mercredi 7 décembre 2016

Queen of Shadows (Throne of Glass #4) • Sarah J. Maas.



Throne of Glass, book 4: Queen of Shadows
de Sarah J. Maas.
VF: Keleana, tome 4 (pas de VF prévue).
Genre: Fantasy, YA.
Mon édition: Bloomsbury.
645 pages.




Résumé: No masters. No limits. No regrets.
Celaena Sardothien is cloaked in her assassin's hood once more. She is back in Rifthold, but this time she is no one's slave. She must delve into her most painful memories and fight for her survival, while resisting a smouldering passion that might very well consume her heart. And she will face her former master, the King of Assassins, again -to wreak revenge for a decade of pain...


20/20.

  • J'AI AIMÉ: Les personnages féminins, la tension, Rowan ♥.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Le début prend son temps.

/!\ Spoilers évidents si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Je l'avais dit ! Plus jamais je ne laisserai passer un an entre deux tomes de Throne of Glass (à moins d'y être obligée), et j'ai respecté ma parole ! Quelques mois après mon incroyable lecture de Heir of Fire, voilà que j'en ai terminé avec sa suite: Queen of ShadowsUne chose est sûre et certaine: cette saga est merveilleuse, elle me fait vibrer comme aucune autre, il y a un véritable travail d'écriture au niveau des personnages et de l'action: Throne of Glass est l'une de ces valeurs sûres dont je ne me lasserai jamais ! Bref, vous l'aurez deviné... Une fois encore, je suis conquise et c'est un autre coup de cœur ! 

Celaena (Keleana) est de retour à Rifthold, mais cette fois, en temps qu'Aelin, l'héritière d'un trône. L'assassineuse revient pour la vengeance, pour ses deux anciens maîtres: le maître des Assassins, et le roi d'Adarlan. Mais elle revient pour découvrir que beaucoup de choses se sont passées en son absence, des choses terribles. Son cousin Aedion est sur le point d'être exécuté, Chaol a rejoint la rébellion à temps plein, et Dorian... son ami et prince du royaume appartient désormais corps et âme à son père, qui a raffermi sa terreur sur la région.

« Chaol shook his head. Once. Twice. And she might have felt bad for the panic, for the grief and despair on his face. Until he said, "Did it even occur to you to send us a warning? To let any of us know about the king's collar?"
It was like a bucket of water had been dumped on her. She blinked. She could have warned them -could have tried. Later -she'd think about that later.
"That doesn't matter," she said. "Right now, we need to help Aedion and Dorian."
"There is no we." He unfastened the Eye of Elena from around his neck and chucked it at her. It glimmered in the streetlights as it flew between them. She caught it with one hand, the metal warm agasint her skin. She didn't look at it before sliding it into her pocket. He went on. "There hasn't be a we for a while, Celaena -"
"It's Aelin now," she napped as loudly as he dared. "Celaena Sardothien doesn't exist 
anymore." »

Le troisième tome avait été un tome que j'avais tant appréhendé, pour découvrir au final un coup de cœur magistral. Le coup de cœur est une nouvelle fois au rendez-vous et pour cause ! Nous sommes dans un univers magnifiquement ficelé par l'auteure, où rien n'est simple, où il y a toujours une menace qui plane, où nos personnages préférés sont loin d'être au bout de leurs surprises. Chaque page se tourne avec une passion dévorante, une tension accablante, et l'envie subite d'avoir le mot fin de l'histoire parce qu'on tremble tellement qu'on se demande si on va s'en sortir et si nos héros aussi. Ce quatrième tome est totalement dans la lignée de son prédécesseur, et si Heir of Fire était d'avantage dans la transition, celui-ci nous plonge dans l'action.

Ici, on est aux côtés de deux personnages phares: Manon, que l'on a suivi également précédemment, et Aelin. Chaol et Dorian ne disparaissent pas, au contraire, leurs trames se fondent dans celle d'Aelin, faisant partie intégrante de son histoire, de son passé, de son futur, et de ses espoirs. Tout personnage est si passionnant à suivre. Manon et son clan de sorcière, son évolution au sein des montagnes, avec leurs dragons, au côté du duc qui cherche à les soumettre. Aelin, contre les Assassins, le roi, cherchant un moyen de délivrer Dorian de son sort. J'ai retrouvé tout ceux que j'aime, et en particulier Aelin, Rowan (Rowan étant devenu mon book boyfriend for ever), Dorian, et Asterin (l'une des sorcières). Je ne suis pas fâchée avec Chaol qui garde une certaine place dans mon cœur, mais comme Aelin, j'évolue au fil de la saga.

D'ailleurs, tous les personnages féminins prennent ici une ampleur folle, une place que les personnages masculins ne prennent pas. Ces femmes ont toutes des évolutions et histoires différentes, et dégagent toutes un charisme important. Elles ont l'avantage. Rien ne les dompte. Et c'est si important cette représentation, car on est bien loin des clichés. Nous avons des personnages féminins forts, ou faibles, ou sensibles, ou torturés, ou discrets, qui ne sont jamais tournés en ridicule mais toujours valorisés quelle que soit leurs personnalités, parcours, et choix.

En plus de mettre en scène des personnages féminins hauts en couleur, l'auteure prend des risques. C'est ce que j'aime dans cette saga: ce n'est pas prévisible et les arcs des personnages ne sont pas figés et inscrit dès le premier tome. Sarah J. Maas n'hésite pas à faire évoluer ses personnages, faire évoluer leurs relations amoureuses, les faire grandir. Elle n'hésite pas non plus à les blesser, les épuiser, les surprendre, tout en leur accordant aussi des moments de joie triés sur le volet pour nous faire, nous aussi, vibrer. Rien n'est facile, rien n'est joué d'avance. Et les personnages de Throne of Glass nous apparaissent terriblement attachants, profonds, authentiques, car ce sont des personnages travaillés et taillés pour nous marquer et nous toucher.

« She smiled at last. And damn if it didn't kill him, the quiet joy in her face. They had walked out of darkness and pain and despair together. They were still walking out of it. So that smile... It struck him stupid every time he saw it and realized it was for him.
Rowan remained rooted to the center of the room as Aelin climbed into bed and blew out the candles. He stared at her through the darkness.
She said softly, "You make me want to live, Rowan. Not survive; not exist. Live."
He didn't have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss. »

  • EN CONCLUSION: Je voue un amour infini et indéfinissable à cette saga ♥ C'est encore un merveilleux coup de cœur pour ce quatrième tome, où on se retrouve au cœur du danger, avec des personnages tout simplement géniaux. Cette saga se bonifie également incroyablement de tomes en tomes ! J'ai tant d'affection pour cette histoire, cet univers, ces personnages, que le jour où il faudra leur dire au revoir, je vais m'effondrer. 

Tomes précédents:

Prochaine lecture: Séduis-moi si tu peux de Jennifer Crusie.

tâches d'encre

  1. Je n'avais pas été réellement convaincue par le premier tome mais j'ai tout de même voulu persévérer et j'aime de plus en plus cette saga. Le troisième tome a été comme pour toi un coup de cœur et j'ai vraiment hâte de lire le quatrième maintenant que j'ai lu ton avis ! Mais je n’ai plus beaucoup d’espoir qu'il sorte en France, il va sûrement falloir que je me remette à la vo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de lire que même si le premier tome ne t'avait pas convaincue, la suite t'a séduite !! Pour ma part, j'ai été conquise dès le T1. Le T2 est ptet le moins bon pour moi mais j'ai jamais été déçue ^_^ (on peut dire, je pense, que les deux premiers tomes sont plus "conventionnels").

      Supprimer
  2. Et ben, je dois t'avouer que les couvertures me rebutent assez mais ton avis me fait revoir ma copie, si j'ai l'occasion de lire le tome 1, je lui laisserai sa chance :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas jugez à la couverture ! Même si j'avoue bien les aimer, perso ^^ Y a pas grande différence entre les anglaises et française mais je trouve que ça rend mieux sur les livres anglais étrangement.
      Je conseille grave cette saga alors si tu as l'occasion, n'hésite pas !

      Supprimer
  3. Oh oh je crois que je vais devoir me laisser tenter :D

    RépondreSupprimer
  4. D'un côté, je ne peux nier que ta chronique donne envie mais le fait que les 2 derniers tomes ne sortiront pas en VF me fait clairement l'effet inverse. À cause de cela, j'ai plutôt envie de passer mon chemin :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis VERTE qu'ils aient arrêté la publi française. J'espère que ce sera repris... Elle vaut tellement le coup cette saga, elle n'a pas eu la visibilité qu'elle mérite !

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Je fais partie de ces lecteurs qui ont commencés à lire les 3 premiers tomes et qui n'aurons jamais la suite. Je suis tombée folle amoureuse de cette histoire, de cet univers et de tous ces personnages mais bien malheureusement tout s'arrête pour moi à la fin du tome 3... J'espère sincèrement que les maisons d'éditions vont changer d'avis même si c'est peu probable. Donc un conseil si vous êtes doué en anglais faite vous plaisir, mais si vous êtes des billes comme moi, ne commencez pas à le lire, la chute va être brutale :/

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree