dimanche 6 mai 2018

Furie de flamme (Dragonfury #1) • Coreene Callahan.



Dragonfury, tome 1 : Furie de flamme
de Coreene Callahan.
Genre : Bit-lit.
Mon édition : Milady.
432 pages (ebook).





Résumé : Les dragons vivent cachés parmi les hommes depuis toujours. Mais la guerre opposant les Nightfury aux Razorback va mettre un terme à des siècles de clandestinité et pousser Bastian, leader de son clan, dans ses derniers retranchements. Entièrement dévoué aux siens, ce dernier est confronté à un terrible dilemme : prendre pour compagne l'envoûtante Myst au risque de voir leur nuit de passion coûter la vie à la jeune femme, ou signer l'arrêt de mort définitif de toute son espèce…


13,5/20.

  • J'AI AIMÉ : Les dragons.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Pas de complicité dans le couple, un manque de saveur.


Ça fait presque une semaine que je dois taper cette chronique et je ne trouve que du temps maintenant... Je crois que à l'image de la lecture de ce roman, je prends mon temps. J'ai lu ce premier tome de Dragonfury très lentement, et quand je dis lentement c'est vraiment très lentement. Je n'avais déjà pas beaucoup de temps libre, mais en plus, je n'ai pas énormément accroché à cette histoire. Ce n'est pas mauvais, mais ça ne sort pas du lot pour autant. Dès que j'avais un peu de temps pour moi, je n'avais au final que très peu envie de me replonger dedans. Dragonfury T1 est donc une lecture un peu mitigée.

Les dragons se font de plus en plus rares et la guerre entre les Nightfury et les Razorback est de plus en plus intelligente et dangereuse. Bastian et les siens n'ont plus d'autre choix que de s'accoupler, de procréer, pour voir leurs rangs grandir et ne pas voir leur ennemi impitoyable triompher. Et en tant que leader, Bastian doit montrer l'exemple. Le seul soucis, c'est que les femmes ne survivent jamais à l'accouchement d'un dragon et il n'a aucune envie d'infliger une telle chose à quelqu'un d'innocent. Puis, arrive Myst. Et le dilemme entre honneur et survie est encore plus grand. Myst lui plaît, avec Myst, il a bien envie d'une histoire et d'un avenir... Mais perdre Myst ? Jamais de la vie...

« - J'ai vu cette ch-chose. Ne nous laisse pas seuls.
Bastian manqua de pousser un grognement. Une chose. Elle avait traité l'un des siens de « chose ». Comme si lui et ses frères ne valaient guère mieux que les monstres sous les lits qui effrayaient les enfants ou les horribles prédateurs qui replissaient d'horreur les humains dans les salles de cinéma. Ça n'aurait pas dû le toucher -la réaction de Myst était naturelle-, mais ça le toucha. Plus qu'il ne souhaitait l'admettre. »

J'étais très enthousiaste à l'idée de lire ce premier tome car il nous promettait autre chose que les créatures habituelles tel que vampires et métamorphes. Il nous promettait des hommes-dragons, que diable ! Si ce n'est pas chouette ? Et il y a des choses effectivement chouettes chez ces hommes-dragons et que j'ai pris plaisir à découvrir. Découvrir la particularité de ses dragons et leur large diversité, c'est ce que j'ai préféré. C'est un monde un peu plus magique que les métamorphes, et ma foi, les dragons du camp des Nightfury ont l'air plutôt bien sympa.

La relation au centre de ce premier tome ne m'a pas passionnée des masses, cependant. Pris indépendamment de l'autre, Myst et Bastian sont deux personnages très agréables. Bastian est un type plutôt droit dans ses bottes, respectueux, intègre, qui sait où se situe ses limites et celles des autres. Et Myst est une jeune femme volontaire, téméraire, franche, et qui n'a pas froid aux yeux. Mais ensemble, malheureusement, quelque chose ne colle pas. J'ai trouvé la romance plutôt fade, conventionnelle, sans réelle étincelle. C'est une histoire d'amour qui évolue plutôt platement et il manquait vraiment cette petite flamme entre eux.

« Il s'était transformé si vite. Était passé des écailles et des crocs à, eh bien... « ça ».
Deux mètres de « WAOUH ». Vêtu de cuir. Débordant de sex-appeal à l'était brut. Et l'effet « Oh-là-là » ne s'arrêtait pas à, non plus. Elle aurait juré pouvoir sentir son odeur. celle-ci flotta jusqu'à elle, réclamant son attention et, incapable de s'en empêcher, elle huma profondément. Ouais, c'était assurément lui. un délicieux parfum d'homme propre avec une pointe d'eau de toilette à faire tourner la tête.
Insolite.
Irréel.
Incroyablement sexy.
Myst se gifla mentalement, et s'obligea à repartir en arrière. Jamais de la vie. Elle refusait d'aller de ce côté... à Sexyville avec un type qui venait juste de passer de dragon à homme sous ses yeux.
Pense écailles... pense écailles... pense écailles. »

Je crois que le fait que l'on ne se penche pas que sur le point de vue de Bastian et Myst pour un premier tome, crée cette distance entre nous, leur couple, et les personnages en eux-même. Sur quatre cent pages, on se retrouve à voyager du côté du camp ennemi, où les enjeux restent encore qu'à leurs prémices, et auprès du second de Bastian, Rikar. Vu que l'univers n'est pas acquis et que le lecteur n'est pas encore attaché aux personnages, difficile de se retrouver trimballé un peu partout comme ça pour une vision d'ensemble certes intéressante, mais pas très entraînante.

  • EN CONCLUSION : Un premier tome qui manque de trop de choses pour que la saga capte réellement mon attention. Si les hommes-dragons sont plutôt originaux, c'est en revanche le seul point plaisant que j'ai retenu. Je pense donc que je vais m'arrêter à ce premier tome.

Prochaine lecture : La singulière aventure de Pénélope Vermillon de Valija Zinck.

tâches d'encre

  1. Dommage dommage l'univers a l'air très sympa et j'adore les histoires avec les dragons !! Mais si la romance n'est pas top, je laisse tomber^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais ! Après la romance n'est pas mauvaise, elle est juste fade. Certains l'ont apprécié, après !

      Supprimer
  2. J'ai ce livre dans ma PAL... Je le gardais au chaud mais ton avis ne m'incite pas trop à le remonter. Si la romance est fade, c'est bien triste. En plus j'avais le 2 et 3 récupéré par le biais d'une promo... Je lirai un jour peut-être quand je ne serais pas trop exigeante. (ou après un très très mauvais livre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je guetterais ton avis ! Ce n'est pas mauvais, c'est oui, sans couleur, sans saveur, au fond... Dommage !

      Supprimer
  3. De base, les tomes, surtout les premiers, qui tournent beaucoup autour d'une romance ne m'envoient pourras d'y rêve en barre. Alors avec ton avis, je ne pense vraiment pas me pencher dessus. C'est dommage, parce que cette histoire de dragons, ça me bottait bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bit-lit tourne très souvent autour d'une romance... mais là non, et justement ça dessert un peu le premier tome. Si je prends d'autres exemples comme La Confrérie de la dague noire, à travers les tomes on est transporté dans plein de points de vue différent et la romance devient moins présente. Toutefois, dans le premier, ce n'est que ça et c'est grâce à elle que l'on comprend mieux l'univers, ses particularités et que l'on apprend à connaître bien les personnages ^^

      Supprimer

Decorated Christmas Tree