lundi 6 février 2017

Cinquième tombe au bout du tunnel (Charley Davidson #5) • Darynda Jones.




Charley Davidson, tome 5: Cinquième tombe au bout du tunnel
de Darynda Jones.
Genre: Bit-lit.
Mon édition: Milady.
398 pages.



Résumé: Charley s'était juré de garder ses distances avec Reyes, le torride fils de Satan. Mais quand les victimes terrorisées d'un tueur en série commencent à s'entasser dans son appartement, elle est contrainte de lui demander de l'aide. Surtout lorsqu'il devient évident que sa sœur, Gemma, est la prochaine cible. Seulement, Reyes pose une condition pour lui offrir sa protection: que Charley se donne à lui corps et âme. Un prix que la Faucheuse pourrait bien accepter de payer pour sauver sa sœur...


17/20.

  • J'AI AIMÉ: Un tome très rafraîchissant.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Le résumé.

/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Si vous avez lu la quatrième de couverture, je vous conseille de l'oublier ou de vous donner le temps de l'oublier avant de vous plonger dans ce tome, tout simplement car il raconte littéralement la trame principale. Oui, oui, vous m'avez bien lu. Et je peux vous dire que ce n'est pas la première fois que je suis saoulée par un résumé, mais là je suis littéralement en colère. J'ai beaucoup aimé ce cinquième tome ! Mais, pour être honnête, je l'aurais d'avantage aimé si la quatrième de couverture n'avait pas un peu ruiné mon expérience de lecture...

Charley s'est doucement remis de son traumatisme et, elle et Cookie ont repris leurs enquêtes. Rien de très dangereux, heureusement, une affaire d'adultère seulement... Mais, la tranquillité ne dure jamais très longtemps quand on est la Faucheuse et que les morts viennent nous rendre visite. Un premier fantôme terrifié apparaît dans la chambre de Charley, puis un second, puis un troisième, un quatrième... et ainsi de suite jusqu'à ce que son appartement en soit encombré. Aucun ne lui parle, tous sont des femmes blondes terrorisées.

« - J'ai un appartement rempli de femmes décédées.
Cookie s'immobilisa. Elle se mit à jeter des coups d’œil partout autour d'elle, soudain très méfiante.
- Tu veux dire, genre, maintenant ?
- En ce moment même.
- De combien est-ce qu'on parle, là ?
- Laisse-moi compter.
Je me dirigeai à grandes enjambées vers ma chambre à coucher, fis un détour pour inclure celle dans la douche, puis revins et pointai le doigt dans toutes les directions possibles et imaginables. Regarder l'expression de Cookie passer de « un peu inquiète » à « horifiée » ressemblait aussi à cet endroit où le soleil se lève au-dessus de l'horizon et éclaire les cieux. Mais en plus marrant.
Je retournai à la cuisine et ouvris tous les placards.
- Neuf, répondis-je de manière détachée. Oh, attends. (Je me rendis vers le frigo pour inspecter son contenu également.) Non, seulement neuf. Toutes blondes, mais pas toutes naturellement. Caucasiennes, hispaniques, afro-américaines, et une asiatique. Leurs âges varient entre environ sept et trente, trente-cinq ans. »

Si on zappe la quatrième de couverture (et je vous conseille sérieusement de le faire), c'est un très bon tome, avec tout ce qu'on aime dans les Charley Davidson. Je l'ai trouvé beaucoup plus passionnant que le précédent. Il faut dire que déjà, à la base, j'adore les interactions de Charley avec les fantômes, et là, cette fois, c'est plutôt une non-interaction (ou une interaction à sens unique). C'est tout aussi intriguant, non ? Ces femmes ne lui parlent pas, ne semblent même pas la voir. Et pourtant, c'est la Faucheuse, elle brille comme un phare.

On retrouve de nouveau tout ce beau petit monde avec lequel on passe des moments divertissants: Charley, l'héroïne, évidemment, avec son sens de l'auto-dérision et de la répartie... Mais aussi Reyes, le chaud et bouillant Reyes auquel personne ne résiste. Ainsi que Cookie, Obie, Gemma, Artémis, Quentin, Swopes, et j'en passe, qui commencent à être des personnages réguliers qu'on aime énormément voir et revoir. Quand je me plonge dans un Charley Davidson, ce n'est pas que pour l'aspect enquêtes et fantômes, mais aussi pour Charley et son entourage, qui forment vraiment une joyeuse bande: bien étrange et complètement barrée parfois mais fort passionnante !

« - Je peux le voir, lui aussi, signa Quentin en gestes prudents qui se mariaient avec l'expression qu'il affichait. Je peux voir qui il est. De quoi il est fait.
- De quoi il est fait ? demandai-je.
- Il est sombre, répondit-il, la méfiance évidente dans chacun de ses mots. Ça l'enveloppe comme un linceul de fumée noire. Je n'ai jamais rien vu de tel.
De la même manière que je ne remarquais pas ma lumière, j'étais incapable de discerner les ténèbres qui entouraient Reyes, à moins qu'il se dématérialise et vienne à moi dans son corps éthéré. Mais on en avait déjà parlé. Ange l'avait mentionné une fois. Sur le moment, j'avais pensé qu'il exagérait.
- Ouais, eh bien il a eu une vie difficile, fis-je en prenant son bras.
Quentin ne parvenait pas à détourner le regarde de la porte de Reyes.
- Qu'est-ce qu'il est ?
Après la conversation qu'on venait d'avoir, je n'étais pas sûre d'avoir envie qu'il le sache. Mais je ne voulais pas non plus lui mentir.
- Je ne crois pas que j'ai envie de te le dire, répondis-je en le poussant vers l'escalier.
Il réfléchit quelques instants, puis annonça:
- Je ne suis pas sûr que j'ai envie de savoir. »

Ce cinquième tome s'éparpille également un peu moins que les tomes précédents, je trouve. Nous n'avons pas trois milles enquêtes en cours et l'équilibre est beaucoup mieux réparti. On avance encore et encore du côté surnaturel, avec Charley qui s'interroge sur ses aptitudes. Et, surtout, point important après cinq tomes: on avance également énormément dans la relation entre Reyes et Charley. Et je dirais qu'une chose: il était temps. Surtout que leur rapprochement ne facilitent pas pour autant ce qu'ils partagent et ce qui les éloigne, et ils sont tous les deux toujours dotés de réparties piquantes à souhait !

  • EN CONCLUSION: Un cinquième tome vraiment très sympathique, que j'aurais sans hésitation beaucoup plus aimé sans la quatrième de couverture made in Milady. Le cocktail qui fait que cette saga est un succès est bien présent: surnaturel, sentiments, amitiés, mystères... Encore une fois: arrivée à la fin du tome, j'en redemande déjà !

Tomes précédents:

Prochaines lectures: Farseer Trilogy, book 3: Assassin's Quest de Robin Hobb.
Les héritières américaines, tome 1: La perle rare de Laura Lee Guhrke.

tâches d'encre

  1. Cette saga me tente beaucoup et il me tarde de la découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est vraiment top ! Surnaturel et humour au rendez-vous :)

      Supprimer
  2. Bon et bien je crois que je vais finir par me laisser tenter par Charley à force d'en entendre autant de bien ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut !! C'est une saga vraiment sympa, surtout grâce aux personnages hauts en couleur et l'humour présent :)

      Supprimer
  3. C’est pour le moment le tome que j'ai le plus apprécié. J'avais lu la quatrième de couverture bien avant de le commencer, donc j'avais eu le temps de l'oublier ^^ C’est toujours un plaisir de retrouver Charley et ses proches, qui se multiplient au fil des tomes. Par contre, je crois me rappeler que le tome 6 s'éparpille un peu plus avec pas mal d'enquêtes secondaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends pourquoi ! Ca aurait été sûrement mon cas aussi si je n'avais lu cette fichue quatrième de couverture x) Mon préféré reste le T3 pour le moment ! Pour le tome 6, j'ai vu ça sur Livraddict... faut bien y passer, je verrais donc bien ce qu'il en est !

      Supprimer
  4. Ahlala les résumés, c'est tout un poème! Entre ceux qui en disent trop et ceux qui sont complètement à côté de la plaque. D'ailleurs je me suis toujours demandée qui rédige les résumés, l'auteur? la ME? En tout cas, je suis contente que tu ai autant apprécié ce tome même si le résumé a fait en sorte de le rendre moins surprenant que ce que tu aurai apprécié :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça... Mais je crois que ceux qui en disent trop m'enragent particulièrement. Il n'y a plus de surprise à la lecture :(
      Je pense que c'est la ME car souvent d'une édition à une autre, le résumé est différent. Et c'est souvent différent de la VO aussi. Enfin je suppose !
      Mais ce cinquième tome reste un très bon tome tout de même ! Mais il détrône toujours pas le 3, qui reste mon préféré pour le moment :p

      Supprimer
  5. Après avoir lu toutes tes chroniques sur Charley Davidson, je dois dire qu'il faut vraiment que je lise cette saga ! Et que je découvre Reyes et leurs réparties cinglantes... Je comprend ta colère, parfois les quatrièmes de couverture en disent beaucoup trop et c'est rageant ! Entre ça et les quatrièmes de couverture où tu as l'impression que celui qui l'a rédigé n'a même pas lu le livre, c'est génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut !! Charley et Reyes forment bel et bien un couple mythique de la bit-lit ;) Et puis il n'y a pas que ça, il y a toujours des enquêtes sympas et un humour très sympathique !
      C'est exactement ça pour les résumés. Et c'est chiaaaant. Encore ça me gêne moins quand la personne est à côté de la plaque, au moins tu as le côté "surprise" xD

      Supprimer
  6. Raaaaaaah je dois commencer cette serie !

    RépondreSupprimer
  7. Dommage pour la 4e de couverture :-/ C'est exaspérant ce genre de résumé ! --'
    Je n'ai pas encore lu la suite mais cela fait un moment que j'ai lu le premier alors je pense reprendre du départ ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait... Même si la lecture est très bonne, quelque part on est de mauvais poil ^^
      Je trouve qu'il n'y a pas besoin de la reprendre au départ. Chaque tome de Charley fait des rappels quant au précédent, ce qui est très pratique ! J'ai mis 2 ans entre le 2 et le 3 et c'est allé comme sur des roulettes :)

      Supprimer

Decorated Christmas Tree