vendredi 22 septembre 2017

Rêves de glace (Accords corrompus #1) • Kelly St Clare.




Accords corrompus, tome 1: Rêves de glace
de Kelly St Clare.
Genre: Fantasy, YA.
Mon édition: MxM Bookmark.
262 pages (ebook).





Résumé : Olina a 17 ans et est la Tatuma -la princesse- d’Osolis, un monde dominé par la chaleur. Elle porte un voile depuis sa naissance et personne, pas même elle, n’a jamais vu son visage. Alors qu’elle subit la tyrannie constante de sa mère et de son oncle, Olina reste une jeune femme forte, drôle et volontaire qui attend d’être reine pour changer les choses. 
Quand une délégation de Glacium - un monde fait de glace à l’opposé du sien- arrive en Osolis, Olina est forcée de remettre ses préjugés en question. Peu à peu, elle se lie d’amitié avec le prince de Glacium et quand celui-ci demande à voir son visage, tout le monde d’Olina va basculer...


14/20.

  • J'AI AIMÉ : Un univers intéressant, c'est divertissant.
  • J'AI MOINS AIMÉ : La plume simpliste, la vulgarité.

Rêves de glace est un premier tome qui m'intriguait énormément ! Merci beaucoup à NetGalley et MxM Bookmark de m'avoir permise de le découvrir, donc. Le résumé et les promesses qui s'y cachaient étaient tout à fait alléchants, totalement dans ce que j'aime lire, voire même un poil original. Malheureusement, c'est une lecture un peu mitigée au final... Si c'est un premier tome divertissant et un poil addictif, la plume ne m'a pas du tout convaincue.

Olina est l'héritière légitime du trône d'Osolis. Toutefois, depuis sa naissance, la Tatum (la reine) l'oblige de porter un voile en toute occasion, même dans l'intimité. La Tatuma n'a donc jamais vu son propre visage... Jusqu'à ce que le prince de la contrée opposée et elle tombent amoureux, et que celui-ci lui donne envie de s'affranchir des interdits. Cependant, ôter son voile a un coût. Et la pauvre Olina le paie.

« - Qu'est-ce qui m'empêcherait d'enlever mon voile et de montrer mon visage à tous ceux que je rencontrerai là-bas ?
Ma voix se fait plus forte : j'avance vers le balcon, rejetant la tête en arrière afin de pouvoir continuer à observer ses réactions. 
Le rire qu'elle lâche est  trop aigu. Son expression n'a pas changé d'un pouce, mais la nervosité de sa voix la trahit.
- Si tu veux montrer à tout le monde ton visage repoussant, c'est ton choix, dit-elle.
- Mon choix ? Pourquoi est-ce que vous ne me l'avez pas dit plus tôt ? Et dire que je pensais que vous m'aviez expressément interdit de le faire. Mais dans ce cas, vous ne m'en voudrez pas si je...
Je lève ma main vers l'extrémité de mon voile, qui tombe de mes épaules et m'arrive jusqu'à la clavicule.
D'un bond, ma mère se lève du trône et agrippe la balustrade.
- Tous les miroirs de la Cinquième seront détruits ! s'exclame-t-elle avant de lever une main à nouveau.
A l'intérieur, je danse de joie : elle m'a montré qu'elle avait peur ! Si elle était juste restée assis, elle aurait gagné. Jamais je n'aurais mis ma menace à exécution. »

Rêves de glace possède une plume assez faible, nous offrant les pensées d'Olina à l'état brut et peu peaufiné. Je ne sais pas si l'effet vient de la traduction ou non, mais beaucoup de passages paraissent simples, d'autres vulgaires (notamment avec des mots qui n'ont rien à faire là et qui tranchent sévèrement avec l'univers et la fantasy, comme « putain » ou même « connasse ») ou niais parfois. Olina, qui nous est dépeint comme courageuse, drôle et volontaire, nous apparaît surtout neuneu malgré elle à cause de certaines tournures de phrases.

Il ne m'a pas été facile de m'attacher à elle, la plume n'aidant pas. C'est une jeune femme à l'aube de sa vie d'adulte, qui a toujours été brimée et violentée par sa mère, qui a assisté à des choses sévères, mais dont la manière de penser et de réagir paraît un peu à côté de la plaque avec tout ce vécu. L'histoire finit heureusement par avoir raison de moi : au final, je prends plaisir à la suivre et suivre ses déboires. Son voile est le mystère le plus intrigant de ce premier tome et auquel se prête volontiers le lecteur en imaginant tout un tas d'éléments plausibles pour l'expliquer. Olina en est prisonnière depuis toujours, elle voit peu à travers celui-ci, et même quand elle en a l'occasion elle n'ose pas l'enlever pour se voir...

« J'enfile mes bottes et je les écrase sur le sol, qui est couvert d'un tapis de pétales blancs. Le son me ravit. J'en rassemble une grosse poignée dans ma main avant de la montrer aux autres.
- Qu'est-ce que c'est, ça ? demandé-je en riant, tout en regardant les pétales tomber sur leurs épaules.
Certains se mettent à rire lorsqu'ils entendent ma question.
- Ce sont les larmes gelées des enfants malheureux, dit Sanjay en détournant la tête.
Horrifiée, je baisse les mains : la substance blanche retombe sur le sol.
Les délégués éclatent de rire ; Adnan se jette sur Sanjay avec un grand sourire et le pousse par terre, frottant son visage contre la matière blanche. Malir secoue la tête, l'air amusé.
- C'est de la neige, Tatuma, explique Roman. Elle tombe du ciel quand il fait très froid. »

L'histoire est effectivement ce qui m'a le plus plu, l'univers également. On y découvre deux mondes en tout point opposé, mais tout deux divisés en six parties : Osolis, un monde dominé par la chaleur et les flammes, et Glacium, un monde où règne le froid et la neige. Leurs coutumes et la personnalité des uns et des autres ne se ressemblent absolument pas, et c'est un plaisir de pouvoir être transportée d'un point à l'autre, et d'aller de découvertes en découvertes ! Les enjeux sont encore au stade des prémices, se devinant à peine, et ça donne envie de découvrir la suite.

  • EN CONCLUSION : Malgré un ressenti mitigé et une fin trop abrupte, c'est un premier tome qui capte suffisamment mon attention pour que je continue la saga ! Il y a des lacunes, mais il y de bonnes choses aussi que je souhaite voir prendre davantage d'ampleur.

Prochaine lecture : Grisha, tome 1 (en VO) de Leigh Bardugo.

tâches d'encre

  1. Dommage pour la vulgarité...ça aurait tendance à me rebuter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pas omniprésent non plus, mais à chaque mot vulgaire, j'ai totalement senti le décalage avec l'univers et le décor...

      Supprimer
  2. Haaa le pitch me tentait beaucoup ! Dommage pour le style un peu à côté de la plaque :/
    J'espère que le tome 2 sera mieux du coup ! =)
    (et la couverture est trop beeeelle ! =D )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la plume est une vraie faiblesse :/ Je l'espère aussi ! Peut-être que je vais craquer pour la suite VO, il y a les 4 tomes en ebook pour un prix assez intéressant sur Amazon ^^'
      (Par contre, ils n'ont vraiment pas loupé la couverture, c'est clair !!)

      Supprimer
  3. La couverture est sublime et le résumé très alléchant, mais ta chronique me refroidit un peu… Je n’aime pas trop la vulgarité :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, navrée. Après, ce n'est pas omniprésent, c'est juste qu'elle choque quand un mot vulgaire est dit par le décalage avec l'histoire et l'univers... on a bien l'impression que ça n'a rien à faire dans ce monde, en fait.
      Si tu lui donnes une chance, j'espère qu'il te plaira plus qu'à moi en tout cas !

      Supprimer
  4. Ce livre me tente pas mal parce que c'est le genre d'univers qui peut me plaire mais je dois avouer que ce que tu dis sur le style d'écriture me freine un peu :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as plus qu'à lui laisser une chance pour te faire ton avis. Je me sens un peu comme une alien parce que les notes sont très bonnes sinon :)

      Supprimer
  5. "Je ne sais pas si l'effet vient de la traduction" ou la question que je me pose trèès souvent ! (Genre pour Millénium) C'est pour ça que je préfère lire en VO quand c'est possible.
    Bref en tout cas ta chronique ne m'a pas donné envie de lire ce livre. xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment LA question ! Surtout quand on sait/voit qu'avec la traduction une phrase peut passer d'un effet simple et concis à un effet vulgaire en français si on le traduit au mot le plus proche ou ce genre de chose. Genre "bitch", même si c'est vulgaire en anglais, c'est plus passe partout que "chienne" ou "connasse" en français ^^
      En tout cas peut-être qu'il y a des chances pour que je craque sur la suite en VO donc je verrais bien !

      Supprimer
  6. Un lecture que j'ai apprécié pour ma part, je suis curieuse de lire la suite !

    RépondreSupprimer
  7. L'univers a l'air vraiment pas mal mais la vulgarité risque de me déranger. Je ne pense donc pas lire cette saga :-/

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree