mercredi 18 avril 2018

Sous le soleil exactement (Allô Sorcières #2) • Anne-Fleur Multon.




Allô Sorcières, tome 2 : Sous le soleil exactement
d'Anne-Fleur Multon.
Genre : Contemporain, jeunesse.
Mon édition : Poulpe Fictions.
214 pages.





Résumé : Ingrédients pour des vacances survoltées : prenez quatre copines à l'imagination débridée et invitez-les dans un grand manoir mystérieux.
Ajoutez un tableau intriguant, des rencontres surprenantes, une bonne dose de curiosité et une chaîne YouTube pour documenter le tout... Vous obtiendrez une enquête savoureuse et des aventures addictives !


19/20. 💜

  • J'AI AIMÉ : Bourré de références, humour et bienveillance au rendez-vous.
  • J'AI MOINS AIMÉ : /.


Le premier tome de cette saga jeunesse avait été un coup de cœur pour sa fraîcheur, sa modernité et ses thèmes abordés mine de rien... Et le coup de cœur se réitère pour ce deuxième opus qui est totalement dans la même lignée ! C'est le genre de roman qui met de bonne humeur : parce qu'il est drôle, parce que les héroïnes sont chouettes, parce que c'est féministe, et parce que c'est parfait pour toutes les tranches d'âge même si ce sont les jeunes adolescents qui sont initialement visés. Impossible de s'ennuyer avec Maria, Itaï, Aliénor et Azza !

Ce sont les vacances d'été et nos quatre amies vivant aux quatre coins du globe se retrouvent dans le Manoir du grand-père d'Aliénor. Un endroit austère, à l'image du vieil homme qui cherche à renouer avec sa petite fille perdue de vue à cause de son racisme... Toutefois, l'été bat son plein ! Les baignades, les activités, le petit village, les délires entre copines, les fameux vlog de leur chaînes « Allô Sorcières », Maria, Itaï, Aliénor et Azza s'amusent comme des petites folles !

Dans le premier tome, nous suivions le groupes d'amies du point de vue d'Aliénor. Dans ce second tome, c'est du côté de Maria la Québécoise que tout se passe. Et j'ai tellement adoré Maria ! Je les aime toutes, elles sont toutes fortes, amusantes, drôles, intelligentes, etc. Mais c'est de Maria dont je me sens la plus proche : c'est une jeune adolescente grosse qui, même si elle s'assume, manque tout de même de confiance en elle et a ses petits complexes... Alors quand elle rencontre un fameux garçon qui lui plaît, tout de suite, elle ne pense pas que ça puisse être réciproque pour elle, celle qui fait « splash ».

« J'adore passer des heures dans des friperies ou des magasins pour trouver des fringues extraordinaires qui n'iront qu'à moi. Dans mes vêtements de fée, je me sens confiante.
Ça étonne souvent les gens, que je m'intéresse à la mode, parce que je n'ai pas exactement la taille mannequin, vous voyez. Et c'est vrai que, parfois, on a plutôt envie de se cacher, de fabriquer une armure à ce corps imposant mou comme un Chamallow dont on nous répète à l'envi qu'on devrait en avoir honte.
Moi, je préfère me dire que je ressemble à une sirène dodue plutôt qu'à un chapiteau discret : je suis grosse, certes, mais j'ai du goût (incroyable !), et je ne vais pas me contenter de porter des kilomètres de pulls informes et de tee-shirts noirs XXL pour faire plaisir à ceux que mon bidou dérange. »

Au-delà de ses tous premiers émois, elle peut compter sur ses copines pour se sentir à l'aise dans sa tête et dans son corps. Ces quatre-là se sont trouvés. Pas besoin de se ressembler pour s'assembler ! Cultures différentes, hobbies différents, personnalités différentes... Mais une même et puissante complicité les lie. Elles se comprennent, elles se réconfortent, elle se parlent. C'est une belle amitié, qui nous partage un beau message de bienveillance et de tolérance. Avec ses amies, Maria se sent libre d'être elle-même.

« C'est marrant, je pense qu'avant de connaître les Sorcières, ça m'aurait énervée de voir qu'une fille comme Azza, mince, musclée et si jolie pouvait se permettre d'avoir des complexes. Et moi, alors, la baleine, je devais me trouver comment, si elle n'était pas à l'aise ?
Mais bizarrement, tout à coup, je me sentais sereine. Je venais de comprendre que, dans notre société, il suffit d'être une fille pour que paf !, comme par magie, on ne soit jamais assez bien. Même pour une Azza. Même pour une Itaï, et peut-être même pour une Ali. »

Je suis vraiment fan du duo de l'autrice, Anne-Fleur Multon, avec l'illustratrice Diglee. Le récit et les illustrations se complètent à merveille, nous offrant un tableau d'ensemble très riche. On sent tout le féminisme et les causes qui leur tiennent à cœur dans cette saga. Le racisme, les discriminations, la grossophobie, la place des femmes, et j'en passe. Des thèmes actuels, qui passent comme une lettre à la poste dans une saga aussi amusante, fraîche, et humoristique comme Allô Sorcières. Je suis heureuse de savoir que cette saga existe, que des jeunes puissent la lire, la découvrir, s'en inspirer et recréer dans leur quotidien la bienveillance qu'ils ont pu apprendre avec nos quatre chères amies.

  • EN CONCLUSION : Pour moi, c'est une saga jeunesse de valeur sûre et que je conseille à tout le monde. Personne ne devrait passer à côté. C'est fin, adorable, subtil, drôle, et vous retrouverez tout un tas de références à vos séries, livres, films préférés sans aucun doute ! (j'ai même eu le droit à mon animé préféré, qui est aussi celui de Maria : Yuri on Ice ♥) A lire et à relire !

Tome précédent :

Prochaine lecture : Dark and Dangerous Love, tome 1 de Molly Night.

lundi 16 avril 2018

Blessure magique (Kate Daniels #4) • Ilona Andrews.




Kate Daniels, tome 4 : Blessure magique
d'Ilona Andrews.
Genre : Bit-lit.
Mon édition : MxM Bookmark.
453 pages (ebook).





Résumé : Kate Daniels va avoir du boulot pour rétablir l'ordre au sein des communautés surnaturelles. Un étrange personnage vêtu d une cape s'amuse à répandre une espèce de peste magique et virulente qui rend les Métamorphes fous. Alors que ce personnage, surnommé le Mary d'Acier, sème la panique un peu partout en ville, Kate découvre que celui qui se cache derrière tout ça a un lien avec sa propre famille... 


17/20.

  • J'AI AIMÉ : L'intrigue liée aux origines de Kate, notre héroïne badass.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Moins addictif que les précédents.


/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Kate Daniels est une saga qui n'a plus besoin de me prouver sa valeur. Chaque tome est une enquête dangereuse qui mêle parfaitement les codes du genre, entre action, personnages charismatiques, et soupçon de romance plus qu'addictive. Ce quatrième tome n'échappe donc pas à la règle : j'ai une fois encore passé un très moment aux côtés de Kate, ses aventures, ses proches... et ses ennemis bien sûr !

Fin prête à faire un pas en avant dans sa relation avec Curran, celui-ci lui pose un lapin... Ce qui ne met pas Kate de bonne humeur et c'est un euphémisme. Plutôt que de foncer dans le tas, elle décide d'ignorer superbement les métamorphes jusqu'à ce que son boulot l'amène à avoir besoin d'eux, une fois de plus. La ville est frappée par des épidémies et chaque témoin rapporte avoir vu une silhouette enveloppée dans une vieille cape. Les origines de Kate sont à deux doigts de la rattraper sous les traits de cette fameuse silhouette et la jeune femme n'est pas au bout de ses peines.

« Une aura rouge entourait l'homme, rubis brillant contre la neige blanche. Le soleil n'était qu'un disque pâle derrière les nuages. Il était presque dix-sept heures et la nuit allait bientôt tomber. Je ne voulais pas l'affronter dans le noir.
- Il est seul ? (Personne ne me répondit. Est-ce qu'il est venu seul ?
- Oui, dit le rabbin Weiss en s'approchant. Qu'est-ce qui était inscrit sur ce parchemin ? Qui est cet homme ?
Vous n'avez pas envie de savoir.
- Dans l'ancienne Babylone, il y avait un dieu appelé Erra, aussi connu sous le nom de Nergal. C'était le dieu des maladies et du chaos.
Et de la peur.
Sauf qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un dieu. J'aurais préféré, parce qu'Erra était largement pire que ça. »

Ce quatrième tome est une fois encore une plongée dans une enquête pleine de rebondissements ! Je l'ai trouvé un poil moins entraînant que les précédents (que j'avais enchaîné sans demander mon reste alors qu'ici j'ai dégusté l'histoire à mon rythme), mais c'est toujours aussi bon. On voit peut-être un moins mon Curran mais ça ne m'a finalement pas déplu. Ça a été un plaisir de se concentrer sur Kate et sur ses racines qui sont loin, très loin, d'être évidentes à gérer... surtout quand celles-ci se matérialisent sous forme d'épidémies douteuses et sous forme de dieu insaisissable.

Kate m'a encore une fois régalée. Je vous ai déjà dit à quel point j'adore cette héroïne ? Elle a du courage à revendre, mais un courage que l'on devine nécessaire pour sa survie. Si elle avait le choix, pas sûre qu'elle serait aussi téméraire et c'est ça qui la rend particulièrement attachante et accessible. C'est un personnage faite de failles et de fragilités malgré sa capacité à vaincre la plupart de ses ennemis. Elle a également une grande gueule, le sens de la répartie, et possède un coeur énorme sous ses airs de dure à cuire. C'est toujours un plaisir de la suivre. Je ne compte plus les fois où elle m'a tiré un ou plusieurs sourire en plein moment de tension ! 

« On se regardait comme si on se voyait pour la première fois. Je venais de terroriser la crème de la crème de la Guilde. Ils ne risquaient pas de l'oublier. J'avais montré à Saiman que je maîtrisais les mots de pouvoir. Il commençait à comprendre ce que j'étais et il était sous le choc. Sur une échelle de un à dix, ce désastre valait bien un vingt. Si j'avais pu bouger, j'aurais été en train de me frapper la tête contre le mur. »

Blessure magique est un quatrième tome qui marque un petit tournant dans la saga je trouve. Alors que l'on tâtonnait encore concernant le passé de Kate, celui-ci s'est ici complètement affirmé. Le danger que Kate ne nommait qu'à demi-mot jusqu'au tome précédent prend de plus en plus forme et ça me met franchement l'eau à la bouche ! J'ai terriblement hâte de savoir ce que ça va donner... je commence à avoir des attentes, je commence à énormément m'attacher aux personnages récurrents, et la fin nous laisse vraiment sur une touche qui ne fait que titiller ma curiosité.

  • EN CONCLUSION : Peut-être pas mon tome préféré jusqu'à maintenant, mais un très bon tome tout de même, plein de qualités. Kate Daniels est pour moi un incontournable du genre. Je comprends désormais pourquoi on me l'a tant conseillée, et je ne remercierai jamais assez MxM Bookmark pour avoir repris sa publication !

Tomes précédents :

Prochaines lectures : Allô Sorcières, tome 2 : Sous le soleil exactement d'Anne-Fleur Multon.
Dark and Dangerous Love, tome 1 de Molly Night.

samedi 14 avril 2018

Tag : Pile à Lire.


Coucou !
Je reviens aujourd'hui avec un petit Tag ! Parce que l'adorable Plouf ma taguée et que je ne résiste pas quand on me tague (surtout quand les questions me parlent ^^). Plouf adore apparemment baver davant ma pile à lire (aw c'est trop gentil) et je serai bien la dernière à le lui reprocher, étant moi-même la première à baver devant hein... Mais et vous ? Ca vous dit ? Vous avez envie de découvrir ou redécouvrir ma PAL ?


Tag : Pile à Lire




Combien de livres comporte ta PAL ?

Elle ne fait que grandir de jour en jour. En ce 14 avril, elle est de 230 livres. Romans, ebooks, mangas et BD tout compris, je ne me casse pas la tête à les départager. Elle a fait un bond en avant le jour où je me suis enfin mise à lire en numérique... et aucun regret, j'adore avoir autant le choix 😁

Quel classique de ta PAL as-tu le plus envie de lire ?

Je n'ai pas beaucoup de classiques... C'est loin, très loin, d'être mon genre de prédilection... Mais il y a Anna Karénine de Tolstoï qui me tente autant qu'il me fait peur (c'est à dire beaucoup). Il est au chaud dans ma PAL depuis au moins 5 ans et je ne suis toujours pas décidée à le sortir tellement il m'impressionne !

As-tu un premier tome de série/saga/duologie/trilogie/etc ?

Oh oui... J'en ai même trois tonnes (sans exagération bien sûr). Je ne fais que commencer de nouvelles sagas, tout le temps, en permanence, j'ai un très bon sens du déni qui m'empêche de culpabiliser (et je ne sais pas si c'est une chance). Parmi les nombreux premier tomes, j'ai fait une petite sélection de ceux qui me tentent le plus en ce moment :

As-tu un dernier tome de série/saga/duologie/trilogie/etc ?

Tout de suite, beauuuucoup moins ! Mais à ma grande surprise : oui, j'en ai quelques uns quand même ! (je garde une certaine dignité) Même pas besoin de faire le tri, ils se comptent sur les doigts d'une main 😂 Il y en a cinq !

As-tu un livre de ta PAL que l'on t'a offert ?

Mon chéri est un chéri en or 💛 Il m'en offre régulièrement ! Il se tient régulièrement au courant de ma WL et pioche dedans. La dernière surprise en date, c'est bien le premier tome des Héros de l'Olympe de Rick Riordan après m'avoir entendu plus d'une fois dire que j'avais trop hâââte de mettre la main dessus !

As-tu un livre dans ta PAL dont la couverture est majoritairement de ta couleur préférée ?

J'ai de la chance, ma couleur préférée est plutôt pas mal répandue quand il est question de couvertures. J'adore le rouge, c'est une couleur qui claque, qui se remarque, une couleur chaude qui attire le regard. Voici donc une petite sélection des « petits rouges » (spoilers : ils n'y sont pas tous haha) de ma PAL 😊

Dans ta PAL, y a-t-il un livre que tu as déjà lu ?

Comme Plouf, je reste songeuse face à cette question. Est-ce que ça veut dire un livre en attente d'être relu ? Si oui, alors il y en a deux ou trois (même si je ne les compte pas dans ma PAL officielle). Déjà : le tome 2 et tome 3 d'Harry Potter que je souhaite relire mais en illustrés 💕 Mais aussi Les Liaisons Dangereuses de Laclos et une saga de ma jeunesse Silverwing de Kenneth Oppel qu'une abonnée m'a offert ! Et je dirais également une série de manga que j'ai terriblement adoré lorsque j'étais ado : Fruits Basket de Natsuki Takaya.

Y a-t-il dans ta PAL un roman d'un genre que tu n'as pas l'habitude de lire ?

Oui même s'ils sont rares car je m'aventure rarement en dehors de mes préférences (on n'a qu'une vie, j'en profite pour me diriger vers ce qui me fait kiffer ^^). Je dirais que ce qui s'éloigne le plus de ce que je lis habituellement, c'est le classique. Donc Anna Karénine, je te cite une seconde fois, c'est pas beau ça ?


Y a-t-il dans ta PAL un livre d'un auteur dont tu as lu au moins deux livres ?

Oui et sans hésiter je cite même une autrice : V.E. Schwab. Il y a aussi Leigh Bardugo, Rick Riordan, Marissa Meyer, et d'autres, mais les deux livres que j'ai lu d'eux font partie de la même saga... Or, avec Victoria, j'en ai lu plus de deux et deux sagas différentes (et j'ai pris un pied total avec l'ensemble). Ma PAL la connaît bien et moi aussi !

Y a-t-il un livre d'un auteur dont tu n'as lu aucun livre ?

Absolument ! Plus d'un même, voire je dirais au moins la moitié de ma PAL. Je ne choisis que très peu mes lectures en fonction des auteurs que je connais déjà. J'y vais au feeling avec les avis et les résumés, donc je découvre beaucoup de noms ! Mais il y a des noms dans ma PAL que j'aimerais vraiment vraiment découvrir : Neal Shusterman (comment ça je cuisine La Faucheuse à toutes les sauces dans ce tag ?), Cécile Duquenne, Sarah Crossan et Lily Haime.

As-tu dans ta PAL un policier/thriller ?

Moins d'une dizaine de romans. Et ce n'est pas assez à mon goût toutefois ! J'aime beaucoup ce genre mais je ne sais jamais quoi lire... Voici celui qui me tente le plus et dont j'ai entendu beaucoup de bien :

As-tu un roman jeunesse/YA ?

Hum, oui, totalement, c'est à peu près 80% de ma PAL je dirais, si ce n'est plus ! Le YA, c'est mon grand dada. La jeunesse un peu moins, même s'il m'arrive de céder et de trouver de jolies perles dans le lot ! Vu que j'en ai largement moins, je vais plutôt vous partager les jeunesses qui traînent dans ma PAL (du moins ceux qui me viennent tout de suite à l'esprit ^^) !

As-tu un titre qui comporte un prénom ?

Déjà Anna Karénine, tu t'y colles encore ma vieille ! 😂 Sinon je ne peux vraiment pas tous vous les citer, je suis en train de zieuter ma PAL en question et je ne pensais vraiment pas en avoir autant ! Je suis totalement surprise ! Même en comptant uniquement le titre (et pas le titre de la saga), j'en ai un paquet *oups* S'il faut en citer d'autres que mon bon vieux Tolstoï, je dirais L'évangile de Loki de Joanne Harris, Archer's voice de Mia Sheridan et Anna et le French Kiss de Stephanie Perkins. Mais il y en a d'autres, il y en a d'autres !

As-tu dans ta PAL un auteur français ?

Oh la la laissez-moi zieuter ça une seconde aussi... Je fais peu attention à la nationalité des auteurs (même si à mon grand dam je lis beaucoup d'européens et d'américains...). On est d'accord, on parle de français et pas de francophones (et au revoir les belges désolée) ? J'en ai sûrement plus que ça, mais les auteurs qui me viennent tout de suite en tête sont Angélique Barbérat, Paul Clément et Christelle Dabos !

As-tu une pièce de théâtre ?

Pas du tout. Ce n'est pas un genre qui m'attire. La seule pièce de théâtre que j'ai dans toute ma bibliothèque (et il est lu), c'est le fameux L'enfant maudit de la saga Harry Potter. Une pièce de théâtre que certains fans renient (mais pas moi, enfin pas totalement ^^).

As-tu un documentaire/livre d'informations... Bref, un livre qui ne comporte pas d'histoire ?

Euh, joker ? Je n'aime pas lire des documentaires, j'aime voyager dans les fictions et les histoires, c'est ce qui m'attire dans la lecture. Le seul livre de ma PAL qui n'est pas ni un roman ni une histoire, c'est un « documentaire » sur l'univers d'Harry Potter. Il s'agit de Fantastic Beast and Where to Find Them en illustré (pour vous dire à quel point je voyage vraiment pas dans tout ce qui n'est pas fictif 😅).

Y a-t-il dans ta PAL une biographie ou une autobiographie ?

Voir question ci-dessus... Quoi que, je crois que je dois en avoir une, mais vraiment qu'une, mais je suis tellement peu disposée à la lire pour l'instant (il paraît que ce livre est dur...) que je ne sais même pas où il est passé : Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan (tiens, une autre autrice française dans ma PAL) !

As-tu dans ta PAL un roman acheté sans en connaître l'auteur ni l'histoire, car le hasard fait parfois bien les choses ?

Oui ! Je laisse beaucoup le feeling me guider, surtout quand je flâne en librairie. Je suis très réceptive aux couvertures et aux résumés, surtout en Irlande où c'est toujours très coloré et je ne sais plus où donner de la tête ! D'ailleurs, les livres pour lesquels j'ai craqué sur un coup de tête sont souvent des livres en anglais ! La preuve...

As-tu dans ta PAL un roman de ton auteur préféré ou de l'auteur de votre roman préféré ?

Première option pour moi et j'ai même deux romans de mon autrice préférée (j'ai dit adieu à mon adoration pour J.K. Rowling ces derniers mois au fait, même si Harry Potter reste dans mon cœur à jamais). Je les ai cité plus haut, il s'agit de Vicious et Our Dark Duet. Vous aurez donc reconnu la chouette Victoria Schwab ❤



Bon par contre, je ne sais pas du tout qui taguer alors pardonnez-moi, je ne vais taguer personne cette fois-ci ! Si vous êtes arrivé jusqu'au bout en tout cas je vous dis BRAVO 👌 C'était long à rédiger et je suis sûre que ça a été long à lire aussi 😂
En tout cas je ne tague personne mais n'hésitez pas à le reprendre s'il vous tente ! Bisous 💖

mercredi 11 avril 2018

Disparition à Versailles (Agents Virtu'elles #1) • Virginie Platel.




Agents Virtu'elles, tome 1 : Disparitions à Versailles
de Virginie Platel.
Genre : Aventure, historique, romance.
Mon édition : MxM Bookmark.
302 pages (ebook).




Résumé : Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que l’un des plus célèbres tableaux d’Élisabeth Vigée Le Brun, portraitiste de Marie Antoinette, a disparu. Et personne ne semble se rappeler de son existence ! 
Aidée par un ami scientifique, Elfi va remonter le temps jusqu’au XVIIIe siècle pour tenter de percer des mystères dont dépendent à la fois son destin et sa survie. Elle pourra toutefois compter sur la mystérieuse Inès pour la seconder dans cette mission. Prises au jeu des énigmes et du turbulent Paris de l’époque, fréquentant même Élisabeth Vigée Le Brun et Marie Antoinette en personnes, le duo devra déjouer les pièges de la cour. Ensemble, elles tenteront d’éviter les multiples dangers qui jalonneront leur chemin. 
Mais pourront-elles sortir indemnes de cette obscure machination ? Et surtout, une fois les pièces du puzzle assemblées, Elfi et Inès pourront-elles accepter une vérité qui défie l’imagination ?


14/20.

  • J'AI AIMÉ : Le côté historique, les personnages secondaires.
  • J'AI MOINS AIMÉ : La timidité de la romance, tout se passe sur une seule journée.


Un grand merci à MxM Bookmark qui continue de me faire confiance et NetGalley. Si j'ai choisi ce roman en particulier, c'est parce que les romances entre femmes sont si rares et que j'étais vraiment curieuse, surtout sur un fond de voyage dans le temps. Je ne peux pas résister à ce combo ! Malheureusement, je n'ai pas autant apprécié que ce que je pensais... Il y a de bien bonnes choses, qui ont su m'embarquer, et d'autres qui au contraire m'ont frustrée.

Depuis qu'Elfi a quitté Paris pour le Sud de la France afin de suivre son mari, elle est au chômage... Un chômage qui lui pèse surtout que le domaine de l'art, dont elle est spécialiste, est assez fermé. Toutefois, le matin où elle découvre que sa peintre favorite et notamment un tableau qu'elle adore et qui l'a suivie toute sa vie a disparu de l'Histoire, Elfi se voit proposée une occasion en or : Aussi fou que cela puisse paraître, un laboratoire a mis au point un voyage dans le temps. Tout n'est pas clair dans les locaux de l'Athanor, mais pour sauver les œuvres qu'elle aime, Elfi fonce sans un seul regret. Surtout qu'elle ne sera pas seule dans l'aventure : Inès, ancienne gendarme, est là pour assurer ses arrières.

Un point qui m'a chagrinée et qui m'a vraiment empêchée de me plonger dans cette histoire est l'héroïne. Elfi est plus spectatrice de l'histoire que réellement actrice, ce qui crée un détachement, une certaine froideur entre elle et nous, et entre nous et les péripéties. J'ai été assez contrariée de la voir aussi hors d'atteinte, de décrire ce qu'elle voit plus que ce qu'elle pense, ressent, imagine. L'idéal aurait été un juste milieu, pour permettre de se plonger à la fois dans le XVIIIè siècle dans lequel on nous envoie et à la fois dans la peau de notre narratrice.

« Sur la route, les carrosses circulent dans les deux sens, tandis que des piétons tentent de ses faufiler au milieu d'une circulation dense. Parfois même, ils y déambulent tranquillement faute de vrais trottoirs. C'est un miracle qu'il n'y ait pas plus d'accidents. En tout cas, les gens ne manquent pas de s'invectiver avec plus ou moins de virulence.
- On se plaint des embouteillages parisiens, mais apparemment c'est un héritage ancestral ! souligne Inès avec raison.
- Oui, et c'est plutôt dangereux d'être piéton ici !
Je suis en train de me dire qu'il serait peut-être judicieux d'attendre que ça se calme quand Inès m'attrape par la main et m'entraîne à sa suite pour traverser la rue, me tirant brutalement de mes pensées. Je suis en état de choc, mais indemne, lorsque nous arrivons de l'autre côté. »

Les personnages secondaires en revanche m'ont beaucoup plu et surtout Inès. Inès est du genre bougon, mystérieuse, et qui ne parle jamais pour ne rien dire (même si elle peut avoir le sang chaud). Elle m'a fait rire, elle, si peu à l'aise dans le XVIIIè siècle mais qui profite de son déguisement d'homme pour remettre à la place certains dès qu'elle le peut. Pour moi, elle est le point fort de l'aventure. Et la peintre, Elizabeth Vigée Le Brun est également un personnage très agréable, rafraîchissant, et qui nous permet de nous rapprocher de l'Histoire avec un grand H. C'est une petite plongée dans l'art avec une petite course contre la montre, et ça a été très sympathique !

Le décor historique est très travaillé, on s'y croirait presque et on fronce du nez plus d'une fois tant on n'aimerait pas vivre à cette époque finalement... Car bon, derrière les jolies robes et réceptions qui peuvent en faire rêver certain(e)s, les droits des femmes, ce n'est pas ça, l'hygiène non plus, et la célèbre Révolution de 1789 approche ! ^^ Je ne suis pas une experte mais les descriptions m'ont paru réalistes et ce fut une atmosphère curieuse, dynamique, et oppressante par moment.

« La reine et la peintre enchainent alors sur un autre duo, au grand dam d'Inès, et mon esprit se met à voyager. La musique élève l'âme et réchauffe le cœur, mais, entre autres vertus, elle possède véritablement son propre espace-temps et nous sommes tous partis dans une autre dimension, qui n'et faite que de beauté, de pureté et d'innocence.
En regardant la reine, il me semble voir pour la première fois, et sans doute la dernière, un grand et bel oiseau chantant, pris dans une cage aux lambris dorés, et condamnée à être bientôt sacrifié sur l'autel de la Révolution. »

La seconde et dernière chose qui m'a un peu fâchée aussi et je termine par ça, c'est la romance. Alors que beaucoup de moments s'y prêtent, elle reste trop timide. Et par là, je dirais même : ultra-timide. Ce n'est pas une question d'être subtile ou pas, les risques ne sont tout simplement pas pris selon moi. Une romance entre femmes, c'est rare dans la littérature, et ça peut être beau, positif, inspirant, loin d'être dramatique. On a besoin des rapprochements mignons, amoureux, sympas, piquants, etc, qu'on trouve dans les romances habituelles mais que je n'ai malheureusement pas retrouvé ici.

  • EN CONCLUSION : Du bon et du moins bon. J'en attendais bien plus de la romance qui aurait pu être si agréable et bien se marier avec l'ensemble... Toutefois, le côté historique et les enjeux que l'on découvre donne un certain sentiment de vouloir en savoir plus. Je ne refuserai pas un second tome pour voir où les choses se dirigent !

Prochaine lecture : Kate Daniels, tome 4 : Blessure Magique d'Ilona Andrews.

dimanche 8 avril 2018

Cosy Sunday #27.

Mon Sunday's books était déjà inspiré et différent du Sunday's books créé par Saefiel à la base, mais maintenant il change de nom et devient le Cosy Sunday ! Dans ce rendez-vous hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.

Ces deux dernières semaines, je les ai passées en compagnie de très bonnes lectures et je suis enfin venue à bout de certaines prévisions comme vous pouvez le constater 😅 J'ai terminé Gardiens des cités perdues, tome 6 : Nocturna, un tome que j'ai adoré et sans surprise vu que j'adore cette saga ! Puis j'ai lu Culottées, tome 2, un second tome encore plus peaufiné, plus fort, avec toujours d'aussi beaux messages. Et puis, mon envie de romance m'a fait découvrir Wild Men, tome 1, une lecture à laquelle j'ai tout de suite accroché !


Agents Virtu'elles, tome 1 : Disparitions à Versailles de Virginie Platel.

Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que l’un des plus célèbres tableaux d’Élisabeth Vigée Le Brun, portraitiste de Marie Antoinette, a disparu.
Et personne ne semble se rappeler de son existence !
Aidée par un ami scientifique, Elfi va remonter le temps jusqu’au XVIIIe siècle pour tenter de percer des mystères dont dépendent à la fois son destin et sa survie. Elle pourra toutefois compter sur la mystérieuse Inès pour la seconder dans cette mission. Prises au jeu des énigmes et du turbulent Paris de l’époque, fréquentant même Élisabeth Vigée Le Brun et Marie Antoinette en personnes, le duo devra déjouer les pièges de la cour. Ensemble, elles tenteront d’éviter les multiples dangers qui jalonneront leur chemin.
Mais pourront-elles sortir indemnes de cette obscure machination ? Et surtout, une fois les pièces du puzzle assemblées, Elfi et Inès pourront-elles accepter une vérité qui défie l’imagination ?


Pour l'instant, j'ai du mal à rentrer dedans... L'héroïne me laisse un peu de marbre. De plus, j'ai craqué dessus pour son côté voyage dans le temps et romances entre femmes (comme l'indique la couverture), mais je ne vois pas encore la couleur de la romance qui m'intéressait le plus. Ou alors c'est trop trop subtile pour moi et c'est dommage.

Je vais sûrement me lancer dans de récentes acquisitions qui me tentent beaucoup trop pour rester plus longtemps dans ma PAL... A moi la suite de Kate Daniels et de Allô Sorcières, deux sagas que j'affectionne beaucoup 💗

iZombie : S03E06 à S03E09 : (attention je me remets peu à peu aux séries...) J'avais oublié combien je m'éclatais devant cette série, ah ça fait du bien ♥

The Garden of Words : Un film dont j'en attendais beaucoup plus... Les graphismes et l'animation sont magnifiques, tout m'a fait rêvé dans les images. Toute cette pluie, ce réalisme, la poésie qui en découle ! Toutefois, à côté, l'histoire prometteuse ne se développe pas vraiment et n'en reste qu'au stade de promesse seulement. 
Annihilation : Un de ces films qui font réfléchir une fois terminé. Un film qui ne plaira pas à tout le monde mais si vous aimez les films « d'alien » dont l'histoire est profonde et vous prend la tête : celui-ci est pour vous. Il m'a beaucoup plu, les actrices sont très convaincantes surtout Nathalie Portman qui n'est pourtant pas ma préférée. Il y a un côté très beau malgré tout ce qui étrange, effrayant, et creepy. 

➤ Chroniques : Culottées T2 (19/20) | Gardiens des cités perdues T6 : Nocturna (18/20) | Wild Men T1 (17/20).

Livresquement a beaucoup aimé Shades of Magic T2 et évidemment, j'en suis ravie !
Bunny's Books a publié un avis sur Geekerella et me donne très envie de le lire.
My Little Anchor nous parle de Confess et les œuvres créée pour le livre, c'est très alléchant !


Bonne semaine et jolies lectures à tous !
Decorated Christmas Tree