vendredi 16 avril 2021

Mes ruptures avec Laura Dean • Rosemary Valero O'Connell et Mariko Tamaki.


Laura Dean, the most popular girl in high school, was Frederica Riley's dream girl: charming, confident, and SO cute. There's just one problem: Laura Dean is maybe not the greatest girlfriend. Reeling from her latest break up, Freddy's best friend, Doodle, introduces her to the Seek-Her, a mysterious medium who leaves Freddy some cryptic parting words: Break up with her. But Laura Dean keeps coming back, and as their relationship spirals further out of her control, Freddy has to wonder if it's really Laura Dean that's the problem. Maybe it's Freddy, who is rapidly losing her friends, including Doodle, who needs her now more than ever. Fortunately for Freddy, there are new friends and the insight of advice columnists like Anna Vice to help her through being a teenager in love.


J'AI AIMÉ : L'utilisation de la bichromie, la sensibilité.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


Encore un lire qui a su m'avoir grâce à sa couverture ! Bon, pour être tout à fait honnête, les avis que j'ai lu m'ont pas mal aidée aussi mais je suis tombée sous le charme de la couverture en premier... Et pour moi, ça joue déjà une part sur ce que je vais pouvoir découvrir à l'intérieur. Autant dire que la couverture reflète merveilleusement le coeur de cette BD et c'est une lecture qui s'est révélée être un beau coup de coeur !

Freddy est tombée folle amoureuse de Laura mais sa relation avec la jeune fille aimée de tous la fait souffrir terriblement. Laura Dean vogue d'une fille à l'autre et finit toujours par revenir vers elle. Des ruptures qui ne durent jamais et une fille à qui Freddy ne sait plus dire non. Tout s'effrite peu à peu pour l'adolescente : son bonheur, ses envies, et ce qui la lie à ses amis qu'elle délaisse et qui n'accepte la présence de Laura qu'à contrecoeur...


Je vois toujours d'un autre oeil les lecteurs•ices qui jugent durement un personnage prisonnier d'une relation toxique. Freddy l'est. Elle n'est pas passive, elle est au début d'un processus. C'est une adolescente douce, qui découvre que l'amour blesse et qui est l'aube de sa vie amoureuse, des limites qu'elle doit se poser et poser aux autres pour s'épanouir. Les autrices dépeignent avec réaliste une relation toxique de l'âge de leurs protagonistes. Comportements manipulateurs, égocentrisme, mensonges, etc. Malgré ces points négatifs, Freddy est sous emprise et ne sait pas comment arrêter tout ça.

A travers cette relation toxique, Freddy se cherche et apprend à se connaître. Cela prend du temps et cela lui fait faire des erreurs... Et c'est là que j'ai trouvé cette histoire juste et sensible. Freddy est tout simplement humaine et jeune. Elle a aussi la chance d'être bien entourée même si sa relation avec Laura l'empêche de voir l'essentiel : sa famille et ses amis aimants, là pour elle et pour son bien-être. Et parfois les amis se sentent aussi impuissants.

A côté de l'histoire qui m'a énormément touchée, peut-être parce qu'à l'âge de Freddy j'ai aussi connu une relation toxique, les illustrations sont également magnifiques. La biochromie nous livre un très beau roman graphique. Rose et noir, ce sont les couleurs qui priment et qui souligent parfaitement les émotions des personnages, leurs réalisations, et ce qui leur arrive. Freddy a une longue route devant elle pour gagner confiance en elle mais rien est perdu !


Une BD qui possède une grande diversité de corps, d'ethnies, et d'orientations sexuelles. C'est un ouvrage beau, sensible, moderne, et accessible à tous ! J'ai adoré au point du coup de coeur et c'est tout le bien que je vous souhaite aussi !

mercredi 14 avril 2021

Le château de Hurle (La trilogie de Hurle #1) • Diana Wynne Jones.


Au cœur de la contrée magique d’Ingarie, dans le charmant village de Marché-aux-Copeaux, Sophie s’ennuie. Seule dans sa chapellerie, elle a accepté son destin d’aînée de la famille, et de vivre dans l’ombre de ses sœurs, résignée ainsi à un avenir routinier. Après tout, tel est l’usage... Lorsqu’un beau jour, la jeune fille a le malheur d’offusquer la sorcière des Steppes, celle-ci lui dérobe 60 ans de sa vie, la laissant vieille et démunie. Cherchant désespérément un moyen de briser le sortilège, la jeune chapelière sera amenée à pactiser avec le démon du feu, Calcifer. Vivant dès lors dans un étrange château ambulant dont les secrets restent entiers, Sophie entame une extraordinaire aventure à la recherche de sa jeunesse volée, prête à reprendre en main son destin. Un périple jalonné de dangers et de rencontres hautes en couleur...


J'AI AIMÉ : L'univers magique, les réparties entre Sophie et Hurle.
J'AI MOINS AIMÉ : Des transitions pas toujours claires.


Pour être honnête, je ne pensais pas lire ce roman un jour. Le célèbre film Le Château Ambulant de Miyazaki qui est tiré de ce livre me suffisait amplement. Puis quand les choix de mon club lecture sont tombés et que Le Château de Hurle a été nommé lecture d'Avril, j'ai fini par céder à ma curiosité. Au final, je ne suis pas déçue de l'avoir fait. Ce sont deux oeuvres totalement différentes et m'ont toute deux plu. Petite préférence pour le film, mais c'est secondaire 😊

Sophie vit un quotidien morne et routinier dans sa boutique de chapeaux. La jeune fille s'est résignée à être l'aînée des soeurs, celle qui ne fait pas de grandes vauges. Jusqu'au jour où la célèbre sorcière d'Ingary lui rend visite et, offensée, celle-ci lui jette un sort. Sophie devient une vieille dame et se réfugie dans le château de Hurle, un étrange magicien contre qui elle a toujours été mise en garde ! Mais l'espoir renaît avec Calcifer : Si Sophie arrive à résoudre la malédiction qui le lit à Hurle, alors il pourra la libérer de son sortilège aussi.


Je pense que lire ce roman a fini par me permettre de comprendre plein de choses au film que j'aimais déjà beaucoup. Car si le film est très beau et possède une atmosphère unique, les détails du livre lèvent le voile sur certains mystères. A partir de la moitié cependant, l'histoire est complètement différente et c'est là qu'il faut les prendre pour deux oeuvres différentes. Les personnages en eux-même sont assez différents également, surtout au niveau du caractère, même si je les ai pas mal retrouvé quand même.

Sophie est une jeune femme résignée, qui s'est confortée dans son rôle calme et insipide. Devenir vieille va lui permettre de prendre en caractère, sans se soucier des autres. Hurle quant à lui est connu pour ses frasques avec les femmes et est aussi craint qu'il est réputé. Mais où est le vrai le concernant ? Au sein du château ambulant, Sophie a tout à découvrir de ce Hurle capricieux, égoïste, vaniteux, qui lui en fait voir de toutes les couleurs ! Heureusement elle peut compter sur Michael l'apprenti et Calcifer le démon du feu. Et évidemment, qu'est-ce que j'ai aimé Calcifer une fois de plus !

J'ai aussi aimé la famille de Sophie même si secondaire, on la découvre moins seule que le film souhaite nous faire croire et l'amour de Sophie pour ses soeurs comptent d'ailleurs beaucoup, surtout que Hurle et Michaël jouent leur part avec elles aussi. En tout cas, l'univers magique est entraînant. Il y a peut-être moins de poésie malgré l'aspect conte qui reste tout au long de l'histoire, mais j'ai aimé voir que Sophie a sa part de magie en dehors de la malédiction et que la magie elle-même se manifeste sous bien des formes.


Un avis qui est d'avantage une comparaison avec le film mais j'avais du mal à faire autrement. En tout cas, j'ai presque autant aimé le livre ! On y découvre aussi une atmosphère charmante, où les malédictions sont plus nombreuses qu'il n'y paraît.

dimanche 11 avril 2021

Cosy Sunday : onze avril.

Bienvenue dans mon Cosy Sunday (que je publie parfois le lundi parce que j'ai oublié le dimanche) ! Dans ce rendez-vous (la plupart du temps) hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.




J'ai lu pas mal en deux semaines, avec des lectures très entraînantes ! J'ai terminé An Enchantment of Ravens que j'ai adoré même s'il n'est pas aussi approfondi que Sorcery of Thorns de la même autrice. Puis j'ai terminé Red Queen avec le tome 4 : War Storm, ce dernier tome est sûrement mon préféré de la saga, j'ai beaucoup aimé cette conclusion. Et j'ai également terminé le premier cycle de La guerre des clans avec le tome 6 : Une sombre prophétie qui était lui aussi un tome final très chouette, autant bourré d'action que d'émotions.


Et j'ai aussi lu côté manga. J'ai dévoré Mon coloc d'enfer, tome 2, tome 3 et tome 4. C'est un shôjo que j'aime particulièrement et lire cette suite a été un véritable plaisir !




La trilogie de Hurle, tome 1 : Le château de Hurle de Dianna Wynne Jones.

Au cœur de la contrée magique d’Ingarie, dans le charmant village de Marché-aux-Copeaux, Sophie s’ennuie. Seule dans sa chapellerie, elle a accepté son destin d’aînée de la famille, et de vivre dans l’ombre de ses sœurs, résignée ainsi à un avenir routinier. Après tout, tel est l’usage… Lorsqu’un beau jour, la jeune fille a le malheur d’offusquer la sorcière des Steppes, celle-ci lui dérobe 60 ans de sa vie, la laissant vieille et démunie. Cherchant désespérément un moyen de briser le sortilège, la jeune chapelière sera amenée à pactiser avec le démon du feu, Calcifer. Vivant dès lors dans un étrange château ambulant dont les secrets restent entiers, Sophie entame une extraordinaire aventure à la recherche de sa jeunesse volée, prête à reprendre en main son destin. Un périple jalonné de dangers et de rencontres hautes en couleur…


➪ C'est la lecture du mois de mon Club Lecture ! Je ne pensais pas lire ce roman un jour, me satisfaisant de l'adaptation de Miyazaki, mais la curiosité m'y pousse finalement 😊




Je ne pense pas lire tout ça en une semaine ou deux mais je ne sais pas encore lequel commencer entre The Crime et The Wicked King alors je vous mets tout 😂 En tout cas je pense ne pas me faire de soucis, je vais passer de bons moments.



➤  Chroniques Manga : Mon coloc d'enfer T1-T4 (4⭐).



➤  Les lectures de Marinette me rend très curieuse à propos de Lettre à toi qui m'aimes.
➤  Echos de mots m'a convaincue de continuer une saga avec le T2 : Le garçon qui savait tout.


Bonne semaine et jolies lectures à tous•tes !

samedi 10 avril 2021

Une sombre prophétie (La guerre des clans, cycle 1 #6) • Erin Hunter.


Etoile Bleue est morte ! Ses guerriers sont sous le choc, et notamment Cœur de Feu qui devient le meneur du clan. Le jeune guerrier reçoit alors dans son sommeil une prophétie étrange et effrayante : des temps obscurs se profilent pour lui et les siens. Au même moment, Etoile du Tigre, leur ennemi juré, fomente un nouveau complot. Pour conquérir le pouvoir absolu, il est prêt à pactiser avec une horde de chats impitoyables. Jamais l'équilibre fragile de la forêt n'a été si menacé...


Tomes précédents :  ₁. Retour à l'état sauvage ♦ ₂. A feu et à sang ♦ ₃. Les mystères de la forêt ♦ ₄. Avant la tempête ♦ ₅. Sur le sentier de la guerre     Premier cycle terminé


J'AI AIMÉ : Étoile de Feu en tant que chef, les émotions.
J'AI MOINS AIMÉ : /.


Après le tome précédent et sa fin explosive, il me tardait vraiment d'ouvrir ce dernier tome ! La fin des aventures de tout un cycle, de Coeur de Feu au centre de l'intrigue, et d'Étoile du Tigre comme grand ennemi. Et ce dernier tome ne m'a pas du tout déçue ; Au contraire, c'est même le meilleur. Il nous offre son lot d'action et son lot d'émotions ! J'ai été vraiment prise dans cette fin de cycle, l'action et les dangers étaient omniprésents.

Coeur de Feu succède à Étoile Bleue et devient Étoile de Feu. En recevant ses neufs vies de la part du Clan des Étoiles, il reçoit également un sombre avertissement pour l'avenir des clans : le sang va couler dans la forêt. Et quand Étoile du Tigre s'allie au Clan de la Rivière pour ne former plus qu'un seul clan, voulant forcer le Clan du Tonnerre et le Clan du Vent à se rallier à lui, Étoile de Feu comprend ce que ses ancêtres ont voulu lui dire...


Quelle émotion de voir Étoile de Feu devenir chef de Clan ! Ce moment m'a bouleversée. Sa rencontre avec le Clan des Étoiles, son deuil d'Étoile Bleue et savoir tout ce qu'il a traversé pour en arriver là... J'ai été émue de le voir respecté et aimé des siens. Il est à la tête d'un Clan plus soudé que jamais à ses côtés et lui, c'est toujours un chat courageux, bon, loyal, qui fait honneur à son précédent chef et ses aspirations. Ses qualités ont fait leurs marques chez certains et il va découvrir qu'il possède plus d'alliés qu'il ne le pense malgré les manigances d'Étoile du Tigre.

L'action est au rendez-vous et le lecteur ne souffle pas une minute. Les enjeux qui plânent sur la forêt et sur les quatre Clans sont décisifs et se ressentent tout au long de l'aventure. Étoile du Tigre est toujours autant un ennemi redoutable et détestable et il est enfin l'heure de l'affrontement final ! Les masques tombent et Étoile de Feu va devoir se montrer à la hauteur de cet ennemi de toujours. C'est aussi une affaire personnelle qui remonte à l'entrée du jeune chat dans le Clan du Tonnerre.

Un roman jeunesse ? Franchement, pas seulement. Certains côtés de la guerre entre chats sont impitoyables et on s'attache tellement aux personnages qu'en perdre certains nous fend le coeur. C'est une saga qui a plus à nous offrir qu'il n'y paraît, avec des chats incroyables, forts, habiles, et des Clans qui forcent le respect. Cette dernière aventure aux côtés d'Étoile de Feu nous secoue, nous bouleverse, et nous transperce le coeur. Accompagnés de ses alliés et ses amis de longue date : Tempête de Sable, Plume Grise, Nuage de Jais, Tornade Blanche et j'en passe, il nous touche profondément.


Une dernière aventure bouleversante, qui signe le meilleur tome du premier cycle ! Je ne suis pas prête à dire au revoir à Étoile de Feu alors je pense lire son hors-série avant de passer au cycle suivant. En tout cas, cette saga a été et sera, encore longtemps j'en suis sûre, un vrai plaisir.

jeudi 8 avril 2021

War Storm (Red Queen #4) • Victoria Aveyard.



« N’importe qui peut trahir n’importe qui. » Mare Barrow, Rouge dotée des pouvoirs des Argents, a eu tort de l’oublier. Après Maven, c’est maintenant Cal qui l’abandonne. Alors Mare se jure d’assurer, quoi qu’il lui en coûte, la liberté et la protection des Rouges et des Sangs Neufs. Et pour cela, quoi de mieux que de renverser une fois pour toutes le royaume de Norta ? À commencer par la couronne sur la tête de Maven…
Mais personne ne peut gagner seul une guerre : pour unir enfin les Rouges et vaincre Maven, Mare devra choisir avec soin ses alliés, invoquer toute sa puissance et embrasser son destin. Car ce combat les mettra tous à l’épreuve, mais tous ne survivront pas...


Tomes précédents : ₁. Red Queen ♦ ₂. Glass Sword ♦ ₃. King's Cage     Saga terminée


J'AI AIMÉ : Les choix de la fin, un récit abouti.
J'AI MOINS AIMÉ : Quelques longueurs.


Je l'ai déjà dit mais pour moi Red Queen n'a pas commencé sous les meilleurs auspices. Le premier tome ne m'avait pas forcément très convaincue et je suis bien contente aujourd'hui d'avoir quand même poursuivie parce que j'ai fini par me prendre d'affection pour les personnages et ce dernier tome a bien été mon préféré ! Loin de ce que pensent certains fans, j'ai trouvé ce dernier opus très abouti, plus travaillé, et apporte une fin qui m'a beaucoup plu.

Cal a choisi la couronne. Mare a d'autres projets avec la Garde Écarlate et surtout le modèle démocratique que lui a montré Davidson. Mais pour affronter Maven et la région des Lacs ; Cal, Mare, les Failles, la Garde Écarlate et la République du Montfort vont devoir continuer d'unir leurs forces. Les conflits ne sont pas terminer entre Norta et les Lacs, et entre les deux frères non plus. Y a-t-il encore une chance pour que Norta change définitivement ? Pour Mare de faire confiance à Cal ? Pour signer la liberté de tous les Rouges ?


J'ai trouvé ce dernier tome très épique, nous emportant très profondément dans les conflits et ce qu'il reste à régler. Il y a par moment des longueurs, encore, où l'autrice préfère alimenter les émotions et réflexions de ses personnages et parfois trop alors que le lecteur demande un peu plus d'action. Toutefois j'ai encore plus aimé les personnages dans ce tome-ci. Moins manichéens qu'avant pour certains, ils suivent tous une évolution logique et une psychologie plus approfondi qu'avant. C'est Mare qui m'a souvent énervée précédemment et que j'ai trouvé plus réfléchie et plus facilement humaine ici.

Mais nous ne suivons pas seulement Mare. Il y aussi deux autres fortes têtes féminines : Iris et Evangeline. Iris à la tête des Lacs qui nourrit ses propres motivations et Evangeline que l'on a déjà rencontrée et qui commence à nous être plus sympathique. Et puis les points de vue de Cal et Maven sont aussi de la partie par moment. Nous avons donc une vision d'ensemble des actions, des conflits, des différentes motivations. Et ce que l'on peut dire, c'est que nous avons cinq personnages très ambitieux et dont l'ambition peut créer des inimitiés parfois où il n'y en a pas besoin.

Pas besoin d'expliquer en quoi ce tome est explosif quand nous suivons tous ces personnages ! Le troisième tome nous prépare déjà à leur rencontre finale, aux derniers conflits, aux derniers dilemmes, et j'ai été complètement servie avec cette fin. J'ai lu que certains fans n'en étaient pas tout à fait satisfaits mais je la trouve logique, dans la continuité des tomes précédents et de ce que l'on connaît des personnages, je n'ai rien à y redire. J'ai été transportée pendant presque sept cent pages et dire au revoir à tout le monde a été plutôt émouvant.


Un quatrième tome qui conclut parfaitement cette saga qui n'aura pas été très prometteuse pour moi au départ. Heureusement la saga s'est bonifiée jusqu'à m'offrir ce très beau final ! Je ne pensais pas m'attacher autant aux personnages et je découvre finalement que je suis assez triste de les quitter.

dimanche 4 avril 2021

Mon coloc d'enfer #1-#4 • Keiko Iwashita.


Miko est lycéenne. Ses parents devant s'occuper de sa grand-mère malade, elle se retrouve à faire de la colocation dans une grande maison appartenant à son oncle. Non seulement elle n'est pas habituée aux tâches ménagères, mais en plus ses colocataires sont tous des adultes un peu bizarres. Le plus âgé d'entre eux, Matsunaga, fait un peu peur à Miko mais s'avère en réalité être quelqu'un de très prévenant. Bienvenue dans le premier épisode de cette joyeuse histoire de colocation où une lycéenne a le cœur qui bat pour un homme plus âgé qu'elle.


MOTS CLEFS : Vie en colocation / Amitié / Différence d'âge / Romance / Mignon.


J'ai lu le premier tome de Mon coloc d'enfer il y a un petit moment, peu après sa sortie, et j'ai laissé le manga de côté le temps que pas mal de tomes soient publiés ! J'avais tellement aimé le début que je ne me voyais pas faire un tome par un tome 😂 Ce n'est que cette semaine que je me suis attaquée aux tomes deux à quatre (en relisant le premier au passage parce que je ne vais pas bouder mon plaisir. Et sans surprise : ça a été un petit régal. C'est un petit manga mignon qui fait du bien et qui prend son temps.

Pour que les parents de Miko puissent s'occuper de la grand-mère malade, l'oncle lui propose d'intégrer la maison qu'il loue à un petit groupe de jeunes. Miko y fait alors la connaissance de ses six nouveaux colocataire : deux femmes, trois hommes, et Sabako la petite chatte. C'est la première fois que Miko vit comme une jeune adulte, avec les responsabilités de sa cuisine, de son ménage, ses petits ennuis, en plus de ses études. Une nouvelle indépendance qu'elle va devoir apprivoiser mais ses colocataires sont aussi là pour l'aider, et surtout Matsunaga qui ne laisse pas Miko indifférente !


Quelque chose que je ne cautionne pas dans la vie réelle, c'est une différence d'âge aussi importtante que Matsunaga et Miko, surtout à leurs âges (27 et 17 ans). Mais dans l'univers des mangas c'est assez typique et courant. J'y accroche vraiment quand le couple possède une certaine alchimie, que ça reste léger et mignon. C'est le cas de Mon coloc d'enfer ! Certes, on aborde cette différence, les deux personnages en ont conscience mais on avance doucement. Miko est jeune et plus réceptive aux grands émois, en attente que Matsunaga la voit comme une jeune femme, et l'évolution chez Matsunaga est bien plus lente.

C'est quand même un concentré de mignonitude. Les rapprochements et la complicité de nos deux personnages m'ont plu. Miko évolue d'ailleurs dans un environnement que j'ai adoré découvrir ! La colocation où elle atterit lui réserve bien des surprises car ses colocataires ont de bien belles personnalités ! On découvre tour à tour Matsunaga, mais aussi Asako, Ryô, Hattori et Ken, et chacun apporte sa pierre à l'édifice. Miko va pouvoir tisser de nouveaux liens et de nouvelles amitiés ! Ce groupe là partage des moments drôles et attendrissants et c'est toujours un plaisir de les retrouver !

C'est pour moi l'une des meilleures découvertes shôjo de ces dernières années ! C'est une série qui réunit tous les éléments nécessaires pour passer un bon moment, c'est tendre et mignon et il n'y pas de dramas inutiles. Je sens, à l'aube du quatrième tome, qu'une rivale va faire son entrée mais le tout reste dans la continuité de l'histoire, de ce que Matsunaga ou les autres ont pu nous révéler de lui, et j'ai hâte de découvrir ce que l'autrice nous réserve.


Une série qui commence vraiment très bien ! J'ai tout de suite accroché au ton de l'histoire, aux personnages, et au couple phare. Plein d'humour, de tendresse, et avec sa dose complicité, ça ne pouvait que marcher entre ce manga et moi.








jeudi 1 avril 2021

Bilan : Mars 2021.

Coucou ! Comment s'est passé Mars pour vous ? De mon côté la motivation a été plutôt faible et les jours de lecture bien moins nombreux qu'en fin d'année et qu'en Janvier. C'est un peu le même mood que le mois dernier en fait. Puis je n'ai pas toujours la santé au beau fixe comme dit sur Twitter alors ce n'est pas toujours ça.
Du côté de mes lectures, je suis restée sur un rythme ralenti et j'ai eu un peu de mal à me passionner pour mes lectures. Je n'ai pas vraiment eu de mauvaises lectures après, mais pas de grands émois non plus cette fois-ci 😊. Au total quand même, j'ai lu neuf livres, dont trois mangas !.



Mon top 3 :


Mes challenges :

Challenge des sagas : 28 points. +4,5
Challenge des quatre maisons (session 15) : 2 319 points pour Serpentard. +677
Challenge Un Palais de Livres et de Paix : 2 686 points (et 14 traités +4) pour la Cour de l'Aube. +872
Attrapez-les tous, Pokémon : 89 Pokémons. +7
Challenge 120 mots pour 120 livres : 16/120.


La meilleure lecture : An Enchantment of Ravens.
Un roman qui divise mais que j'ai beaucoup apprécié. Même s'il est moins riche que Sorcery of Thorns, il m'a beaucoup plus avec son univers et ses faes pas sympathiques du tout.

🪐 Un univers : Le prieuré de l'oranger.
Un univers extrêmement riche avec des régions variées, des légendes passionnantes et remplies de dragons traités comme des Dieux ou des Ennemis.

👑 Un personnage : Ead (Le prieuré de l'oranger).
Comme beaucoup de lecteurs•ices, j'ai adoré Ead ! C'est une héroïne tellement agréable à suivre et ses qualités sont si belles. Intelligente, courageuse, sage, la suivre a été un réel plaisir.

💕 Un couple : Miko et Matsunaga (Mon coloc d'enfer).
Malgré la différence d'âge, j'accroche beaucoup à ce duo. Miko est adorable et j'aime suivre ses rapprochements avec Matsunaga. J'ai très hâte de découvrir la suite !

🧸 Une histoire : Le prieuré de l'oranger.
Même si elle ne fait pas partie de mon top, cette lecture est la plus aboutie que j'ai lu ce mois-ci. L'histoire est prenante et riche !

🤷🏻‍♀️ La moins bonne lecture : Les cinq règles du mensonge.
Pas une mauvaise lecture mais elle m'a moins passionnée que les autres. J'ai trouvé que c'était parfois déconsu et un peu long par rapport à ce qu'on voulait nous dire.

😍 Un crush : /..
/.







Decorated Christmas Tree