mardi 25 septembre 2018

Baby Random #1 • Alexia Gaïa.




Baby Random, tome 1
d'Alexia Gaïa.
Genre : Romance, drame.
Mon édition : La Condamine (New Romance).
400 pages (lu en ebook).





Résumé : Il est 10 h 30 quand son patron arrive au café dans lequel travaille Célia. Il lui fait un sourire et l'invite une fois de plus à dîner. Mais Max est Français, et la réputation des Français pour briser les cœurs n'est plus à faire... Quelle excuse va-t-elle pouvoir trouver pour l'éviter ? Et si elle mettait ses préjugés de côté, Célia ne serait-elle pas surprise ? Il est 11 h 05. Célia est debout derrière sa caisse. Il va arriver, elle le sait. Il vient tous les jours depuis un an, toujours à la même heure. Il ne dit pas bonjour, ne sourit pas, ne la regarde pas et commande toujours la même chose. Célia se maudit de n'être qu'une petite serveuse dans le décor de cet homme d'affaires. Pourquoi aurait-il envie de la regarder, après tout ? Et si le sort décidait de se mêler de la vie amoureuse de Célia Fowell et de tout renverser sur son passage telle une tornade dans un magasin de porcelaine ?


18/20.

  • J'AI AIMÉ : L'héroïne Célia, le côté addictif.
  • J'AI MOINS AIMÉ : /.


J'ai été contactée par La Condamine, en lien avec Hugo Roman, pour la sortie de ce livre en numérique (et qui va paraître en physique le 11 octobre). Vu qu'il me tentait dans la liste d'Hugo Roman pour octobre mais que je ne l'ai pas pris, je ne me suis pas fait priée deux fois ! J'ai craqué ! Et j'ai bien eu raison car Baby Random a été ma surprise du mois, une agréable surprise qui m'a fait un peu sortir de mes sentiers battus et qui m'a entraînée dans une histoire parfois tendre, parfois dure, parfois drôle, et je n'ai qu'une envie maintenant : la suiiiite !

Célia travaille dans un café. Tous les jours, à la même heure, son client mystère arrive. Un bel homme qui la fait rêver le temps de cinq minutes par jour. Comment pouvait-elle deviner que cet homme est le fils de l'ancien employeur de sa voisine chérie à la retraite ? Et qu'elle le rencontrerait de nouveau en d'intenses circonstances... ? Malheureusement, c'est un goujat et la déception est énorme. Pour chasser son chagrin, Célia décide de finalement donner une chance à Max, son patron, qui se révèle être un petit ami adorable et romantique. C'est la romance parfaite, qu'elle attendait depuis longtemps. Jusqu'au jour où l'imprévu va tout foutre en l'air.

« On continue de s'échanger des sympathies pendant que je nous prépare une salade composée avec ce que je trouve chez moi et chez elle.
Je l'embrouille encore pour qu'elle prenne ses cachets pour le coeur, puis on mange en discutant devant la télé. On regarde un programme sur le quotidien d'une bande de jeunes qui sortent entre eux et piquent des crises de nerfs.
- Vous, les jeunes... Regarde-moi ce crétin. Il a une jolie copine mais il va voir ailleurs, analyse Mona.
- Arrête de faire des généralités, Monary. Tous les jeunes ne sont pas comme ça ! Regarde, moi, je suis sage !
- « Sage » ? Qui s'est retrouvée avec deux hommes bourrés de testostérone ce matin même, à deux doigts de l'incident diplomatique ?
Je ricane. 
- Mauvais timing, mais ça ne se reproduira plus.
- L'inconnu n'a pas l'air d'être du genre à laisser tomber...
- Mais si. C'était la dernière fois qu'il venait, crois-moi. »

Célia est une héroïne que j'ai adoré. Je me suis beaucoup attachée à elle, c'est une jeune femme qui a du mordant, qui est intelligente, sensible aussi. Elle n'est pas parfaite et fait des erreurs, mais malgré ce qu'elle pense, elle n'est pas du genre à se laisser faire et encore moins par les deux hommes qui gravitent autour d'elle. Quand elle fait face à un imprévu de taille, une déni de grossesse, une grossesse non-désirée, elle n'est pas la plus heureuse qui soit mais la suivre dans son évolution d'elle-même (qui n'est pas toujours rose) est un grand plaisir. A travers elle, c'est la solitude de ces mamans qui existent IRL et l'amour qu'elles ont quand même à donner qui résonnent.

Tout commence comme une comédie romantique piquante et, petit à petit, le lecteur se plonge dans quelque chose de plus profond et qui n'est pas super courant dans la romance contemporaine, du moins pas traité de cette manière. Le début permet de mettre en place à la fois la relation de Célia avec Roman, l'excitant business-man imbu de lui-même, et celle avec Max, le patron au romantisme surprenant, pour mieux se lancer sur la suite. Rapidement (bien moins de la moitié), les trois personnages principaux font la découverte de cette grossesse. Enfin, Célia, principalement, découvre cette grossesse après un déni. Célia doit faire face à la nouvelle. Célia doit avancer, souvent seule et souvent accompagnée par sa voisine Mona. Le père ? Le petit ami ? Max ? Roman ? Quelles sont leurs places dans ce quotidien qui s'est bouleversé du jour au lendemain ?

« - Allô ? je finis par entendre après trois tentatives infructueuse.
- Mona...
Je n'ai pas le temps d'enchaîner, je pleure déjà à chaudes larmes.
- Célia, mais qu'est-ce qu'il se passe ? Quatre jours que je m'inquiète ! Arrête donc de chialer, explique-toi, tu me fous les jetons !
- Je... je suis à l'hôpital et...
- Quoi ? Oh mon Dieu ! C'est ta maudite voiture, c'est ça ? Tu as eu un accident !
- Non, non... Mona, écoute-moi, s'il te plaît, je... J'ai fait une chute au boulot, je me suis retrouvée ici.
- Oh ma petite chérie. Respire, et n'essaie pas de me ménager, ça m'inquiète encore plus.
- Oui, pardon... J'ai un bras cassé et quelques points de suture, alors...
Je ne dis plus rien. Mona soupire.
- Ils t'ont trouvé un cancer ou quoi ? Célia, pourquoi ils t'ont gardée aussi longtemps ?
- Non, ils ont trouvé un bébé, je réplique en pleurant.
Silence. J'en profite pour essuyer encore mes joues pendant que, dans mon dos, la vie continue comme pour mieux me montrer que la mienne est en train de s'arrêter. »

C'est la trame de l'histoire, c'est la trame que j'attendais et pourtant j'ai été surprise. Je n'ai pas du tout été déçue en tout. Certes, Max et Roman sont tout deux à claquer par moments mais il ne sont pas des connards à 100%. Je trouve que l'autrice a fait du bon boulot et reste aussi réaliste que possible. Elle joue avec toutes les ambiguïtés et doutes qu'il est possible de ressentir face à une telle nouvelle. D'ailleurs, j'ai adoré l'héroïne car elle leur tient tête à tous les deux, même quand elle a la tête plongée dans les ennuis jusqu'au coup. Il y a un bon dosage entre les besoins de l'héroïne qui a envie de leur présence et sa sagesse, sa dignité. Malgré ses coups de blues, elle a une force de caractère incroyable et se relève toujours d'un chapitre à l'autre. 

La combattivité de Célia, les personnages complexes, et le triangle amoureux peu ordinaire (laissez-lui une chance, promis), me donnent vraiment espoir pour les tomes suivants. Je me suis attachée à chacun, même Max et Roman qui sont plus sensibles qu'il n'y paraît (surtout Roman) et... Vivement la suite !

  • EN CONCLUSION : Une histoire différente de ce que je peux lire dans le genre, qui m'aura fait sourire et pleurer et espérer, et qui me donne sacrément envie de me jeter sur la suite... qui n'est pas encore sortie... Je recommande totalement !

Prochaine lecture : The Villains, tome 1 : Vicious de Victoria Schwab.

tâches d'encre

  1. Je ne connaissais pas ce livre et je ne savais même pas qu'il allait sortir. Après avoir lu ta chronique, je peux dire qu'il me fait envie mais je ne vais pas me jeter dessus malgré ton avis très positif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah dommage... Franchement, super histoire qui m'aura agréablement surprise ! Et j'espère qu'elle surprendra agréablement d'autres personnes...

      Supprimer
  2. La romance mais Clément pas mon genre de prédilection et le résumé m'a l'air cliché au possible. Mais j'avoue que ton avis m'intrigue quand même pas mal. Du coup je lui ai serait peut-être une chance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pourtant pas du tout cliché justement ! ^^
      J'espère que tu lui laissera une chance du coup.

      Supprimer

Decorated Christmas Tree