mercredi 23 juin 2021

Belle de gris (Les soeurs Carmines #2) • Ariel Holzl.


Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.
En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.


Tome précédent :  ₁. Le complot des corbeaux.


J'AI AIMÉ : L'atmosphère spécifique à la saga, connaître Tristabelle.
J'AI MOINS AIMÉ : Moins d'intrigue que le premier tome.


Il me fallait une couverture violette pour un challenge et j'ai donc pioché dans mes sagas à continuer. J'ai jeté mon dévolu sur la suite des Soeurs Carmines puisque le premier tome m'a complètement séduite. On continue dans une atmosphère bien spéciale et bien spécifique à la saga, on prend une autre des soeurs Carmines, et on est de nouveau plongé dans les intrigues mortelles de Grisailles !

Quand Tristabelle entend parler du bal de la Reine, c'est pour elle la chance de sa vie d'intégrer la cour. Même sans invitation, ce n'est pas ça qui va arrêter la jeune fille. Un soupçon de ruse et une grosse dose d'ambition, c'est suffisant pour chercher et séduire tout ce qu'il lui faut. Tous les moyens sont permis et ça, c'est slogan avec lequel Tristabelle vit depuis toujours. Pas d'état d'âmes pour les autres, ils n'en valent pas la peine. Tous devrait se plier en quatre pour elle, voyons.


Autant dire que la rencontre avec Tristabelle dans le premier tome a été un peu compliquée. C'est un personnage difficile et qui nous était opposé à Merry, sa soeur follement attachante. Ce tome ne nous la présente pas sous un nouvel angle mais nous permet de la connaître bien mieux... Son arrogance m'a en tout cas beaucoup fait rire ! Tristabelle est un véritable spécimen. Personne n'a autant confiance en soi qu'elle, c'est certain. Tristabelle vit dans son propre univers où il est impossible de ne pas l'aimer et de ne pas vouloir lui faire plaisir.

D'ailleurs le roman nous plonge tout de suite dans sa tête. Tristabelle prend les rênes de son intrigue et nous le fait savoir très vite. On n'est qu'un pion, tout comme les personnages qui gravitent autour d'elle. Elle nous mène à la baguette ! Si je l'ai bien moins aimé que ses soeurs, j'ai quand même grandement apprécié de la suivre et suivre les ennuis dans lesquels elle se met régulièrement. Il n'y a pas à dire... chez les soeurs Carmines, les problèmes sont de mises !

Je regrette peut-être un peu qu'en comparaison du premier tome, la trame nous apparaît avec moins d'enjeux et plus éparpillée. J'ai aimé les dangers du premier tome et l'intrigue un peu royale, pleine de fantômes. Ici, aux côtés de Tristabelle, on vogue plutôt partout dans la ville de Grisailles dont la neige apporte un nouvel aspect morbide aux environs et le bal nous semble hors de portée. Toutefois, ça ne veut pas dire qu'il ne se passe rien. L'héroïne est capable de créer ses propres péripéties pour nous divertir !


Un second tome qui a accentué mon plaisir face à l'univers crée par l'auteur. C'est drôle, sarcastique, morbide. Retrouver les soeurs est toujours un moment spécial en tout cas et on nous réserve la meilleure pour la fin. J'ai hâte de découvrir le dernier tome et me retrouver avec Dolorine.

dimanche 20 juin 2021

Cosy Sunday : vingt juin.

Bienvenue dans mon Cosy Sunday (que je publie parfois le lundi parce que j'ai oublié le dimanche) ! Dans ce rendez-vous (la plupart du temps) hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.




De bonnes lectures dans l'ensemble ! Bon, j'ai commencé par Comment se débarrasser d'un vampire amoureux qui n'a malheureusement pas été à la hauteur de son début et qui m'a plutôt ennuyée... Quant à Love, Creekwood, c'est un hors-série qui est sympa pour dire au revoir aux personnages mais il m'a manqué un petit truc en plus. Mais sinon, j'ai lu également La mer sans étoiles qui a été un énorme coup de coeur, j'ai rarement lu un roman aussi poétique et passionnant.


Et j'ai aussi lu deux nouvelles. J'ai redécouvert l'autrice Marie Sexton avec sa réécriture de Cendrillon : Cinder que j'ai trouvé bien mignonne. Puis j'ai lu Les frère ténébreux, tome 0.5 : La gouvernante insoumise qui m'a vraiment beaucoup plu. On y découvre la romance des parents d'un personnage de la saga et ils sont très convaincants !




Les soeurs Carmines, tome 2 : Belle de gris de Ariel Holzl.


Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.
En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.



➪ Je l'ai à peine commencé et pourtant ce second tome annonce déjà la couleur ! Je vais passer encore un bon moment, je le sais.




Je vais enfin me plonger dans Heartstopper #4 😍 et puis je vais également terminer Les Outrepasseurs avec le tome qui prend la poussière depuis un moment dans ma PAL !






➤  Les lectures de Marinette me donne envie de lire La lune est à nous.
➤  Je lis donc je suis a lu l'un de mes classiques préférés : Jane Eyre !
➤  L'antre de Nephtys parle d'un manga qui a l'air aussi beau que passionnant, il s'agit des Carnets de l'apothicaire !


Bonne semaine et jolies lectures à tous•tes !

vendredi 18 juin 2021

La mer sans étoiles • Erin Morgenstern.


« Aucune histoire ne s'achève jamais vraiment tant qu'elle continue à être racontée. »
Dans la bibliothèque de son université, Zachary Ezra Rawlins trouve un livre mystérieux, sans titre ni auteur. Découvrant avec stupéfaction qu'une scène de son enfance y est décrite, il décide d'en savoir davantage. C’est le début d’une quête qui le mènera à un étrange labyrinthe souterrain, sur les rives de la mer sans Étoiles. Un monde merveilleux fait de tunnels tortueux, de cités perdues et d'histoires à préserver, quel qu'en soit le prix...


J'AI AIMÉ : La plume, le monde fantastique présenté, la poésie.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


Voilà encore un roman à côté duquel je serais passée sans mon Club Lecture. J'ai beaucoup entendu parler de La mer sans étoiles mais avant aujourd'hui, je n'avais pas la curiosité de m'y plonger. J'aurais alors fait là une énorme erreur ! Parce que tout compte fait, j'ai découvert un roman comme aucun autre avec un univers incroyable, riche, poétique. C'était magnifique ! C'est sûrement l'un de mes plus gros coups de coeur.

Zachary étudie les jeux vidéos mais c'est un passionné de littérature. Un jour, il emprunte Doux chagrins, un livre sans auteur qui va le bouleverser. Un recueil de contes mystérieux, qui parlent de cité secrète, de gardiens d'histoires et de mots, d'un pirate et d'une fille, mais également... de lui. Une scène de son enfance face à une porte qui l'a attiré mais qu'il n'a jamais ouverte, persuadé pourtant que quelque chose de merveilleux se trouvait derrière. Zachary a envie de savoir d'où vient ce livre, pourquoi est-il dedans, ce qu'on attend de lui. Le jeune homme s'envole pour Manhattan avec pour seuls indices : une abeille, une épée et une clé.


Dès le moment où j'ai ouvert ce roman, j'ai su que je l'aimerais autant. La plume m'a tout de suite envoûtée et le récit qui superpose l'aventure de Zachary et les contes des recueils qu'il découvre m'a tout de suite plu. L'autrice nous présente un univers empreint de poésie, où tout est possible et qui ne demande qu'à être découvert. Beaucoup de références à Alice aux pays des merveilles dans ce roman et comme les personnages, c'est bien la sensation que l'on a : Nous sommes Alice, qui tombe dans le terrier du lapin blanc et qui découvre quelque chose qui la laisse sans mot.

Je ne pourrais pas vous parler de l'univers parce qu'il faudrait vraiment que vous le découvriez par vous même, mais c'est un enchantement à chaque page, ça c'est certain. C'est une atmosphère onirique qui nous invite à lâcher prise, à ne plus se raccrocher au réel. Comme Zachary, nous plongeons dans une quête, une aventure, qui nous conduit dans les tréfonds de contes perdus et d'une mer oubliée. La limite entre contes et réalité est si fine. Ce livre m'a émerveillée comme aucun livre ne l'a fait jusqu'ici. Il a touché en moi une corde sensible. En tant que lectrice, il est impossible de ne pas s'identifier à Zachary et à l'évasion qui est la clé ici.

Les personnages sont vraiment tous aussi intéressants que les autres. Zachary, Dorian, Mirabel, le Veilleur, Allegra et d'autres. Ils nous donne tous l'air de sortir du réel, d'être authentique tout en étant magique à la fois. Ils possèdent tous un magnétisme certain. Zachary, lui, est si attachant ; intelligent, rusé et pourtant doux, observateur, il m'a beaucoup plu. C'est un héros réservé qui avance à son rythme. Il n'est pas le seul à qui l'autrice donne la parole. Nous découvrons une ribambelle de personnalités dont les histoires sont tous plus ou moins liées les unes aux autres.


La mer sans étoiles est un immense coup de coeur. C'est un roman unique, qui puise sa force dans le rêve et la poésie. Cette histoire m'a profondément marquée et, sans aucune doute, me donne envie de me pencher sur d'autres romans de l'autrice.

mercredi 16 juin 2021

Mini avis pour Mini histoires.


Tomes précédents :  ₁. Love, Simon ♦ ₂. Leah à contretemps.     Saga terminée


Love, Creekwood est un tome bonus pour retrouver les personnages de l'univers de Love, Simon et de Leah à contretemps une dernière fois. On retrouve donc les couples de Simon et Bram, et Leah et Abby. On les redécouvre dans leurs premiers pas à l'université, les premiers vivant à distance tandis que les secondes vivent ensemble.

Il s'agit d'un format court en plus d'être un roman épistolaire moderne où chacun s'échange à travers la rédaction d'emails. Toutefois, j'ai trouve qu'on avait rendu les personnages vraiment très mièvres par rapport à ce qu'ils étaient et que cette niaiserie prenait le pas sur la douceur des couples. L'autrice met trop l'accent sur le manque qu'ils ressentent, jusqu'à tuer le "Tu me manques" à mon goût.

J'aurais préféré que l'on découvre d'avantage la vie d'étudiant de nos personnages plutôt que de savoir qu'ils se manquent tout le temps. Il y avait matière à faire avec leur arrivée à l'université et qui n'est finalement qu'à peine effleuré. C'est triste parce que j'ai quand même aimé les retrouver une dernière fois.



- - - - -



Comme l'indique le titre, Cinder est une réécriture du conte Cendrillon. Je me suis penchée dessus car j'ai précédemment lu Marie Sexton avec Le Puits et j'avais beaucoup aimé et cette réécriture met en scène une romance entre deux garçons. Une fois de plus, ça a été une découverte mignonne pour moi.

Eldon, maltraité par sa belle-famille depuis qu'il est sous leur aile, se réfugie dans la forêt pour pêcher depuis sa tendre enfance et ne pense pas un jour y rencontrer le prince... Ni aller à un bal dans le corps d'une femme pour pouvoir le retrouver ! Eldon est un personnage doux et introverti qui fait une rencontre décisive et qui, pour une fois, va devoir prendre quelques risques.

La romance entre Eldon et le prince Xavier est mignonne et on a vraiment envie de les voir ensemble. Ils partagent de beaux moments de tendresse et de complicité. Mais, évidemment, quelques obstacles vont se mettre sur leur route... Surtout que le prince ne sait pas qu'Eldon et la jeune fille avec qui il a dansé sont bien la même personne !



- - - - -


Autres tomes :  ₁. Le secret de la duchesse ♦ ₂. Le courage de l'héritière.


Je possède cette nouvelle dans l'univers des Frères Ténébreux depuis avant même que je commence la saga... Ce n'est que maintenant et après avoir lu deux tomes que je me lance et, honnêtement, je pense que j'ai bien fait puisqu'on découvre l'histoire des parents de l'un des protagoniste du second livre ! Et les autres personnages n'ont qu'à bien se tenir parce que Hugo Marshall et Serena Barton m'ont beaucoup plu.

Les formats nouvelles et moi, ça fait deux en général. Et puis il y a celle-ci où la romance grandit de manière logique et où le temps est très bien divisé. On peut faire beaucoup et crédible avec peu et c'est ce que nous prouve ce tome-ci. Serena et Hugo se rencontrent dans des circonstances particulières. Serena demande des comptes au duc de Clermont mais celui-ci lui envoie son bras droit qui n'est autre que Hugo. La tension est là !

Et la tension s'épanouit peu à peu en douceur car Hugo est un type bon et juste, qui soupçonne fortement son employeur de choses malhonnêtes et qui a envie de savoir ce qu'il s'est vraiment passé. La relation entre lui et Serena est belle, teintée de confiance, et ce, même si elle démarre sur des chapeaux de roue ! Ca a beau être une nouvelle, l'autrice a su me toucher et me faire prendre d'affection pour ses personnages.



dimanche 13 juin 2021

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux #1 • Beth Fantaskey.


Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes... Elle n'avait certainement pas vu venir Lucieus Vladescu !
Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise.
Séduisant, ténébreux, romantique, Lucieus est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d'autres projets et pa la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.


J'AI AIMÉ : Le début..
J'AI MOINS AIMÉ : Le personnage de Lucius, la romance.


Comment se débarrasser d'un vampire amoureux était l'un des plus vieux livres de ma PAL, là depuis presque le début du blog. Je l'ai traîné, ce livre. Et encore, ce n'est que grâce à un challenge que je suis arrivée à le sortir. J'avais beaucoup d'appréhensions, et malheureusement ces appréhensions ont perduré à la lecture. J'ai commencé la lecture sur une note sympathique, puis j'ai déchanté petit à petit.

A l'aube de ses dix-huit ans, la vie de Jess est bouleversée. Un grand secret de famille lui est révélée avec l'arrivée de Lucius Vladescu dans sa famille. Lucius n'est autre que son fiancé. Un fiancé vampire qui plus est. Très portée sur la science, Jess pense que tout le monde est devenu fou. Lucius est juste un excentrique habillé de noir et qui a des goûts bizarres, tout simplement... Sauf que le jeune homme est bien déterminée à la courtiser.


Le début était prometteur. J'ai aimé que Jess soit froide au contact de Lucius, qu'elle soit dérangée par sa présence et son attitude, et qu'elle remette l'existence des vampires en cause parce que ce ne sont certainement pas ses croyances. Mais la promesse d'une histoire divertissante ne s'est pas confirmée pour moi. Jess est l'unique personnage qui évolue ici, passant d'un esprit fermé aux vampires et au mariage à quelques espoirs. Lucius, désagréable soit-il, ne change pas d'un pouce.

Et qu'est-ce que Lucius m'a gonflée ! Il arrive dans la vie de Jess sans une once de honte. Il pense que tout lui est dû parce qu'il est un prince et prend les gens de haut. Son arrogance disparaît à peine au fur et à mesure des pages et finit par dépeindre sur Jess. Lucius est un personnage égocentrique et sexiste qui, derrière sa galanterie et tout ce qui s'en suit, n'est pas plus respectueux que ça.

Difficile donc pour moi de m'attacher aux personnages et de suivre leurs péripéties. La séduction au rendez-vous ne m'a pas du tout convaincue. C'est un jeu du chat et de la sourie continuel, d'un côté puis de l'autre. Avec des sentiments qui arrivent d'un claquement de doigts pour Jess. Pour le coup, j'ai vraiment levé les yeux au ciel. Le mythe revisité des vampires auraient pu être intéressants mais très peu innovant et sexiste une fois de plus : une femme vampire n'est pas complète sans un homme... Sans la morsure d'un homme vampire plus précisément 🙄


Une histoire qui démarrait bien et qui avait quelques côtés plaisant, mais les personnages et leurs attitudes excessives ont fini par m'ennuyer. Je ne lirai certainement pas le second tome.

lundi 7 juin 2021

Cosy Sunday (ou Monday) : sept juin.

Bienvenue dans mon Cosy Sunday (que je publie parfois le lundi parce que j'ai oublié le dimanche) ! Dans ce rendez-vous (la plupart du temps) hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.




Deux petites semaines agréables ma foi. J'ai lu le dernier tome du Peuple de l'Air, c'est à dire The Queen of Nothing et je l'ai beaucoup aimé, bien plus que le tome précédent ! Puis j'ai découvert le manga Beastars avec le tome 1 et tome 2, un début prometteur. Puis j'ai lu Rose soie, une romance historique que j'ai bien aimé et qui met l'accent sur d'autres détails que les autres romans du genre.




Comment se débarrasser d'un vampire amoureux,
tome 1 de Beth Fantaskey.


Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes... Elle n'avait certainement pas vu venir Lucieus Vladescu !
Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise.
Séduisant, ténébreux, romantique, Lucieus est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d'autres projets et pa la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.



➪ Un roman qui a son âge et qui faisait partie des plus vieux de ma PAL... Je pense que j'ai un peu vieilli pour l'intrigue mais c'est quand même divertissant.




Je pense lire le hors-série dans l'univers de Love, Simon pour retrouver et dire au revoir aux personnages. Puis je vais attaquer la lecture du mois de mon club lecture !




Le monstre (2/5) : Malgré un sujet touchant et une esthétique magnifique, ce film m'a quand même perdue plus d'une fois avec sa chronologie et le choix du rythme... Dommage.
Baby Driver (3/5) : Un bon film d'action dans son ensemble avec des acteurs qui tiennent la route et sont convaincants... Après, on m'en a tellement parlé que j'en attendais sincèrement plus. Et l'histoire de la romance, ça se voit que c'est dirigé par un homme franchement, je n'y ai pas cru !



➤  Chronique Manga : Beastars #1 et #2 (3⭐).
➤  Tag : Dans ma Pile à Lire.
➤  Rendez-vous Bilan de Mai.



➤  Le chat du Cheshire a été remué par Slay, un roman ownvoice sur le racisme et autres sujets de société.
➤  Nos Book Boyfriends me donne encore plus envie de découvrir La carte des confins !


Bonne semaine et jolies lectures à tous•tes !
Decorated Christmas Tree