ce manga et moi.








tâches d'encre

  1. Il a l'air bien ce manga :)
    Même si je suis d'accord avec toi pour la différence d'âge dans le couple.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout, mais ton avis a éveillé ma curiosité. Je le note, merci ! :)

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree