mercredi 16 janvier 2019

Legendary (Caraval #2) • Stephanie Garber.


After being swept up in the magical world of Caraval, Donatella Dragna has finally escaped her father and saved her sister Scarlett from a disastrous arranged marriage. The girls should be celebrating, but Tella isn't yet free. She made a desperate bargain with a mysterious criminal, and what Tella owes him no one has ever been able to deliver: Caraval Master Legend's true name.
The only chance of uncovering Legend's identity is to win Caraval, so Tella throws herself into the legendary competition once more -and into the path of the murderous heir to the throne, a doomed love story, and a web of secrets... including her sister's. Caraval has always demanded bravers, cunning, and sacrifice. But now the game is asking for more. If tella can't fullfill herbargain and deliver Legend's name, she'll lose everything -maybe even her life.
But if she wins, Legend and Caraval will be destroyed forever.


J'AI AIMÉ : Les retrouvailles avec l'univers, le personnage de Tella, la romance.
J'AI MOINS AIMÉ : Des moments répétitifs.


C'est vraiment en commençant ce second tome qui attendait dans ma PAL depuis sa sortie que j'ai réalisé combien l'univers de Caraval m'a manqué. J'ai ressenti de véritables retrouvailles et pourtant le premier tome ne m'avait pas marquée plus que ça après l'avoir lu. C'est un sentiment vraiment génial, ce petit goût surprenant et cette impression de retrouver quelque chose de précieux. J'ai pris un total pied à la lecture.

L'obsession de Scarlett pour Caraval, c'est ce qui la définit. Donatella nous avait jusque là caché son jeu ; sa propre obsession, c'est la disparition de sa mère et un jeu de cartes maudit pour lire l'avenir. Lorsqu'elle était enfant, elle a eu le malheur de tirer sa destinée et il semblerait que depuis, celle-ci la nargue et que l'étau commence à se resserrer. Une disparition, un maître chanteur, une vie vouée sans amour, une seconde édition de Caraval en un an ? Quelque chose est décidément en train de se produire et risque de déboussoler sa vie entière.

Ce second tome se passe tout de suite après le premier, le lecteur n'a pas de répit mais il est finalement très simple de remettre les pieds dans le plat. Les événements nous reviennent rapidement en tête et le fait que de nouveaux s'enchaînent vite ne nous choque pas le moindre du monde. Tout est fait pour nous faire ressentir une urgence. Legend, Caraval, ainsi que les nouveaux enjeux présentés, le lecteur se retrouve embarqué dans une course contre la montre qui ne concerne pas seulement Donatella. C'est au-delà de la quête personnelle. Celle de Tella pourrait bien rejoindre celle de Legend, de l'Impératrice, ou encore celle des divinités disparues de ce monde.

J'ai adoré Tella en tant que protagoniste principal. C'est une héroïne que j'ai trouvé rafraîchissante et à des lieux de la personnalités naïve de sa sœur. Tella a les pieds sur terre, c'est une jeune fille qui possède une belle maturité et une indépendance qui la pousse à toujours se surpasser. Elle a un goût du risque très prononcé et j'ai un faible pour les personnages qui ont conscience d'aller au devants de situations dangereuses, ce sont ceux qui gèrent le mieux les difficultés et les revers de médaille. Tella ne m'a pas un instant déçue et la suivre a été une aventure délectable !


Les personnages secondaires sont tout aussi sympathiques. Évidemment, on retrouve Scarlett, à laquelle Tella tient comme à la prunelle de ses yeux. Il y a ce lien fort entre deux sœurs, que toutes les deux chérissent malgré les secrets et les épreuves. Il y a Julian, plus en retrait aussi. Et Dante, plus en avant (ah, Dante... préparez-vous à sentir votre cœur battre la chamade !). Jacks, le mystérieux et puissant Jacks que j'espère bien revoir à l'avenir. Et la présence de Legend tout aussi pesante, tout aussi intrusive et omnisciente que dans le premier tome, et avec qui le lecteur ne sait toujours pas où donner de la tête.

La romance joue une fois de plus une grand part dans l'histoire mais l'univers et les illusions de Caraval rajoutent un petit piment qui font que j'accroche totalement. Il est facile de se perdre dans ces cinq courtes nuits où tout semble se jouer, où personne ne paraît être ce qu'il est, et où tout est permis. Cinq nuit où la réalité et le jeu se confondent jusqu'à parfois ne former plus qu'une seule entité... Ce que Tella va découvrir à ses dépends, malgré avoir été mise en garde par Scarlett.


Une aventure mille fois plus maîtrisée que la première, menée par une héroïne qui a tout pour s'attirer le capital sympathie de ceux et celles qui la lisent. Ce fut pour moi un véritable coup de cœur, je me suis une nouvelle fois retrouvée entraînée dans ce monde d'illusions, de dangers, et de romantisme, et cette fois-ci en faisant bien attention de ne pas en perdre une miette.

dimanche 13 janvier 2019

Cosy Sunday 2019 : Semaines 1 & 2.

Mon Sunday's books était déjà inspiré et différent du Sunday's books créé par Saefiel à la base, mais maintenant il change de nom et devient le Cosy Sunday ! Dans ce rendez-vous hebdomadaire, vous retrouverez mes lectures passées, en cours et à venir, ainsi que mes visionnages de la semaine, mes publications, et les articles des copinautes qui ont accaparé mon attention.

Je ne commence pas l'année avec un grand rythme de lecture mais j'ai décidé de ne pas me prendre la tête : je suis toujours dans ma pneumonie (avec des hauts et des bas, je vous jure j'en ai marre 😪) alors je fais tout simplement plus attention à moi en premier. Mais j'ai lu Viens, on s'aime, une romance que j'ai bien aimé et qui a des allures doudou pour la saison.




Caraval, book 2 : Legendary de Stephanie Garber.
VF : Caraval, tome 2 : Legendary.

(Résumé du 1er tome) Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu... Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l'on ne se réveille pas...



Je me suis enfin lancée dans le T2 de Caraval et je dois dire que je l'aime encore plus que le tome précédent, et notamment grâce à Tella qui est une bien meilleure héroïne à suivre que sa sœur Scarlett ! 😊

J'hésite totalement ! Un jour j'aimerais lire l'un ensuite, un jour l'autre. Ce sont deux genres différents mais les deux romans m'attirent... Ça va vraiment se jouer sur le mood dans lequel je serais après Legendary.

Every Day : Tellement malade que je n'ai eu aucune énergie d'aller au cinéma alors que tant de films me tentent en ce moment... Je me suis contentée du très chouette Every Day sorti récemment sur Netflix IE et j'ai beaucoup aimé ! Basé sur le roman A comme aujourd'hui, j'ai trouvé le film très tendre, doux, avec de beaux messages d'amour qui passent subtilement.

➤ Chronique : Viens, on s'aime (16/20).

De la plume au clic a été convaincue par Les Outrepasseurs T2 !
Idées à lire m'évite de lire une déception grâce à sa chronique négative et construite de Fandom.
My-Bo0ks a complètement succombé au charme addictif de Mercy Thompson (chronique du T2).


Bonne semaine et jolies lectures à tous !

mardi 8 janvier 2019

Viens, on s'aime • Morgane Moncomble.


Beaucoup s'accordent à dire que l'amitié fille-garçon n'existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu'il n'avait d'yeux que pour elle.
Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l'a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.
Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d'être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez... mais après tout, il ne s'agit que d'une fois. Rien qu'une.
Pas vrai ?


J'AI AIMÉ : Des moments mignons, une volonté d'éviter certains clichés.
J'AI MOINS AIMÉ : D'autres clichés présents, une fin qui s'éternise à mon goût.


Il y a longtemps que je vois cette romance fleurir un peu partout sur les blogs et également sur Twitter. J'étais très curieuse malgré le résumé qui était pour moi un gros « non » à la base. Ma curiosité est également survenues grâce aux très bons avis que j'ai lu et grâce à la nationalité de l'autrice qui est française. Maintenant, ai-je aimé Viens, on s'aime ? Dans l'ensemble, c'est un oui. J'ai passé un moment vraiment agréable. Toutefois, je suis peut-être passée à côté du coup de cœur de beaucoup.

Quand Violette et Loan se rencontrent, l'alchimie entre eux est spontanée et immédiate. Si Violette trouve le jeune homme plutôt attirant, elle est tout de suite arrêtée par le fait qu'il ait une copine. Les mois passent et tandis que leur vie connaît des changements, leur amitié grandit et leur complicité aussi. En colocataire avec Zoé, une amie commune, ces deux-là sont plus proches que jamais... Trop proches ? La question ne les a jamais effleurés jusqu'à ce que Violette trouve en Loan un homme de confiance pour faire sa première fois.

Le résumé a toujours été un petit frein pour moi au départ à cause de son scénario plutôt ultra-connu. Et clairement ici, si on a envie de me prouver que l'amitié homme-femme existe, ce n'est clairement pas avec Violette, Loan, et leurs ambiguïtés permanentes, même si c'est une fiction. Mais leur relation attendrissante et les suivre dans leur épanouissement et leur découverte de l'autre est un plaisir. Une relation n'est jamais acquise et c'est ce qu'ils vont découvrir. Ils vont en découvrir également pas mal sur eux-même et sur tout ce qu'ils pensaient savoir jusque là.


Viens, on s'aime est une romance tout ce qu'il y a de plus douce et doudou mais ça n'empêche pas Morgane Moncomble d'ajouter sa petite dose de drame et de rebondissements pour serrer le cœur de ses lecteurs. Certains m'ont d'ailleurs parfaitement prise au piège et j'ai beaucoup compati avec les personnages, surtout Violette dans son cheminement.

En parlant de Violette, c'est un personnage fort agréable à suivre, loin des héroïnes parfaites. Elle n'est pas le stéréotype de la jeune femme vierge et heureusement. C'est une jeune femme pleine de vie, qui vit les choses à cent à l'heure et aime ses proches (et leur montre). Elle a un humour bien à elle, une bonne dose de répartie, ce qui la rend très intéressante et très humaine. Loan est plus réservé et il faut bien entrer dans sa tête pour savoir ce qu'il pense vraiment. Mais c'est un jeune homme adorable et gentil, que les romances ont fort besoin de voir plus souvent.


Si je n'ai pas connu le même engouement pour Viens, on s'aime que la majorité, j'ai tout de même passé un moment fort agréable avec cette romance à deux voix. Son atmosphère douillette et ses moments mignons m'ont permis de contrebalancer les petits défauts que j'y ai trouvé.


vendredi 4 janvier 2019

Bilan de l'année - Rétrospective de 2018.

Photo © butmomma.
Hello ! Je sais, je n'ai ni posté de bilan de décembre ni d'article depuis presque un mois (j'ai expliqué mes petites raisons sur Twitter et j'en reparle un peu ci-dessous)... Mais voici l'heure de la rétrospective de 2018. C'est un article qui me tient toujours à cœur chaque année, même si j'en change toujours un peu le format, et quoi de mieux pour refaire son entrée sur le blog ? 😉


- Attention, il y a de la lecture ! -



Mieux que mon année 2017 qui avait été un désastre, déjà. Après, je ne peux pas vraiment dire que l'année a été globalement positive pour autant. Beaucoup d'anxiété dans l'ensemble, avec une peur presque panique de l'avenir, de l'incertitude, de vieillir, et de ce qui peut bien nous arriver, notamment en nous retrouvant à deux doigts de devoir retourner en France en début d'année alors qu'on était (et est) très loin d'en avoir envie.
Malgré ces peurs et les soucis qui les ont causés : j'ai eu de très bon moments. Avec l'amoureux, nous avons voyagé en Écosse, un rêve pour moi et que j'ai pu partager avec lui. Nous nous sommes retrouvés tous les deux avec plein d'étoiles dans les yeux et l'envie d'y retourner ! Nous avons également fêté nos huit ans cette année, avec un très beau road-trip de plusieurs jours dans le Connemara pour renouer avec les premiers endroits où nous avons vécu quand nous sommes arrivés ici. Entre nous en 2018, il y a eu beaucoup de rires, de tendresse, de moments de complicité.
Sur le plan plus personnel, j'ai dû apprendre à concilier un temps plein de 40h/semaine et mes loisirs, et ça n'a pas été très facile. Je m'éclate cependant avec mes collègues qui sont géniaux et je peux voir autant de films au cinéma que je veux, mais ce n'est pas toujours facile et ça me prend beaucoup d'énergie. Cependant, j'ai été agréablement surprise de pouvoir également prendre des vacances aussi longues et passer un mois dans le Sud de la France cet été auprès de mes amis, ce qui m'a énormément ressourcée.
Beaucoup de petites choses sont venus éclairer ma vie pour contrebalancer tous les petits moments de déceptions : des projets, des conventions livres, des tatouages, des découvertes, des vacances. Il n'y a finalement que le dernier mois que j'ai vécu entre parenthèses, prenant très peu part aux fêtes et même à mon anniversaire : les visites chez le médecin et les arrêts se sont enchaînés, j'ai eu la grippe, qui s'est développée en pneumonie, et je suis encore dedans... J'en ai marre.

Je tire la conclusion que ce fut une année un peu en dent de scie... Mais soyons honnêtes, je ne pourrais pas la qualifier de mauvaise pour autant. Le blog en 2018 a un peu été à cette image aussi. Je ne sais pas ce que j'attends pour 2019, déjà d'aller mieux parce que je suis toujours malade et épuisée, et ensuite... Ensuite, j'aimerais peut-être un peu de chance et surtout pour mon chéri qui en aurait bien besoin.

Le blog et mes lectures au quotidien ont subi un drôle de rythme. Il y a eu des moments où je ne lisais pratiquement rien du tout, comme en septembre, novembre ou en décembre. Et j'ai eu d'autres moments où complètement à l'opposé, je ne faisais plus que ça. Cependant quand je regarde Goodreads, j'ai la surprise d'avoir lu 140 ouvrages, BD et mangas compris (je pense que les mangas ont aidé). Ce qui est beaucoup plus que l'an dernier et beaucoup plus que ce que j'imaginais.

Quelques chiffres :
140 lectures, dont 24 en anglais.
28 sagas commencées, 66 suites de sagas dévorées, dont 8 derniers tomes.
269 livres dans ma PAL et 293 dans ma WL au 1er janvier 2019.


⤷ Côté bulles :


Je pense que la lecture qui m'a le plus marquée cette année, c'est Call Me by Your Name que j'ai lu en anglais. C'est un roman qui m'a transportée par sa poésie et son atmosphère entre nostalgie et mélancolie. Je pense que c'est celui-ci qui arrive au top de mes lectures ! Thorns and Fangs T1 n'est pas loin derrière ! Sa couverture avec un torse masculin en plein milieu peut paraître inintéressante mais le contenu est incroyable. Voilà de la bit-lit comme j'espérais ne jamais en trouver, je suis fascinée par les personnages et l'univers. Les autres sont également de gros coups de cœur que je recommande plutôt deux fois qu'une ! Et les mangas ont fait un grand retour dans ma vie et j'en suis heureuse, j'ai fait de belles découvertes (dont Orange et Et demain, ce sera quoi !).


⤷ Côté bulles :



⤷ Côté bulles :

A part Winter at Cedarwood Lodge qui m'a déçue pour son entrain proche de l'ennui mortel, j'ai connu plutôt un bon défilé de relations toxiques, personnages nocifs et/ou imbuvables, et parfois un mélange total des trois cette année (cf. Dark and Dangerous Love par exemple). De quoi bien m'arracher les cheveux. Autrement dit, je ne conseille aucun de ceux-là.


⤷ Côté bulles :


C'est... déjà une série terminée de plus que l'an dernier 😅 Je suis une championne pour commencer tout un tas de sagas, mais en arriver au bout est autre chose. Mais je suis plutôt contente de moi quand même, j'ai terminé deux sagas qui me tenait à cœur : Grisha et Percy Jackson, et ça veut dire que je peux maintenant découvrir tous les autres roman de leurs auteurs respectifs ! J'ai également lu le dernier tome des Carnets de Cerise, une merveille, sans surprise. Et concernant les mangas, j'en ai commencé trois pour les finir dans l'année, ce qui n'est pas peu rien me connaissant !


⤷ Côté bulles :


Des sagas chouchous à première vue comme Throne of Glass, Meg Corbyn, ou l'univers de Grisha, ou des auteurs qui m'ont également tapée dans l'oeil (je pense par exemple à Sebastien De Castell que j'ai rencontré en 2018 lors d'une convention et que j'ai trouvé extrêmement drôle et inspirant). Et des suites de mangas que j'ai commencé et que jadore, ainsi qu'une série en 4 tomes qui se trouve dans ma PAL depuis un peu trop longtemps (coucou Le mari de mon frère).

En 2018, j'ai vu 68 films en tout. Ce qui est vraiment pas mal sachant qu'il y a quelques années je ne dépassais vraiment pas une dizaine. Travailler dans un cinéma m'a également permise de voir beaucoup de sorties récentes et ce, gratuitement : sur 68 film, j'en ai vu 47 en salle. Mon gros top 5 se constitue de ces cinq-là (dans l'ordre) : Spider-man into the Spider-verse est une véritablement pépite d'animation et il y avait bien longtemps que je n'avais pas pris un tel pied devant un film. Coco est un Disney sensible, plein de couleurs, et qui m'a fait pleurer d'émotion. Black Panther est LE blockbuster de l'année à mes yeux, un film d'action qui eu tout pour me séduire. Love, Simon est la comédie romantique que l'on attendait tous et que j'ai adoré, même plus que le livre, tant les personnages y sont encore plus adorables. Et Mary Shelley m'a transportée d'une manière rare, dans l'expérience de l'écriture et de la douleur d'une autrice pour moi jamais lue.
Si j'élargis ce top 5 à un top 10, vous pouvez retrouver aussi : Bohemian Rhapsody, To All the Boys I've Loved Before, Deadpool 2, Crazy Rich Asians, et Set it Up.



J'ai pris grand plaisir à rédiger cet article et j'ai pris également énormément de temps, ainsi que d'énergie. Je vous remercie donc énormément si vous êtes arrivés jusqu'à ce petit mot de la fin en ayant tout lu 💗 Je vous souhaite également une très belle année 2019, je sais que je ne l'ai pas énormément souhaité (quand on est malade, dur d'être d'humeur festive 😅) mais je le pense. Je vous souhaite plein de jolies choses, de doux moments, de belles lectures qui font rêver, des rires et des rencontres mémorables !! En 2019, j'espère pouvoir être un peu plus présente ici que ces derniers mois et j'espère pouvoir partager avec vous comme avant 😊
Decorated Christmas Tree