jeudi 26 novembre 2020

Les enchantements d'Ambremer (Le Paris des Merveilles #1) • Pierre Pevel.


Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes... et une ligne de métro relie la ville à l'OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L'affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d'immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l'association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...


J'AI AIMÉ : Le personnage de la baronne.
J'AI MOINS AIMÉ : Trop de descriptions.


Le Paris des Merveilles est une saga qui m'intriguait depuis fort longtemps ! Je n'ai lu que de bonnes choses dessus et on me l'a longtemps recommandé. Ce premier tome est resté dans ma PAL pendant trois ans tellement il m'impressionnait... Malheureusement, je n'ai pas été aussi charmée que de nombreux lecteurs et lectrices. Si je reconnais les qualités d'écritures de l'auteur, je suis restée de marbre face à son univers et son histoire. J'ai eu du mal à accrocher et à me laisser embarquer.

En volant, ou plutôt en restituant, des objets volés à son pays d'origine, la baronne Isabel de Saint-Gil se met sur la route d'une dangereuse enchanteresse qui les convoite aussi. De son côté, Griffont se retrouve mêlé à une sordide histoire d'artéfacts magiques et d'assassinats. Ni l'un ni l'autre ne pense être amené à se revoir mais leurs enquêtes se retrouvent être plus similaires qu'elles ne semblent l'être. Dans un Paris merveilleux, où les créatures enchantés se mêlent aux humains et où les voies s'ouvrent sur un autre monde, une voleuse et un mage tentent de mettre en lumière quelques dangers cachés...


Je ne pense pas avoir trop eu d'attentes concernant ce roman. Il a beaucoup mariné entre le moment où on me l'a énormément conseillé et le moment où je l'ai pioché de ma PAL... Pourtant, ça ne l'a pas fait. J'en attendais mieux, j'attendais du plus magique, du plus beau, je voulais voir un Paris Merveilleux ! Mais les descriptions trop nombreuse, pas toujours nécessaires, qui rongent l'histoire ont eu raison de moi et de mon imagination. Je suis restée aussi très hermétique au style d'écriture qui apostrophe souvent le lecteur en lui parlant. Parfois, ça marche. Et parfois... ça me sort totalement de ma lecture. Là, ça a été le second cas de figure malheureusement.

Comme je suis restée assez sur le côté de la route, j'ai eu du mal à m'intéresser et m'attacher aux personnages. Griffont n'a pas su me surprendre et pour un mage, il est plutôt très ordinaire. C'est un homme trop honnête peut-être, très terre à terre et sérieux. Je lui ai largement préféré Azincourt, le chat-ailé qui vit chez lui, qui a d'avantage l'âme d'un dandy selon moi. Et la baronne est également beaucoup plus passionnante à suivre. Déjà parce que ses principes moraux ne sont pas pointilleux et le vol fait partie de son métier. Mais aussi parce que l'histoire de son point de vue devient plus dynamique.

Je ne nie pas la plume qui a certainement charmé toutes les personnes qui m'ont conseillé cette saga, mais je n'ai pas su tomber sous le charme du Paris des Merveilles ou de l'Outremonde auquel il est relié. Les descriptions ont eu l'effet inverse avec moi. Je n'ai pas rêvé, j'ai eu beaucoup de mal à me l'imaginer ou me rappeler que parfois, il y avait des dragons, des chat-ailés, de la magie, et même des gargouilles bien méchantes. Même si j'ai aimé le côté enquête et certains moments du roman, je suis un peu déçue de ne pas avoir pu accrocher plus que ça...


Je suis malheureusement passée à côté de cette saga qui a séduit beaucoup de monde ! Je n'ai pas trouvé un Paris aussi inspirant que je l'espérais et les personnages n'ont pas su vraiment m'intéresser... Dommage.

tâches d'encre

  1. J'ai eu le même ressenti que toi. J'ai trouvé le récit facile, sans trop de surprises et plutôt manichéen. De plus, l'exploitation du Paris féérique n'est pas complète. j'avais déjà la suite sous le coude et je l'ai préféré par contre je ne trouve pas le tome 3 pour compléter la saga sous le format Bragelonne.

    RépondreSupprimer
  2. Dommage si tu n'as pas réussi à entrer dans le livre... On peut pas toujours tout aimer o/
    Je ne vais peut être pas découvrir Pierre Pevel avec cette saga, Les Lames du Cardinal m'intrigue davantage (et je lis plus de positif dessus) 😊

    RépondreSupprimer
  3. Oh non, c'est triste qu'il ne t'ait pas plu. 🙁 Pour ma part, j'ai adoré cette saga et surtout l'univers qui m'a foutue des paillettes plein les yeux. *-* Mais bon, je conçois tout à fait que tu n'ais pas croché : c'est en effet très descriptif.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai entendu beaucoup beaucoup de bien de cette saga et je dois dire que je suis assez tentée même si je ne vais pas me jeter dessus. C'est dommage que tu n'aies pas accroché à ce livre :/

    RépondreSupprimer
  5. J'avais eu un ressenti sympathique sans plus pour Haut Royaume, j'ai adoré les Lames du Cardinal, j'ai le premier tome de cette trilogie dans ma PAL, j'ai hâte de le découvrir pour savoir si je vais le ranger à côté de Haut Royaume ou des Lames du Cardinal :D Merci pour ce retour =)

    RépondreSupprimer
  6. Ah mince ! C'est une saga qui m'intrigue depuis un bon moment aussi... En espérant apprécier davantage l'univers, l'écriture et les personnages.

    RépondreSupprimer
  7. Dommage :/ Je l'ai lu cette année aussi et même si j'ai bien aimé, je comprends ton ressenti et je suis assez d'accord, ma soeur et mes copines me l'avaient tellement bien vendu que je m'attendais à plus ^^

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree