vendredi 29 mai 2020

Le lord, le magicien et la malédiction • Lee Welch.


Lord Thornby est pris au piège sur la propriété isolée de son père depuis plus d’un an. Il n'y a ni cellule ni chaînes, mais il est incapable de quitter la demeure familiale. Au fil des jours, sa santé mentale commence à s’effriter.
Lorsque le magicien industriel John Blake arrive pour enquêter sur un cas de sorcellerie, il trouve Thornby assez particulier. Arrogant certes, mais aussi inquiétant qu'il est séduisant. Sans s’en rendre compte, John se retrouve entraîné dans un conte de fée des plus sombres, où toutes les règles de la magie - et de l'amour – se trouvent altérées.
Pour rendre sa liberté à Thornby, les deux hommes vont devoir affronter des vérités qui changeront leur vie à jamais - et John devra accepter que l'homme courageux et plein d'esprit qui gagne son cœur soit également sur le point de le briser. Peuvent-ils se dépêtrer de cette magie aussi dangereuse que l’amour ?


J'AI AIMÉ : La tension de la malédiction, l'alchimie des personnages.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


Je remercie les éditions MxM Bookmark pour l'envoi de ce roman via NetGalley ! J'ai surtout craqué dessus parce que j'ai lu l'avis enthousiaste de Cindy Van Wilder sur cette histoire et comme je me fie totalement aux goûts de cette autrice, j'ai voulu la découvrir à mon tour ! Et je ne suis pas du tout déçue, j'ai beaucoup aimé le voyage. J'ai même été plus qu'agréablement surprise, non seulement par l'atmosphère du roman et par la omniprésence de la magie se mêlant au contexte historique.

John Blake a été dépêché par une connaissance de Lady Dalton pour enquêter à Raskelf, la demeure de son époux. Elle accuse le fils de ce dernier de lui lancer des sortilèges pour l'empêcher de se rapprocher de son père. Mais quand le magicien arrive sur les lieux, il réalise très vite que Lord Thornby n'a rien à voir dans cette histoire... Lui aussi semble être sous l'emprise étrange des lieux. Alors que c'est pourtant son souhait le plus cher : il ne peut pas partir.


Je me suis très vite plongée dans ce roman. L'atmosphère m'a tout de suite saisie. Elle possède ce parfum sombre qui embaume tout ce qui touche à la magie maléfique et les malédictions. Un côté assez gothique aussi avec la grande demeure de Raskelf, ses pièces vides, ses longs couloirs, ses empreintes magique, et les tourments de Lord Thornby qui cherche par dessus tout à quitter le château.

La romance est très bien dosée à travers les pages. On peut voir les deux hommes nouer une véritable relation qui n'est pas seulement motivée par leur désir. John et Soren possèdent une alchimie qui sait nous surprendre au fil des chapitres. Il y a non seulement une entraide et un respect mutuels, mais aussi beaucoup de tendresse dont ils sont les premiers étonnés, persuadés de ne pas vraiment être en droit d'avoir une relation amoureuse.

Le contexte de la magie est aussi fort que le contexte historique et les deux se marient très bien. La romance ne prend pas le pas sur l'intrigue non plus, elle la suit et l'accompagne avec crédibilité. John est un magicien puissant, et pas si ordinaire que ça. Sa magie n'est pas impressionnante à première vue, mais elle est au final plus attachante et sentimentale qu'on ne le pense. Lui et Soren se battent en tout cas contre une malédiction plus grande qu'eux et la tension ne fait que monter jusqu'à la toute fin !


Un roman qui m'aura tout à fait charmée ! Entre magie, romance agréable, et secrets de famille, j'ai passé un moment agréable et prenant, et Lee Welch est définitivement une autrice que je note sur ma liste.


mardi 26 mai 2020

King's Cage (Red Queen #3) • Victoria Aveyard.



Mare Barrow a échangé sa liberté contre celle de ses amis. Retenue prisonnière par l'homme qu'elle aimait autrefois et désormais roi, elle est dans l'incapacité d'utiliser son pouvoir et subit maintes humiliations et mauvais traitements.
Pendant ce temps, la rébellion continue de s'organiser, et d'étendre son influence, plus que jamais décidée à lutter contre l'oppresseur. Mais en l'absence de la faiseuse d'éclairs, qui mènera cette armée au bout de son ambition ?


Tomes précédents : ₁. Red Queen ♦ ₂. Glass Sword.


J'AI AIMÉ : L'atmosphère, la dynamique des personnages.
J'AI MOINS AIMÉ : Il ne se passe pas grand chose.


Red Queen est une saga qui n'a pas commencé sous les meilleurs auspices pour moi, avec un premier tome assez bancal par bien des aspects. Ce n'est qu'avec la tournure du second tome (que je préfère encore à celui-ci) que je me suis mise à apprécier d'avantage les personnages et l'histoire. Ce troisième tome continue sur cette lancée : j'ai pris plaisir à retrouver l'intrigue et les enjeux !

Mare a échangé la vie de ses amis contre la sienne, laissant à Maven le choix de faire d'elle sa prisonnière. Le nouveau roi exhibe sa nouvelle marionnette sous les yeux de tous et Mare fait l'office de tous ses caprices. En parallèle, la Garde Écarlate commence à mettre le pays à feu et à sang et la rébellion commence même à toucher les Argents qui remettent la couronne de Maven en cause quand l'héritier légitime est encore dans la nature.


J'ai eu peur plusieurs fois de la direction de ce tome avec Mare auprès de Maven. Pour être honnête, l'histoire glisse parfois sur une pente dangereuse qui m'a beaucoup fait grincer des dents. Toutefois, j'ai bien aimé que l'on creuse un peu plus le personnage de Maven, le prince de l'ombre, l'héritier créé de toute pièce par la défunte reine Elara et son pouvoir. On s'intéresse plus à lui mais il ne fait pas un vilain très convaincant. Maven a plus l'étoffe du jeune homme capricieux qui ne sait pas ce qui veut. Même s'il est dangereux et changeant, j'ai eu du mal à le prendre comme une menace sérieuse.

L'histoire stagne d'ailleurs beaucoup tout le temps que Mare est sous sa coupe. Et c'est... un long moment. Mare ressasse ses pensées et ses envies d'évasions sans même échafauder le moindre plan. C'est simple, il ne se passe rien. Mare devient les yeux et les oreilles de la cour de Maven, apprend beaucoup de choses par elle-même et grâce à son nouveau rôle de trophée, mais les lecteurs se retrouvent beaucoup trop entre parenthèses.

Ceci dit, j'ai quand même apprécié de retrouver les personnages et découvrir enfin ce qu'il leur arrive. Je trouve encore beaucoup de défauts à cette saga mais je prends plaisir à suivre les aventures de tout le monde. Que ce soit Mare au milieu des deux princes/rois qui se détestent et d'enjeux profonds, ou Cameron et Cal du côté de la Garde Écarlate, ou même encore des personnages plus secondaires comme Evangeline, Farley ou Julian. Les derniers chapitres sont trépidants et on commence à entrer en plein dans le vif du sujet : enfin !


Un tome bien plus lent que le précédent mais qui reste heureusement dans sa lignée. On range l'action au placard pour des intrigues de cours et d'espionnages, pour finir sur une note sanglante. A la fin de King's Cage les jeux sont faits et il n'y a plus qu'à lire le dernier tome ! (uniquement paru en VO)

jeudi 21 mai 2020

Empreintes fauves (Meg Corbyn #4) • Anne Bishop.


Since the Others allied themselves with the cassandra sangue, the fragile yet powerful human blood prophets who were being exploited by their own kind, the dynamic between humans and Others has changed. Some -such as Simon Wolfgard, wolf shifter and leader of the Lakeside Courtyard, and blood prophet Meg Corbyn- see the closer companionship as beneficial.
But not everyone is convinved. A group of radical humans is seeking to usurp land through a series of violent attacks on the Others. What they don't realize is that there are older and more dangerous forces than shifters and vampires protecting the land -and those forces are willing to do whatever is necessary to safeguard what is theirs...


Tomes précédents : ₁. Lettres écarlates ♦ ₂. Volée noire ♦ ₃. Gris présages.


J'AI AIMÉ : La tension, les retrouvailles avec les personnages.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


Je disais dans ma chronique du tome précédent que c'était une saga que j'enchaînais rapidement (et ça a été le cas pour les trois premiers tome), mais voilà que trois ans se sont quand même écoulés entre ma lecture du tome trois et du tome quatre ! Et la question que je me pose sincèrement, c'est comment ai-je fait pour attendre aussi longtemps ? Dès les premières pages, je me suis retrouvée propulsée dans un univers qui m'a manqué plus que je ne le pensais. Les retrouvailles ont été fabuleuses... et tout en tension aussi !

Les Autres ont laissé un mauvais présages aux métamorphes et aux vampires qui peuplent Thaisia. Les humains sont de plus en plus téméraires, cupides et violents, et vont droit à leur perte. Leurs actes de terrorismes visent non seulement les meutes établies dans les villes importantes, mais aussi tous les humains qui s'allieraient avec eux. Ce mouvement compte de nouveaux membres et les massacres commencent à avoir lieux... Simon, de plus en plus impliqué avec les humains de Lakeside, doit faire face à un sacré dilemme : doit-il leur donner une chance et assurer leur protection ? Ou les laisser voués à eux-mêmes ?


Dans la lignée du tome précédent où le mouvement contre les métamorphoses prend de l'ampleur, ici nous assistons à son apogée. Les violences redoublent en ville et dans les campagnes reculées. Les humains se sentent puissants : chaque attaque est une victoire et ils sont prêt à se faire entendre. On entre une fois de plus dans la politique et les conflits propres à l'univers. Les Autres se réveillent. Ces créatures que même les métamorphes et les vampires craignent commencent à vouloir agir.

J'ai adoré retrouver les personnages auquel je suis tellement attachée. Meg et Simon, bien sûr, même si je trouve toujours Meg relayée au second plan alors que tous les personnages que nous suivons gravitent autour d'elle et de ses prophéties. Mais également Vlad, Henry, Tess, la police de Lakeside et leurs compagnes. Ils forment une alliance qui a pris du poids et c'est le tome où ce poids peut faire pencher la balance... ou non. J'ai beaucoup tremblé pour ce beau monde dont l'avenir semble incertain.

L'intrigue est toujours divisée entre les terra indigene de Lakeside et la police de Lakeside, mais on retrouve aussi le village où s'est établie Hope, une des prophétesse de sang secourue, et un village voisin dont la population est mixte entre humains et terra indigene. Tous ces points de vue rendent l'intrigue passionnante et intelligente. La tension grandit de page en page, ainsi que notre attachement pour chacun des personnages. L'univers de l'autrice me passionne complètement et c'est une des rares sagas où les créatures me fascinent également à ce point.


Un super tome, une super suite, et l'histoire prend un tournant décisif que j'ai très hâte de voir dans le cinquième et dernier tome. On voit que le tome précédent nous préparait beaucoup à ce tome-ci, qui exploite jusqu'au bout les conflits entre humains et terra indigene.

dimanche 17 mai 2020

Cosy Sunday (édition 2020) #15.

Bienvenue dans mon Cosy Sunday ! Dans ce rendez-vous (la plupart du temps) hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.




Je me suis plongée dans Three Dark Crowns, book 2 : One Dark Throne que j'ai beaucoup aimé. C'est une suite à la hauteur du premier tome et j'ai chéri mes retrouvailles avec l'univers sombre et ses personnages particuliers. Puis, place à une lecture plus légère et printanière : Quatre Sœurs (BD), tome 3 : Bettina, mon tome préféré de la saga pour l'instant pour sa complicité entre sœurs et son atmosphère doudou.





The Others, book 4 : Marked in Flesh de Anne Bishop.
VF : Meg Corbyn, tome 4 : Empreintes fauves.

(Résumé du 1er tome) Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux...



➪ Je n'ai pas eu le temps de lire depuis vendredi... Mais je peux déjà dire que j'aime beaucoup retrouver cet univers complexe. Tout m'est revenu d'un seul coup en tête alors que je ne me suis pas plongée dans cette saga depuis 2017 !




Je ne prévois qu'un livre parce que c'est un gros pavé (et ma lecture en cours aussi). J'espère continuer (et aimer) le troisième tome de Red Queen !




The Miseducation of Cameron Post (3/5) : Un film plus dur que je ne le pensais et que j'ai moins apprécié que mon entourage... Disons qu'avec le thème, je m'attendais à ce que le film dénonce plus les centres de thérapie de conversion. Au final, il y a un sentiment très passif au niveau de la réalisation, qui me donne l'impression qu'on ne dénonce pas grand chose (ou du moins, sans se mouiller). Toutefois, les acteurs sont convaincants et nous transmettent beaucoup d'émotions.



Brooklyn Nine-Nine : Saison 05 (4/5) : Une saison que j'ai plus apprécié que la précédente et que j'ai littéralement gobé. Les épisodes m'ont beaucoup fait rire et j'ai bien aimé suivre Amy et Jake dans la préparation de leur mariage. C'est une saison que j'ai trouvé égal dans son ensemble, et nos personnages préférés sont fidèles à eux-même !



Autres :
📺 Actuellement plongée dans His Dark Materials.






Twogirlsandbooks nous partage son avis enthousiaste sur Captive T1 !
Les lectures de Marinette me donne envie de sortir Clair Obscur de ma PAL.


Bonne semaine et jolies lectures à tous•tes !

samedi 16 mai 2020

Bettina (Quatre soeurs - BD #3) • Malika Ferdjoukh & Cati Baur.


« Quel gâchis, il a pourtant tout pour me plaire...
- Excuse-moi, je n'ai pas la tête à...
- Tu sors avec quelqu'un d'autre ?
- Si seulement... »
Au cœur de ce troisième tome de la série, il est question de Bettina, 14 ans, qui se languit du très moche et si splendide Merlin...
Pour les vacances de printemps, les soeurs Verdelaine reçoivent leurs petits cousins Harry et Désirée, venus profiter du grand air. Hortense, de son côté, échange des mails avec Muguette, toujours hospitalisée. Mais voilà que, pour joindre les deux bouts, Charlie décide de louer une partie de la maison ! Le locataire s'appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle. Et beau...


Tomes précédents : ₁. Enid ♦ ₂. Hortense.


J'AI AIMÉ : L'ambiance, Bettina est plus attachante.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


Je continue mon avancée de ces bande-dessinées au fur et à mesure des saisons avec le tome 3 et son ambiance de printemps ! Chaque fois c'est une replongée en enfance, un souvenir de ces années que j'ai passé à dévorer les romans. Et honnêtement, il me semblait bien que ce troisième tome était mon préféré alors que Bettina n'est pas ma favorite de base : des années après, je l'ai une fois de plus trouvé meilleur que les autres !

Bettina se languit de Merlin qui lui a brisé le cœur après qu'elle ait brisé le sien... Dans sa déprime, la jeune fille s'est assagie et s'est même adoucie avec ses sœurs. L'atmosphère dans la Vill'Hervé en ce début de printemps démarre en fanfare : les petits cousins sont arrivés et un nouveau locataire a élu domicile dans l'ancienne chambre des parents. Dans ce cocon, Hortense écrit régulièrement à son amie Muguette, Bettina broie du noir, et le cœur de Charlie commence à vaciller.


Un troisième tome que j'ai énormément aimé pour tous ces moments avec les sœurs. Bettina n'est plus la pimbêche des tomes précédents et ça fait du bien. Elle commence à grandir et regarder ses sœurs avec moins de jugements hâtifs. C'est un tome qui est plus consacré à l'esprit de famille que sur les joies et désespoirs de Bettina. Les sœurs se serrent les coudes, surtout avec les petits Harry et Désirés qui sont venus pour les vacances.

Bettina, Hortense, et Charlie rythment toutes les trois le récit principal. Chacune ont leurs propres maux et connaissent quelques émois. J'aime les voir évoluer en solo tout comme se retrouver toutes ensemble auprès du feu ou de la table de la cuisine autour d'un bon repas. Geneviève et Enid sont plus au second plan, mais on ne les oublie pas pour autant. Les sœurs possèdent une alchimie qui donnent un effet tellement cosy à la Vill'Hervé !

Les illustrations prennent des tons chaleureux et un côté fleuri envahi les landes où habitent les Verdelaine. J'aime tellement les paysages autour de leur maison, comme la plage sur lesquelles vont se balader les sœurs ou leur jardin sans dessus-dessous. Cati Baur a su donner une nouvelle dimension à cette histoire !


Verdict : Des années, voire plus d'une décennie, après ma lecture du roman, c'est une fois de plus mon tome préféré. Son atmosphère est touchante, printanière, et il y a dans ces quelques pages beaucoup d'émotions mine de rien !

vendredi 15 mai 2020

One Dark Throne (Three Dark Crowns #2) • Kendare Blake.


With the unforgetable events of the Quickening behind them and the Ascension Year underway, all bets are off. Katherine, once the weak and feeble sister, is stronger than ever before. Arisnoe, after discovering the truth about her powers, needs to figure out how to make her secret talent work in her favor without anyone finding out. And Mirabella, the elemental sister thought to be the certain Queen Crowned, faces attacks that put thos around her in danger she can't seem to prevent.


Tome précédent : ₁. Three Dark Crowns.


J'AI AIMÉ : Les trois personnages principaux, l'atmosphère pesante.
J'AI MOINS AIMÉ : Le personnage de Jules.


Comme chaque fois que j'ai un coup de cœur pour un premier tome, je prends tout mon temps avant d'entamer la suite. La saga a eu le temps de se terminer et trois ans se sont écoulés avant que je me plonge dans ce second tome, où j'ai adoré retrouver l'univers et les personnages. Même si l'intrigue est plus lente que précédemment, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Katherine, Arsinoe et Mirabella !

Les paris ont changé depuis que Katherine est revenue d'entre les morts comme le clame le peuple. Mirabella n'est plus grande favorite... Et Katherine a bel et bien changé : fini la jeune femme fragile qui s'écrase devant sa famille. Elle repousse ses limites et montre un nouveau visage déterminé, dangereux et cruel. Arsinoe et Mirabella sont toutes deux déboussolées, elles qui se posent encore des questions sur cette tradition qui les oblige à jouer une compétition mortelle. Mais la couronne, elle, n'attend qu'une seule des trois sœurs... 

Comme je l'ai dit, c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé les héroïnes. Katherine, Mirabella et Arsinoe possèdent trois personnalités bien différentes, et ce tome marque un tournant dans la course à la couronne et dans le caractère de Katherine en particulier. Il y a un fossé entre la Katherine du premier tome et celle du second, nous la transformant en véritable vilain de l'histoire. C'est ce qui rend cette sœur la plus intéressante : le mystère autour d'elle s'épaissit.


Arsinoe, elle, s'est beaucoup démarquée. Elle est sûrement la sœur avec le plus de temps de présence dans le récit. Ce n'est pas la grande favorite de la course, mais je la trouve très touchante dans ses faiblesses et dans son humanité. Depuis la révélation de ses pouvoirs, la jeune femme a trouvé quelques réponses... Et même si elle n'a pas de familier, elle peut compter sur son ours qu'elle commence à apprivoiser, et sur Jules et son fauve. J'ai d'ailleurs beaucoup de mal avec Jules qui pour moi écrase le potentiel d'Arsinoe, mais je ne demande qu'à voir la suite et à changer d'avis !

Et puis il y a Mirabella, qui est fidèle à elle-même dans ce tome. C'est la plus douce des sœurs, et c'est également celle aux pouvoirs les plus puissants. Elle est réfléchie, détendue, et aborde la situation avec plus de recul et sagesse que Katherine et Arsinoe.

Les trois sœurs continuent d'évoluer dans un univers semé d'embûches pour elles. Entre la compétition où une seule doit en ressortir vivante et les ennemis qui veillent au grain, rien n'est de tout repos. J'ai aimé retrouvé l'univers qui possède son grain de magie, de mystère, et d'emprise. Mes interrogations ont redoublé, d'ailleurs, et mon attachement pour les trois reines aussi. Je suis impatiente de continuer ma découverte et voir ce que l'autrice réserve aux personnages auquel je tiens !


One Dark Throne est un second tome très intéressant et qui amène intelligemment la suite. J'ai beaucoup d'affection pour cette saga que je trouve assez mal considérée auprès de son public francophone (et je trouve ça tellement dommage). Son atmosphère sombre et lugubre a su une fois de plus m'emporter !

dimanche 10 mai 2020

Cosy Sunday (édition 2020) # 14.

Bienvenue dans mon Cosy Sunday ! Dans ce rendez-vous (la plupart du temps) hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.




Une semaine sous le signe de la romance ! J'ai terminé Les sœurs Essex, tome 2 : Embrasse-moi, Annabelle qui ne m'a finalement que moyennement convaincue après avoir bien démarré... Puis j'ai beaucoup aimé Est-ce que Maxence embrasse bien ? Une histoire qui nous propose une belle ode à l'amitié. Puis je me suis attaquée à Rainbow Days, tome 1 et tome 2, les premiers tomes d'un manga dont j'ai adoré l'animé !




Three Dark Crowns, book 2 : One Dark Throne de Kendare Blake.
Pas de VF.

(Résumé du 1er tome) In every generation on the island of Fennbirn, a set of triplets is born -three queens, all equal heirs to the crown and each possessor of a coveted magic. Mirabella is a fierce elemental, able to spark hungry flames or vicious storms at the snap of her fingers. Katharine is a poisoner, one who can ingest the deadliest poisons without so much as a stomachache. Arsinoe, a naturalist, is said to have the ability to bloom the reddest rose and control the fiercest of lions.
But becoming the Queen Crowned isn't solely a matter of royal birth. Each sister has to fight for it. And it's not just a game of win or lose... it's life or death. The night the sisters turn sixteen, the battle begins.



J'ai tellement aimé le premier tome que j'ai beaucoup reculé la lecture de celui-ci, par peur. Je croise les doigts en tout cas, car je suis impatiente de retrouver l'univers !




Je vais me plonger dans le troisième tome de la BD des Quatres soeurs. Puis je vais revenir vers une saga que je n'ai pas lu depuis longtemps et que j'adore pourtant : Meg Corbyn !




iZombie : Saison 03 (3/5) : Une saison assez inégale par rapport aux deux précédentes. J'ai eu du mal à me prendre d'intérêt pour les personnages alors que j'y suis pourtant attachée... Heureusement, au fur et à mesure que l'on s'approche de la fin de la saison, le rythme s'améliore.


Autres :
📺 Actuellement plongée dans iZombie.
📺 Actuellement plongée dans Brooklyn Nine-Nine.
📺 Actuellement plongée dans His Dark Materials.






My little Anchor partage les prochaines sorties qui lui font le plus envie !
Little Red Reading Books nous partage cinq livres qu'elle aimerait lire sans tarder !


Bonne semaine et jolies lectures à tous•tes !
Decorated Christmas Tree