lundi 16 avril 2018

Blessure magique (Kate Daniels #4) • Ilona Andrews.




Kate Daniels, tome 4 : Blessure magique
d'Ilona Andrews.
Genre : Bit-lit.
Mon édition : MxM Bookmark.
453 pages (ebook).





Résumé : Kate Daniels va avoir du boulot pour rétablir l'ordre au sein des communautés surnaturelles. Un étrange personnage vêtu d une cape s'amuse à répandre une espèce de peste magique et virulente qui rend les Métamorphes fous. Alors que ce personnage, surnommé le Mary d'Acier, sème la panique un peu partout en ville, Kate découvre que celui qui se cache derrière tout ça a un lien avec sa propre famille... 


17/20.

  • J'AI AIMÉ : L'intrigue liée aux origines de Kate, notre héroïne badass.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Moins addictif que les précédents.


/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Kate Daniels est une saga qui n'a plus besoin de me prouver sa valeur. Chaque tome est une enquête dangereuse qui mêle parfaitement les codes du genre, entre action, personnages charismatiques, et soupçon de romance plus qu'addictive. Ce quatrième tome n'échappe donc pas à la règle : j'ai une fois encore passé un très moment aux côtés de Kate, ses aventures, ses proches... et ses ennemis bien sûr !

Fin prête à faire un pas en avant dans sa relation avec Curran, celui-ci lui pose un lapin... Ce qui ne met pas Kate de bonne humeur et c'est un euphémisme. Plutôt que de foncer dans le tas, elle décide d'ignorer superbement les métamorphes jusqu'à ce que son boulot l'amène à avoir besoin d'eux, une fois de plus. La ville est frappée par des épidémies et chaque témoin rapporte avoir vu une silhouette enveloppée dans une vieille cape. Les origines de Kate sont à deux doigts de la rattraper sous les traits de cette fameuse silhouette et la jeune femme n'est pas au bout de ses peines.

« Une aura rouge entourait l'homme, rubis brillant contre la neige blanche. Le soleil n'était qu'un disque pâle derrière les nuages. Il était presque dix-sept heures et la nuit allait bientôt tomber. Je ne voulais pas l'affronter dans le noir.
- Il est seul ? (Personne ne me répondit. Est-ce qu'il est venu seul ?
- Oui, dit le rabbin Weiss en s'approchant. Qu'est-ce qui était inscrit sur ce parchemin ? Qui est cet homme ?
Vous n'avez pas envie de savoir.
- Dans l'ancienne Babylone, il y avait un dieu appelé Erra, aussi connu sous le nom de Nergal. C'était le dieu des maladies et du chaos.
Et de la peur.
Sauf qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un dieu. J'aurais préféré, parce qu'Erra était largement pire que ça. »

Ce quatrième tome est une fois encore une plongée dans une enquête pleine de rebondissements ! Je l'ai trouvé un poil moins entraînant que les précédents (que j'avais enchaîné sans demander mon reste alors qu'ici j'ai dégusté l'histoire à mon rythme), mais c'est toujours aussi bon. On voit peut-être un moins mon Curran mais ça ne m'a finalement pas déplu. Ça a été un plaisir de se concentrer sur Kate et sur ses racines qui sont loin, très loin, d'être évidentes à gérer... surtout quand celles-ci se matérialisent sous forme d'épidémies douteuses et sous forme de dieu insaisissable.

Kate m'a encore une fois régalée. Je vous ai déjà dit à quel point j'adore cette héroïne ? Elle a du courage à revendre, mais un courage que l'on devine nécessaire pour sa survie. Si elle avait le choix, pas sûre qu'elle serait aussi téméraire et c'est ça qui la rend particulièrement attachante et accessible. C'est un personnage faite de failles et de fragilités malgré sa capacité à vaincre la plupart de ses ennemis. Elle a également une grande gueule, le sens de la répartie, et possède un coeur énorme sous ses airs de dure à cuire. C'est toujours un plaisir de la suivre. Je ne compte plus les fois où elle m'a tiré un ou plusieurs sourire en plein moment de tension ! 

« On se regardait comme si on se voyait pour la première fois. Je venais de terroriser la crème de la crème de la Guilde. Ils ne risquaient pas de l'oublier. J'avais montré à Saiman que je maîtrisais les mots de pouvoir. Il commençait à comprendre ce que j'étais et il était sous le choc. Sur une échelle de un à dix, ce désastre valait bien un vingt. Si j'avais pu bouger, j'aurais été en train de me frapper la tête contre le mur. »

Blessure magique est un quatrième tome qui marque un petit tournant dans la saga je trouve. Alors que l'on tâtonnait encore concernant le passé de Kate, celui-ci s'est ici complètement affirmé. Le danger que Kate ne nommait qu'à demi-mot jusqu'au tome précédent prend de plus en plus forme et ça me met franchement l'eau à la bouche ! J'ai terriblement hâte de savoir ce que ça va donner... je commence à avoir des attentes, je commence à énormément m'attacher aux personnages récurrents, et la fin nous laisse vraiment sur une touche qui ne fait que titiller ma curiosité.

  • EN CONCLUSION : Peut-être pas mon tome préféré jusqu'à maintenant, mais un très bon tome tout de même, plein de qualités. Kate Daniels est pour moi un incontournable du genre. Je comprends désormais pourquoi on me l'a tant conseillée, et je ne remercierai jamais assez MxM Bookmark pour avoir repris sa publication !

Tomes précédents :

Prochaines lectures : Allô Sorcières, tome 2 : Sous le soleil exactement d'Anne-Fleur Multon.
Dark and Dangerous Love, tome 1 de Molly Night.

tâches d'encre

  1. J'adooore cette série !! Le tome 4 était très bon (comme toujours !) et cette petite histoire familiale particulièrement intéressante :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore cette saga aussi, elle est toujours palpitant et les personnages sont vraiment attachants ! Hâte de lire le T5... mais je ne pense pas me le procurer avant qu'on ait une date de sortie pour le 6 ^^

      Supprimer
  2. Une des meilleures séries du moooooooonde ♥♥ !

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree