jeudi 18 avril 2019

L'amour en 11 scandales (La famille St. John #3) • Sarah MacLean.


Cela s'appelle tomber de Charybde en Scylla : afin d'échapper à un importun, Juliana Fiori commet l’erreur de se réfugier dans la voiture de Simon Pearson. Et, une fois de plus, l'arrogant duc la traite en gamine effrontée. Impulsive et rebelle comme toutes les Italiennes, elle incarne tout ce qu'il déteste chez une femme. Apprenant qu'il s’apprête à conclure un mariage de raison avec une débutante irréprochable, Juliana se moque de lui et lui lance un défi : elle lui prouvera qu'il est incapable de résister à la passion ! Amusé, Simon accepte et lui laisse quinze jours pour se couvrir de ridicule. Cela servira de leçon à cette petite impudente. Mais est-il aussi infaillible qu'il le pense ?


Tomes précédents : ₁. L'amour en 9 défis ♦ ₂. L'amour en 10 leçons.     Saga terminée


J'AI AIMÉ : Le personnage de Juliana.
J'AI MOINS AIMÉ : Le personnage de Simon.


Depuis le temps, certains et certaines le savent, Sarah MacLean est ma valeur sûre en matière de romances historiques. Je lis toutes ses histoires ; Parce qu'elles ont toujours quelque chose qui sort de la norme, parce qu'elles se passent dans le même univers, parce qu'elles me font toujours vibrer. Ce troisième et dernier tome de La famille St. John est lui aussi un petit peu unique dans son genre. Si je l'ai moins noté que d'autres romances de l'autrice, ça ne veut pas pour autant dire que je n'ai pas passé un bon moment !

Afin d'échapper à un homme sans gêne, Juliana se réfugie dans une voiture vide... Sans penser tomber en tête à tête avec Leighton, le « Duc Dédaigneux ». C'est loin d'être leur première rencontre, et Juliana déteste la manière du jeune homme de regarder les gens sans titre, dont elle, d'un œil si détestable. Alors qu'il prépare un mariage parfait sous toutes les apparences, elle est prête à lui montrer que même un duc a besoin d'amour et de passion dans sa vie.


Juliana est un personnage fort sympathique et que l'on rencontre déjà dans les tomes précédents, quand elle arrive dans la vie de ses frères, semant le scandale en étant une enfant illégitime d'une aristocrate et d'un marchant italien. Et Juliana, les scandales, ça la connaît ! Les étiquettes anglaises sont à ses yeux complètement illogiques et l'empêchent de respirer. Pourquoi une femme ne devrait-elle pas rire aux éclats ? Ou ne pas se promener le soir ? Et pourquoi il faut à tout prix faire un bon mariage ? La jeune italienne n'est pas au bout de ses peines dans cette culture qui la dépasse.

Et la culture anglaise et aristocrate, Simon l'incarne à la perfection. Il a eu une éducation rigide, sa vie est toute tracée, et il ne se voit pas faire autre qu'un mariage de convenances. Il a également la fâcheuse manie de tout ramener aux titres et voir d'un mauvais œil toute affiliation avec quelqu'un qui n'est pas noble. Juliana est tout ce qu'il déteste, ou plutôt tout ce qu'il redoute au fond de lui : elle est pleine de vie, de passion, n'a aucune titre en poche, et se relève de tout scandale qui lui tombe sur la tronche.

C'est un couple complètement aux antipodes et c'est ce que j'aime avec Sarah MacLean. Toutefois, si je n'ai pas plus apprécié ce tome-ci, c'est parce que comme Juliana, Simon m'a tapé sur les nerfs... Mais contrairement à Juliana, ça ne s'est pas beaucoup amélioré avec le temps. C'est un homme qui pense beaucoup trop aux « qu'en dira-t-on », tellement qu'il m'a parfois été antipathique. Alors que Juliana est un petit bonbon qui pétille, pleine de bonne foi malgré les cancans sur sa personne. C'est une histoire donc entre deux opposés, que tout sépare, dont on ne voit pas tant d'issue favorable, deux opposés qui se cherchent, jouent avec le feu, et se retrouvent prisonniers de leur passion.


Un tome rafraîchissant qui nous plaît par la présence de son personnage féminin qui sort des codes et ses clins d’œil discrets mais présents à une autre saga de l'autrice (Le cercle des canailles). Ce n'est pas mon préféré de Sarah MacLean mais c'est une bonne romance historique dans son ensemble.

tâches d'encre

  1. J'adore les romances historiques et pourtant, je n'ai jamais lu de livres de Sarah McLean. Je vais de ce pas me renseigner sur sa bibliographie :)

    RépondreSupprimer
  2. merci pour la découverte je ne connaissais pas ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Faut vraiment que je découvre cette autrice rolala ! =D

    RépondreSupprimer
  4. Sarah MacLean est une valeur sûre chez moi aussi. Ma lecture de cette trilogie date un peu, mais je me souviens que j'avais trouvé ce tome un poil plus sombre que les deux autres, avec plus de défis dans la relation... il était un peu plus intense et passionné du coup.

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree