mardi 20 juin 2017

Ensnared • Rita Stradling.




Ensnared
de Rita Stradling.
VF: (Pas de VF).
Genre: Science-fiction, romance, réécriture de conte.
Mon édition: Kindle Press.
419 pages (ebook).




Résumé: Alainn’s father is not a bad man. He’s a genius and an inventor. When he’s hired to create the robot Rose, Alainn knows taking the money is a mistake. Rose acts like a human. She looks exactly like Alainn. But, something in her comes out wrong.
To save her father from a five year prison sentence, Alainn takes Rose’s place. She says goodbye to the sun and goes to live in a tower no human is allowed to enter. She becomes the prisoner of a man no human is allowed to see.
Believing that a life of servitude lies ahead, Alainn finds a very different fate awaits her in the company of the strange, scarred recluse.


15,5/20.

  • J'AI AIMÉ: Le côté robot et intelligence artificielle, réécriture de mon conte préféré.
  • J'AI MOINS AIMÉ: La romance.

Je remercie grandement Netgalley et Kindle Press qui m'ont tout deux permise de découvrir ce titre que j'avais repéré dans les sorties du mois dernier ! En effet, difficile de passer à côté d'Ensnared quand il reprend plus ou moins un de mes contes préférés: La belle et la bête. Et.... difficile aussi de passer à côté de la jolie couverture paperback qui montre tout ce qu'il faut (la couverture ebook est différente). Ensnared ne fait pas l'unanimité sur Goodreads, mais dans son ensemble, il m'a plu. Ce fut une lecture très addictive.

A la demande de Lorccan Garbhan, un millionnaire vivant reclus dans une immense tour, le père d'Alainn et son frère ont mis au point un robot dernier cri: un robot différent et fonctionnant avec sa propre intelligence artificielle. Néanmoins, quand l'échéance arrive, celui-ci n'est pas au point et leur client est plutôt rigide sur les dates limites... Le prototype Rose 76GF et Alainn décident d'échanger leur place, au moins le temps que les erreurs soient réparées.

« She turned to see Rose standing at the window, watching her. Alainn looked into Rose's face -her own face. Alainn knew three things: she didn't trust Rose to get her out, she would go anyway, and she was probably making a huge mistake. »

Si Ensnared a sa propre histoire et son propre univers, l'inspiration de La belle et la bête est bien présente. On y retrouve les grandes lignes et étant très friande des réécritures de contes, c'est un côté qui m'a ravie. Si Alainn se retrouve chez Garbhan, c'est pour sauver son père. Garbhan vit dans une tour, seul, défiguré, et cette vie recluse ressemble fortement à celle de la Bête quand on s'y penche. Et puis, il y a l'amour salvateur. Trois similitudes évidentes entre l’œuvre originale et Ensnared !

J'ai beaucoup aimé l'héroïne, Alainn. C'est une jeune femme dévouée à sa famille et ses amis, et qui ne manque pas d'un cerveau. Ce n'est pas une idiote qui se laisse berner ou qui ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez. La suivre, suivre ses découvertes, suivre ses émotions, se fait donc avec plaisir. De son côté, Garbhan est beaucoup plus énigmatique. Si quelques chapitres sont à son point de vue (comme d'autres le sont sous le point de vue de la famille d'Alainn), les informations sont vraiment distribuées au compte goutte. Néanmoins, malgré la rigueur dont il fait parfois preuve, c'est un homme qui peut être attachant.

« "Turn the light off!" he called.
Alainn saw only a flash of his face: the crisscrossing scars, pale blue pupils, and a bottom lip that pulled to the scarred side. Then he was gine.
The lights had not completely gone out, though. There was the faintest of outlines all around them.
"Go away." His voice as close to a yell, though there was too muche breath in it for truly sound angry. He added, "Please."
"I brought you your dinner," Alainn said.
The room was silent but for his breathing. Alainn felt one of the plates she helf being jostled, then it was pulled away.
"Thank you," he muttered. "Now, please leave." »

La romance n'a malheureusement pas prise avec moi. J'ai bien aimé Alainn et Garbhan, mais pas ensemble. L'alchimie n'est pas au rendez-vous et j'ai trouvé leurs rapprochements trop « parfaits », donnant l'impression qu'une relation froide, les papillons dans le ventre et compagnie étaient aux abonnés absents. Peut-être le fait qu'Alainn passe pour un robot a bloqué quelque chose, allez savoir. Mais le roman brille par d'autres aspect !

Ce qui a retenu mon attention, ce n'est pas l'histoire d'amour, c'est tout le côté science-fiction. Ensnared suit les codes des films du genre qui tournent autour de l'intelligence artificielle et le lecteur en prend pour son grade. Les pages se tournent à grande vitesse grâce aux robots qui sont dans la vie des personnages, grâce à Rose 76GF qui nous rend mal à l'aise, et à Rosebud qui s'occupe de la tour de Garbhan, et aussi à quelques petits singes très mignons... Des zones d'ombres auraient mérité plus d'approfondissement, mais le divertissement est au rendez-vous.

  • EN CONCLUSION: Un roman, inspiré d'un conte célèbre, qui fut une lecture plaisante. La romance ne m'a pas convaincue, mais Ensnared (qui au passage veut dire « Piégé ») a su me captiver autrement. Si quelques questions me trottent encore en tête, l'auteure a su plutôt bien maîtriser son univers et nous offrir une histoire addictive.

Prochaine lecture: Elements, tome 2: The Fire de Brittainy C. Cherry.

tâches d'encre

  1. Dommage pour la romance. Autrement, tu m'as bien donné envie de découvrir cette réécriture de conte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dommage. Heureusement que même si elle est au centre, elle ne prends pas trop de place !

      Supprimer
  2. C'est vrai que cette couverture est beaucoup trop jolie !
    Même si la romance me freine un peu, j'ai bien envie de découvrir cette histoire =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! J'espère que tu en auras l'occasion :)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup les réécritures de conte et celle-ci a l'air bien, surtout pour l'univers comme tu dis :D !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'elle te plaira, en tout cas !

      Supprimer
  4. C'est vrai que la couverture est sympa ! J'aime bien les réécritures de conte et La belle et la bête est aussi l'un des mes contes préférés alors pourquoi pas ? Dommage que la romance ne fonctionne pas par contre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, peut-être que la romance ne fonctionne pas sur moi et fonctionnera sur d'autres :)

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup les réécritures de contes et en plus la couverture est super jolie alors ce livre me tente bien. Mais c'est dommage pour la romance parce que c'est la base de La Belle et la Bête quand même :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ça... Mais heureusement le reste rattrape le tout, je trouve :)

      Supprimer

Decorated Christmas Tree