mardi 21 septembre 2021

Mini avis #4 : Je pense à toi, La fille de braises et de ronces, Le Veilleur des brumes.



Si vous avez jeté un coup d'oeil au résumé, sachez qu'il est trompeur. Je pensais comme beaucoup que ce serait un one-shot avec Takashi et Yasu et au final c'est un recueil de 4 histoires différentes. Et mon problème avec les tomes recueils comme celui-ci, c'est le manque d'approfondissement des histoires et des émotions. Le format est trop court pour que je m'attache à qui que ce soit.

La première nous présente Takashi et Yasu, deux meilleurs amis dont un qui souhaite partir de leur petit village pour la capitale. Ni l'un ni l'autre ne sait que l'autre nourrit des sentiments autre que l'amitié... La deuxième nous présente Sano et Suô où Sano revient sur sa relation avec Suô durant leur adolescence. Puis il y a Keiji et Tatsurô, un couple formé au hasard par Keiji qui ne sait pas dire à Tatsurô qu'ils ne sont pas en couple. Et enfin Daisuki et Kaname, deux amis qui se cherchent pendant que l'un traverse une passe difficile.

J'ai eu une préférence nette pour la première et la quatrième histoire. J'ai aimé le goût doux/amer de l'histoire de Takashi et Yasu, le goût des au revoir et le désir de partir d'un village qui n'a rien à offrir. Et j'ai aimé, dans la quatrième ce personnage perdu avec sa famille et qui trouve en son compagnon un grand soutien. Mais dans l'ensemble, je suis passée à côté en trouvant les histoires plutôt moyennes. La seconde, surtout.



- - - - -


Tomes précédents : :  ₁. La fille de braises et de ronces ♦ ₂. La couronne de flammes     Saga terminée


Il était temps de terminer certaines sagas en cours et cette année c'était place à La fille de braises de ronces avec ce troisième tome qui m'attendait. Malheureusement c'est dommage... car je termine cette série sur une note assez déçue par rapport aux autres tomes.

Le second tome est pour moi le plus réussi où la stratégie se mêle à l'action et à la romance. Ici, le ressenti est qu'il ne se passe pas grand chose ou du moins pas grand chose d'intéressant. C'est un dernier tome long et insipide. On s'est sans cesse concentré sur les détails des voyages des personnages et que trop rarement sur les enjeux qui plânent au dessus d'Elisa depuis le tome précédent.

L'autrice en dit trop également et ne laisse pas de place à l'imagination ou aux conclusions que peuvent se faire les lecteurs. Tout est montré, ce qui alourdit grandement le récit. J'ai l'impression que l'on n'est passé à côté de plein de choses prometteuses ici et que ce qui importait a été réglé trop vite. Je reste avec un sentiment de trop peu.



- - - - -


Tomes précédents : :  ₁. Le Veilleur des brumes ♦ ₂. Un monde sans ténèbres     Saga terminée


Après deux premiers tomes que j'ai apprécié pour son esthétique et ses couleurs mats, mais qui m'ont quand même moins séduite que beaucoup de lecture, c'est le tome 3 qui m'a vraiment plu. Il me permet de mieux apprécier les deux autres.

Je reprochais aux tomes précédents la mauvaise coupure entre les deux, voire les coupures tout court qui ne rendent pas justice à l'histoire et l'émotion pour moi. Ce troisième tome est plus long et plus complet, ce qui permet vraiment à l'émotion que je recherchais de monter.

Ici, Pierre, Roxane et Roland sont plus attachants. Leur aventure a vraiment forgé des liens entre eux et ont effacé l'indifférence ou les rancoeurs d'autrefois. On peut voir l'évolution de Pierre, ce personnage réservé et inquiet, s'ouvrir enfin et prendre confiance en lui et ses capacités !



samedi 18 septembre 2021

Bienvenue à Perfect City (Perfect #1) • Helena Duggan.


Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n'est-ce pas ? C'est pourtant ce que ses parents ont imposé à Violet : un déménagement à Perfect City, la ville où tout est parfait... sauf la vue de ses habitants !
Mais, très vite, Violet se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City, et que la vie n'y est pas aussi parfaite que l'on voudrait bien le faire croire... Entre les bruits dans la nuit, le comportement de plus en plus étrange de sa mère et la soudaine disparition de son père, la vie de Violet est loin d'être rose !
Avec l'aide de Kid, un garçon de son âge qui se transforme en allié providentiel, Violet est bien déterminée à percer l'horrible secret de Perfect City...


J'AI AIMÉ : Le mystère de la ville, la détermination de Violet.
J'AI MOINS AIMÉ : Le duo Violet/Kid.


Je remercie tout d'abord les éditions Fleurus qui m'ont permis de découvrir ce roman qui m'a attiré à la fois par sa couverture pétillante et par son résumé intéressant. J'ai rapidement dévoré ce roman destiné à la jeunesse ! C'est un condensé de ce que j'aimais beaucoup retrouver plus jeune dans mes lectures avec un mystère sympathique et une petite héroïne qui a du caractère.

Quand Violet et sa famille s'installe à Perfect City pour les recherches de son père, la jeune fille sent tout de suite que quelque chose cloche. Tout est trop... parfait. Les gens sont trop gentils, tout le monde se connaît, les enfants ne chahutent surtout pas, et l'imagination est totalement proscrite. Or, l'imagination, Violet en déborde ! Et derrière cette ville aux allures parfaite, son imagination l'amène à découvrir des choses pas aussi belles qu'elles n'en ont l'air. Alors qu'est-ce que cette ville cache à ses habitants ?


L'imagination est quelque chose dont Violet est fière mais les adultes, eux, le lui reprochent sans cesse... Alors son arrivée à Perfect City n'est pas des plus parfaites ! Non seulement ses parents ne sont plus les seuls à le lui repprocher mais en plus les habitants, l'école, et les mystérieux jumeaux Archer aux commandes de la ville aussi. Et ce n'est pas facile d'évoluer dans un environnement quand tout le monde la regarde d'un mauvais oeil.

Quand ses parents commencent à changer d'attitude et de comportement pour coller parfaitement à celui unanime des habitants, Violet est déterminée à savoir ce qu'il se trame autour d'elle. Les apparences sont trompeuses ! Entre un côté de la ville dissimulée, un mystérieux frère Archer disparu, et la cécité de toute le monde, l'enquête prend des tournants inattendus ! Un mystère parfois classique mais qui tient la route et qui tient en haleine le lecteur.

Et elle n'est pas seule... Kid l'accompagne, un enfant que les habitants de Perfect City ne peut pas voir. Et si j'ai beaucoup aimé Violet, sa combattivité, son caractère, son envie de foncer pour découvrir tous les mystères, j'ai beaucoup moins accroché à Kid et leur amitié. J'ai eu beaucoup de mal à voir une vrai amitié, d'ailleurs, ils sont très souvent en train de se disputer et Kid est sur la défensive en permanence. Ca se comprend, mais difficile d'accrocher à leur dynamique et d'apprécier les voir ensemble.


Un premier tome qui m'a convaincue par son intrigue et son héroïne. C'est tout à fait ce que j'aimais lire quand j'étais enfant, je pense que ce roman va plaire aux plus jeunes ! Seule la dynamique du duo de personnages m'a moins convaincue sur la longue.

dimanche 12 septembre 2021

Cosy Sunday : douze août.

Bienvenue dans mon Cosy Sunday (que je publie parfois le lundi parce que j'ai oublié le dimanche) ! Dans ce rendez-vous (la plupart du temps) hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.




Deux bonnes semaines dans l'ensemble. Elles ont été chargé alors je suis plutôt contente d'avoir réussi à lire quatre livres ! J'ai terminé Les contes de Verania, tome 1 : Le coeur de foudre qui a été plutôt bien sympa dans l'ensemble même si parfois j'aurais aimé moins d'humour. Ensuite j'ai découvert l'adorable Les tisseurs de rêves, tome 1 : Manel et les mélodies secrètes qui est super pour les plus jeunes. Puis j'ai enfin lu My Dear F***ing Prince qui est une romance que j'ai beaucoup aimé, avec des sentiments tangibles. Et j'ai terminé une saga avec La fille de braises et de ronces, tome 3 : Le royaume des larmes que j'ai trouvé plutôt long et pas trop à la hauteur des tomes précédents.




Perfect, tome 1 : Bienvenue à Perfect City de Helena Duggan.


Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n'est-ce pas ? C'est pourtant ce que ses parents ont imposé à Violet : un déménagement à Perfect City, la ville où tout est parfait... sauf la vue de ses habitants !
Mais, très vite, Violet se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City, et que la vie n'y est pas aussi parfaite que l'on voudrait bien le faire croire... Entre les bruits dans la nuit, le comportement de plus en plus étrange de sa mère et la soudaine disparition de son père, la vie de Violet est loin d'être rose !
Avec l'aide de Kid, un garçon de son âge qui se transforme en allié providentiel, Violet est bien déterminée à percer l'horrible secret de Perfect City...


➪ Un début prometteur, j'ai bien envie de savoir comment Violet va se débrouiller !




Je vais me diriger vers La neuvième maison qui est la lecture du mois de mon club lecture puis ce sera une nouvelle fin de saga avec The Kiss.



➤  Rendez-vous : Bilan du mois d'Août.



➤  L'antre de Nephtys est tombé sous le charme du Cercle du Dragon-thé.


Bonne semaine et jolies lectures à tous•tes !

jeudi 9 septembre 2021

Red, White & Royal Blue • Casey McQuiston.


When his mother became President of the United States, Alex Claremont-Diaz was promptly cast as the American equivalent of a young royal. Handsome, charismatic, genius -his image is pure millennial-marketing gold for the White House. There's only one problem. Alex has a beef with an actual prince, Henry, across the pond. And when the tabloids get hold of a photo involving and Alex/Henry altercation, U.S./British relations take a turn for the worse.
Heads of family and state and other handlers devise a plan for damage control. Stage a truce between the two rivals. What at first begins as a fake, instagrammable friendship grows deeper, and more dangerous, than either Alex or Henry could have imagined. Soon Alex finds himself hurling into a secret romance with a surprisingly unstuffy Henry that could derail the presidential campaign and upend two nations. It raises the question: Can love save the worlf after all? Where do we find the courage, and the power, to be the people we are meant to be? And how can we learn to let our true colors shine through?


J'AI AIMÉ : L'évolution entre Alex et Henry, le côté doudou.
J'AI MOINS AIMÉ : La présence de la politique.


Depuis bien longtemps j'entendais parler de cette romance et j'ai enfin pu la découvrir ! Et comme beaucoup de lecteurs et lectrices avant moi, je n'ai pas été insensible à l'histoire d'Alex et Henry ! J'ai passé un très bon moment, c'était super addictif, même si je n'ai pas eu de coup de coeur pour ma part.

Alex a toujours vu en Henry un rival. Son attitude de prince l'énerve en tout point. Mais quand cet ennui se transforme presque en accident diplomatique, Alex va devoir ravaler ses sentiments négatifs et lier une fausse relation d'amitié avec Henry pour tromper la presse. Une relation d'amitié qui lui fait découvrir qu'Henry est beaucoup plus que ce qu'il ne laisse voir... et qu'entre eux, il n'y a pas que de l'inimitié et de l'indifférence.


Une histoire aux allures impossibles et une alchimie grandissante, partant au départ d'une rivalité, c'est tout ce que j'aime ! Alex et Henry ne s'apprécient pas vraiment au début... et surtout Alex qui n'aime pas l'attitude coincée d'Henry. Et puis en échangeant leurs numéros, en allant chacun en visite chez l'autre, les confidences se font doucement et les langues se délient. Il y a une tension qui est là dès le départ entre eux et qui se développe en une histoire très belle.

L'inimitié ne reste pas longtemps. C'est un choix qui m'a plu car l'autrice se concentre sur d'autres choses bien plus importantes pour construire une relation et des choses également personnelles comme la question de l'orientation sexuelle. On voit des marques de confiance, de complicité, de douceur entre Alex et Henry. On voit leurs réfléxions intimes sur le coming out, sur comment ils souhaitent le faire, quand, quelles étapes. Leur relation évolue tranquillement et sur le temps. Elle m'a paru très crédible et sensible !

Je trouve ça juste un poil dommage que l'on n'ait que le point de vue d'Alex dans ce roman. Surtout que Alex est passionné de politique et la politique américaine et moi ça fait deux ! J'aurais beaucoup aimé celui d'Henry en parallèle. Pour les difficultés de sa position au sein de la famille royale mais aussi les moments complices avec sa soeur et son meilleur ami qui ont tout deux l'air géniaux.


Une romance addictive qui possèdent un côté doudou avec la construction logique et mignonne de la romance. On part sur le speech d'une relation impossible et on en fait quelque chose de beau et innovant pour les positions qu'occupent Alex et Henry dans l'histoire.

mardi 7 septembre 2021

Manel et les mélodies secrètes (Les tisseurs de rêves #1) • Manon Fargetton.


Manel fait beaucoup de sacrifices pour devenir une grande violoniste. Elle néglige ses camarades, même Anouck et Liam qui ont des pouvoirs magiques et qui partagent son secret. Grâce à son violon, Manel peut modifier la réalité ! Mais quand des événements anormaux se produisent dans son école, Manel ne peut plus rester à l’écart... Il y a un quatrième Tisseurs de rêves et il a besoin d’aide.


J'AI AIMÉ : L'amitié des personnages, les pouvoirs des enfants.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


            A paraître le 15 Septembre.

Je remercie chaudement les éditions Rageot pour l'envoi de ce roman ! Tout ce qu'écrit Manon Fargetton m'intéresse, même Les tisseurs de rêves qui est une saga plus jeunesse que celles que j'ai lu. Ca ne m'a pas du tout dérangée ! J'avais plutôt hâte de faire la connaissance de Manel, de son amour pour le violon, et de voir ce que l'autrice allait faire de son histoire. J'ai passé un super moment au final.

Manel et son violon, c'est une grande histoire d'amour. La jeune enfant est intransigeante avec elle-même : elle veut devenir la plus grande violoniste et s'entraîne dur pour le devenir. Jusqu'à délaisser Anouk et Liam à l'école qui ont tout deux des pouvoirs magiques comme elle. Mais quand des choses bizarres commencent à se produire à l'école, elle et ses amis sont obligés de mener l'enquête ! Y aurait-il un quatrième ? Comme eux ?


Voilà un roman qui va plaire aux plus jeunes ! Du fantastique, de la magie, des beaux éléments d'amitié et de soutien, le nouveau cocktail de Manon Fargetton m'a vraiment bien plu. Manel est attachante même si on sent qu'elle a une personnalité de feu ! Avec elle, le violon et la musique, ça ne rigole pas et ça passe avant tout le reste. Heureusement, c'est une héroïne qui sait réparer ses erreurs de jugement.

J'ai beaucoup aimé la dynamique entre elle et Anouk, Liam, et le quatrième. On voit que ce n'est pas encore l'amitié parfaite mais c'est un début maladroit et mignon. Leurs pouvoirs et les soucis qui en découlent font qu'ils doivent se serrer les coudes ! Et leurs pouvoirs viennent quand même de leur imaginaire entre la musique, le dessin, ou les rêves... Drôles de situations en perspective ! J'ai vraiment pris grand plaisir à découvrir cette première aventure avec eux. C'est frais, divertissant, et doux comme tout.


Un début que j'ai beaucoup aimé et qui m'a promis des moments mignons comme tout ! Avec sa couverture attrayante et ses personnages attachants, j'ai hâte de découvrir la suite de nos petits tisseurs de rêves !

vendredi 3 septembre 2021

Le coeur de foudre (Les contes de Verania #1) • T.J. Klune.


Il était une fois, dans une ruelle des quartiers pauvres de la Ville de Lockes, un jeune homme plutôt solitaire, du nom de Sam Haversford. Quand celui-ci transforme - tout à fait accidentellement - un groupe d'adolescents débiles en pierre, il attire bien malgré lui l'attention d'une puissance supérieure qui l'arrache au seul monde qu'il connaît pour devenir l'apprenti du plus important sorcier du royaume, Morgan of Shadows. À l'âge de quatorze ans, il pénètre dans la forêt de Dark Woods d'où il revient avec Gary, la licorne gay sans corne et un semi-géant du nom de Tiggy, ce qui lui vaut le surnom de Sam of Wilds. À l'âge de quinze ans, il comprend ce qu'est vraiment l'amour quand un nouveau chevalier arrive au château. Sir Ryan Foxheart l'incarnation du plus beau rêve qu'on puisse imaginer. Mais tout tombe à l'eau quand, au fil des ans, Ryan s'éprends du répréhensible prince Justin, que Sam ne peut pas contrôler sa magie, qu'un dragon sexuellement agressif kidnappe le prince, que le roi les envoie à son secours, et que Sam tombe de plus en plus amoureux de la seule personne qu'il ne pourra jamais avoir. Enfin, ça c'est ce qu'il croit.


J'AI AIMÉ : La personnalité de Sam, les liens des personnages.
J'AI MOINS AIMÉ : L'humour parfois trop présent 😅.


Encore une saga de T.J. Klune que je découvre et commence ! On me l'a choisi dans le cadre d'un challenge et je suis contente car il aurait pu mariner plus longtemps que quelques mois me connaissant. J'étais quand même intriguée de découvrir Les contes de Verania surtout avec les avis que j'ai lu qui le présentait comme une saga très drôle. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'humour est omni-présent ! Parfois c'est rafraîchissant, parfois on aimerait un peu plus de sérieux toutefois.

Sam a toujours eu le béguin pour le Chevalier Ryan... Tout le monde l'embête à ce propos, que ce soit ses meilleurs amis ou sa famille. Mais quand le Ryan est promu et que son mariage avec le prince Justin est annoncé, Sam tombe de haut. Il ne manquerait plus que Justin se fasse kidnapper par un dragon qui parle et que Sam doit faire équipe avec Ryan pour le sauver. Que pourrait-il se passer de pire que de tomber encore plus amoureux de la personne qu'il ne peut pas avoir ?


Sam est un personnage attachant avec une personnalité douce et gentille. Ce qui contraste fort avec la personnalité exhubérante de Gary, la licorne sans corne, qui est aussi son meilleur ami. Ces deux-là, avec Tiggy le demi-géant, forment un trio hilarant et tout sauf homogène. Les réparties et les taquineries sont au rendez-vous, surtout à propos du béguin de Sam pour Ryan et de sa capacité à ne pas voir ce qui est flagrant pour tout le monde (et encore plus pour nous lecteurs).

On est en tout cas plongés dans un univers d'heroic fantasy, cette fois presque 100% gay. Les personnages, que ce soit les principaux comme les secondaires, sont totalement déjantés et n'ont aucune retenue quelconque. Même les ennemis que l'on a du mal à prendre au sérieux. L'humour fait partie intégrante de l'histoire, au même stade que la fantasy et la romance. L'humour est également graveleux, très axé sur le sexe. Si ce n'est pas votre dada, je ne sais pas si vous accrocherez.

Donc j'ai bien rigolé, mais comparé à beaucoup de lecteurs je n'ai pas accroché au point d'être totalement convaincue. Par exemple même si Sam est adorable, il a un peu la personnalité d'un Gary Tsu (masculin de Mary Sue) dans le sens où tout lui arrive, ou lui tombe dessus, et comme dirait Ryan « tout et n'importe quoi veut coucher avec lui » (littéralement chaque personne et chaque chose qu'il rencontre, oui oui, même les créatures). Au bout d'un moment c'est un peu fatiguant car il n'y a plus de surprise.


Un premier tome qui m'a quand même plu malgré les petits défauts et le trop plein d'humour. J'ai apprécié Sam, Gary, Tiggy et Ryan. J'ai envie d'en découvrir plus à leurs côtés et on verra ce que ça donnera !

mercredi 1 septembre 2021

Bilan : Août 2021.

Coucou tout le monde ! Le mois d'Août a été un très bon mois niveau personnel et côté lecture, je suis vraiment contente et apaisée. Mon cousin que je n'avais pas vu depuis 2 ans est venu me rendre visite en Irlande et j'ai pu quitter mon taff après en avoir trouvé un bien meilleur 😀 Que de bonnes choses, donc !
Côté lectures, j'ai lu un total de dix livres dont deux BDs et un manga. Après ne pas avoir lu les deux premières semaines, je trouve que je me suis bien débrouillée ! Je n'ai pas eu de coup de coeur, toutefois, même si j'ai eu de supers lectures comme La vie invisible d'Addie Larue ou From Blood and Ash #1. Une ou deux déceptions comme Wicked Villains ou Je pense à toi, mais dans l'ensemble ça a surtout été de bonnes lectures.



Mon top 3 :



La meilleure lecture : From Blood and Ash #1.
Une histoire vraiment addictive ! J'ai dévoré ce pavé en 2 jours et j'en redemandais presque. Les personnages, leurs rapprochements, les retournements, tout m'a tenue en haleine !

🪐 Un univers : La vie invisible d'Addie Larue.
Plus une atmosphère qu'un univers puisque l'histoire se déroule dans notre monde. C'est l'ambiance mélancolique, douce-amère, qui accompagne les personnages qui a su me plaire.

👑 Un personnage : Skye (Ce sera moi).
J'ai envie de la choisir parce que c'est un personnage féminin qui rayonne, qui boue d'une confiance en elle inébranlable ! Avec la grossophobie qu'elle subit, surtout de la part de sa mère, je la trouve vraie et courageuse.

💕 Un couple : Poppy et Hawke (Fromb Blood and Ash #1).
Deux personnages dont l'histoire se construit lentement et de manière crédible. J'ai adoré leurs réparties à tous les deux. Ils sont attachants, complices, et certains éléments leur mettent bien des bâtons dans les roues...

🧸 Une histoire : La vie invisible d'Addie Larue.
Une histoire qui réunit deux personnages aux coeurs et envies fêlés et qui pourtant est pleine d'espoir. Conclure un pacte avec le diable, c'est aussi s'exposer au revers de la médaille.

🤷🏻‍♀️ Une déception : Wicked Villains #1.
Une réécriture de conte qui ne contient que très peu d'élément du conte originel au final... et qui est plein de kinks qui ne me plaisent pas forcément. Je suis quand même curieuse des autres tomes cependant.

😍 Un crush : /.
/




Je suis actuellement en train de lire Red White & Royal Blue et j'aime vraiment beaucoup ! Ensuite je lirais La fille de braises et de ronces #3 et The Curse #3 pour terminer ces deux séries. Et je lirais également La neuvième maison qui est la lecture de Septembre pour mon Club lecture 😊


Decorated Christmas Tree