lundi 23 avril 2018

Dark and Dangerous Love #1 • Molly Night.




Dark and Dangerous Love, tome 1
de Molly Night.
Genre : Fantastique, (dark) romance.
Mon édition : Hugo Roman (New Romance).
401 pages.





Résumé : 2438. La Terre est dominée par les vampires et les humains ne sont rien d'autre qu'objets de plaisir et nourriture pour les immortels. Le plus vieux et le plus puissant d'entre eux, Atticus, est le roi de ce nouvel ordre mondial.
Issue d'une famille de notables humains, Evelyn Blackburn souhaitait une vie simple auprès de l'homme qu'elle aime, Ethan. Malheureusement le destin en décide autrement. Pourtant réputé sans coeur ni compassion, le souverain Atticus tombe fou amoureux de cette jeune humain et exige qu'elle vienne vivre avec lui au palais. A 18 ans, Evelyn devra quitter sa famille et ses amis pour vivre aux côtés du roi. Eprise de liberté et rebutée par les vampires, elle a bien du mal à accepter ce qui lui est imposé.
Comment échapper à la créature la plus puissante sur Terre ? Evelyn trouvera un soutien inattendu en la personne de Lord Hansel, vampire aux yeux verts, qui s'avère être l'un des plus proches amis du roi Atticus.


11/20.

  • J'AI AIMÉ : Assez addictif.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Bêtement cruel et problématique, héroïne inactive.


Je remercie les éditions Hugo Roman pour l'envoie de ce roman ! Dark and Dangerous Love est un titre qui m'a attirée par son résumé. Je ne suis pas vraiment contre quelques romances dark... tant qu'on ne justifie pas tous les travers et à condition qu'elles soient bien écrites, bien menées (et souvent pas en happy-end). Par contre, malheureusement, c'est totalement raté pour celle-ci. J'ai trouvé quelque chose de très immature dans son ensemble. Si c'est un roman d'addictif et qui donne envie d'en savoir plus, il y a tout un paquet de choses trop problématiques.

Evelyn a toujours été élevée à l'écart des vampires. Ses parents savent trop bien que ce sont des créatures cruelles, obsessionnelles, et possessives. Or, la beauté d'Evelyn est assez reconnue. La jeune fille vit donc une vie aisée, protégée, auprès de sa famille et de son petit ami qu'elle connaît depuis l'enfance. Mais sa rencontre fortuite avec le roi Atticus, le plus haut vampire de leur monde, va malheureusement déboussoler l'ordre tout établi de sa vie. Il suffisait qu'un vampire, et pas n'importe lequel, pose les yeux sur elle...

On voit bien à quel point l'autrice a voulu créer une profondeur à Atticus. Néanmoins pour moi, ça n'a pas eu l'effet escompté. Il est violent, cruel, et ce, sans justification plausible, sans limites, et surtout : sans aucune intelligence. Dans la littérature et la fanfiction (vu que c'est une fanfiction à la base), des personnages méchants, charismatiques, ambivalents, qui deviennent des love interest intéressants existent. Et leur histoire avec l'héroïne ou le héro est crédible. Toutefois, ici, non, je n'ai rien trouvé de crédible. Atticus est détestable et vraiment stupide. Très stupide (et pour un vampire de plusieurs milliers d'années, ça la fout mal, je trouve). Ce qui est dérangeant, c'est que l'on cautionne sans cesse ses actes dans le roman, en plus.

« - Je veux entendre la vérité.
Evelyn ne répondit pas. Au fond de lui Atticus devait bien savoir ce qu'elle ressentait, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que les choses seraient plus faciles s'il pouvait croire qu'il y avait une chance que ça marche entre eux...
- Mais me laisseriez-vous vraiment partir ?
- Je t'en prie, Evelyn. Je pourrais bien te rendre ta liberté un jour. Rien dans le contrat ne stipule que tu doives rester éternellement auprès de moi. Seulement le temps qu'il me plaira.
Evelyn essaya de changer de sujet.
- Écoutez, nous avons passé une bonne soirée jusqu'ici, je n'ai pas envie de la gâcher.
- J'ai répondu à ta question, à présent à ton tour. Est-ce que c'est seulement le contrat que nous avons signé pour sauver cet humain qui te retient ici ?
Atticus ne put retenir le dégoût qui perçait dans sa voix en prononçant le mot « humain », comme si c'était une sorte d'insulte, et Evelyn ne manqua pas de le remarquer. Instantanément, toute sa pitié et son désir de ménager les sentiments d'Atticus s'envolèrent.
- Je suis humaine, moi aussi. »

Si vous êtes sensible au viol et au suicide, passez tout de suite votre chemin, c'est mentionné quasiment toutes les pages et c'est traité avec une telle immaturité que vous en lèverez les yeux au ciel. On fait d'ailleurs souvent passer Evelyn, la victime, pour quelqu'un qui devrait mieux comprendre le roi et qui devrait essayer de l'aimer. C'est très problématique. Ok, c'est sensé être une romance « dark », ce genre de romances où on se permet tout, mais comme le « méchant » est vide d'intelligence, c'est juste problématique, cruel, violent, par pure gratuité. Et ce n'est pas en nous répétant 36 000 mille fois qu'il aime Evelyn que c'est le cas, on n'a jamais été aussi à l'opposé de l'amour, même pour un personnage torturé.

L'héroïne, elle, n'est pas si dérangeante. Son seul défaut est de ne pas avoir de réelle saveur. Elle a un côté franc plaisant et elle n'a pas sa langue dans sa poche, mais elle n'a aucune voix au chapitre. Elle est sans cesse portée par les événements et les trois hommes qui lui tournent autour : Ethan, Atticus, et Hansel. D'ailleurs, en comparaison, Hansel et Ethan sont pour moi les deux personnages qui valent un minimum le coup. Si la loyauté d'Hansel est agaçante, voilà enfin un vampire gentil, attentionné, discret et qui sait ranger sa possessivité au placard. Ethan, lui, n'est vraiment pas mal, du genre courageux et déterminé. C'est vraiment dommage qu'il soit délaissé au profit d'un personnage détestable.

« - C'est vous qui avez envoyé le cheval ?
- Évidemment. Qui d'autre ?
Il posa un baiser sur le museau de Wind.
- Mais il a le symbole de la fleur à cinq pétales sur la jambe, ce cheval est un esprit de la nature, il appartient aux sorcières ! s'écria Ethan.
Hansel leva les yeux au ciel.
- Mais qu'est-ce que tu lui trouves, à cet idiot, Evelyn. Comme il n'a pas un physique exceptionnel, je pensais qu'au moins il aurait un cerveau. Les esprits de la nature ne sont pas réservés aux sorcières ! Nous en avons aussi dans la Nation Vampire. Bien que nous ayons plus de mal à les apprivoiser, il n'est pas impossible pour un vampire d'être le maître de l'un d'entre eux. Et Wind en est un parfait exemple.
- Mais pour quelle raison nous aideriez-vous ? demanda l'humain, l'air soupçonneux.
Il n'aimait pas le ton sur lequel Hansel s'adressait à lui.
- Ce n'est pas toi que j'aide, c'est elle. »

Après, malgré tous ses défauts (de taille, oui), ça reste ce genre de lecture navet qui peut servir de plaisir coupable si on ne le prend pas au sérieux. Une lecture navet addictive dont on a quand même envie de connaître la fin (pitié qu'on ne cherche même pas à me faire aimer Atticus dans la suite, ça n'arrivera jamais). En tout cas c'est dommage, parce qu'il y avait du potentiel, à la base. J'avais même espoir qu'on nous présente un truc toxique pour bifurquer à 90 degré, mais apparemment non...

  • EN CONCLUSION : Une déception. Problématique, cruel, immature. On sent que c'est une fanfiction, mais le genre de fanfiction que l'on écrit pour la première fois et que l'on regrette des années plus tard... Toutefois, je vais attendre et lire la suite car j'ai envie d'avoir une fin (que je rage ou pas). Je me balance moi-même des tomates, mais comme je l'ai dit, ça reste addictif.

Prochain lecture : Dragonfury, tome 1 : Furie de flamme de Coreene Callahan.

tâches d'encre

  1. Au début j'étais très tentée par cette sortie Hugo Roman mais après tous les mauvais avis que j'ai lu je t'avoue qu'il ne me tente plus tant que ça ahah! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais franchement les mauvais avis en disent long dessus, j'avais tout de même espoir.

      Supprimer
  2. Je n'avais pas vu cette romance. J'aurais pu être tentée si je l'avais croisée. Je te remercie donc de l'avoir lue avant moi, d'en avoir fait la chronique car maintenant je sais que ce n'est clairement pas une histoire pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir partagé ma chronique sur Twitter ! Oui, ce n'est pas du tout pour toi. Je pense qu'il te ferait huuuurler, ce roman !

      Supprimer
  3. Vu ce que tu en dis, je te trouve généreuse dans ta notation !
    Perso, ce n'est vraiment pas un genre que j'apprécie de base, mais avec ce que tu en dis, c'est sûr que je ne m'arrêterais pas dessus. En plus, vraiment, je n'arrive pas à comprendre l'intérêt même de ce genre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je note rarement en dessous de 10, je pense que la raison pour laquelle je ne l'ai pas fait, c'est parce que c'était quand même addictif et que j'ai la curiosité du tome 2, mais ça s'arrête là...

      Supprimer

Decorated Christmas Tree