samedi 21 janvier 2017

Luck on the line (On the verge #1) • Zoraida Cordova.



On the verge, book 1: Luck on the line
de Zoraida Cordova.
VF: (Pas de VF).
Genre: Romance contemporaine, érotique.
Mon édition: Diversion books.
248 pages (lu en format ebook).



Résumé: Despite her name, Lucky Pierce has always felt a little cursed. Refusing to settle for less or settle down, she changes jobs as often as she changes boyfriends. When her celebrity chef mother challenges her to finish something, Lucky agrees to help her launch Boston's next hot restaurant, The Star. Even if it means working with the infuriating, egotistical, and undeniably sexy head chef. 
James loves being known as Boston's hottest bad boy in the kitchen, but if he wants to build a reputation as a serious chef, he has to make this restaurant work and keep his scandalous past out of the headlines. Getting involved with his boss's spoiled, sharp-tongued daughter is definitely not on the menu. 
As the launch of The Star looms and the tension and chemistry heat up in the kitchen, they're going to need more than a little luck to keep everything from boiling over.


15,5/20.

  • J'AI AIMÉ: L'ambiance, le personnage de Lucky.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Un peu long à démarrer.

On the verge est une saga de romances contemporaines et légèrement érotiques (non traduites) plutôt méconnue, et qui pourtant a tout de suite attiré mon attention quand j'ai lu le résumé du premier tome. Luck on the line me promettait une romance un peu bouillante, avec comme cadre un grand restaurant. Et comme le cadre était plutôt rare et original, je n'ai pas hésité une seconde ! Ce genre de romances est toujours à double-tranchant pour moi: j'ai peur d'être ennuyée par la tournure de l'histoire ou le comportement des personnages... mais, heureusement, avec Lucky et James, ça n'a pas été le cas ! 

Comme chaque année, Lucky retourne passer quelques jours chez sa mère. Lucky ne s'est jamais sentie à son aise dans la grande maison dénuée d'émotions de Stella et s'est toujours sentie de côté. Pourtant, comme rien ne va en ce moment dans sa vie, et surtout financièrement, elle décide d'aider sa mère à lancer son nouveau restaurant. Ce restaurant en question se doit d'être à la hauteur, tout doit être minuté, préparé, et le lancement prévoit de réunir critiques, cuisiniers, et blogueurs influents. Après des années, Lucky remet les pieds dans le monde stressant de la cuisine... Et ce qu'on peut dire, c'est qu'elle est particulièrement accueillie par le Chef James.

Lucky est une héroïne que j'ai tout de suite beaucoup aimé. J'ai ressenti beaucoup de compassion pour elle, surtout concernant la relation qu'elle entretient avec sa mère. Entre elles deux, beaucoup d'incompréhensions et de non-dits qui nous rendent toute de suite l'héroïne agréable et abordable. Lucky est l'une de ses femmes fortes, têtues, déterminées. Lucky garde toujours la tête haute, même quand rien ne va. Elle a le sens de la répartie et de l'humour. Et c'est toujours plaisant de suivre une héroïne tout feu tout flamme dans une romance avec un jeune homme dont la première impression est celle d'un jeune homme légèrement irritant.

« "Come on, we're not in high school. We can talk about it. It was an emotionnally charged evening. It was easy to take comfort in each other."
James studies me, and I feel extremely exposed, like he should have a measuring tape and a stopwatch in hand. "You think I kissed you because I was upset?"
I shrug. Suddenly, I can't face my embarrassment head on. It's too much with him. This guy turn me around. On a good day my judgment is questionable. On a good day with James -it's this.
"Lucky," he says, closing the empty space on the line. "I kissed you because you're 
-unexpected." »

James est plus en retrait que Lucky, même s'il s'agit de son binôme (si j'ose dire). Mais il a ses charmes, une fois la première impression passée. Il est même plutôt à l'opposé de ce que je pensais ! Il y a une alchimie entre lui et l'héroïne que j'ai vraiment apprécié de suivre. Je regrette seulement qu'on ait pas son point de vue: j'aurais adoré suivre également ses émotions et ses sentiments. Et je pense que c'est sincèrement ce qui me manquait à la lecture. 

La romance est très bien dosée. Nous ne sommes pas dans une romance de A à Z, c'est à dire que nous ne mangeons pas romance, nous ne buvons pas romance, nous ne respirons pas romance. L'auteure arrive à équilibrer son histoire et donc nous offrir une histoire d'amour qui se construit sur la durée. Ici, tout est important: le restaurant, la cuisine les personnages secondaires, et la vie quotidienne de Lucky (c'est à dire ses relations avec sa mère, ses amis, ses nouvelles rencontres, ses nouveaux repères, etc). Si Lucky et James sont au centre du roman, nous ne faisons pas une overdose du couple et de leurs rapprochements. D'ailleurs, la romance se construit avec crédibilité ; Pas de côté cheesy avec Luck on the line.

« I take a lamb pop and bite down on the juicy tender meat. Normally, I don't like lamb because it can taste a little gamey, but this -this is perfection. The meat is on the rare side, which makes it melt on my tongue like butter. Rosemary and thyme, and maybe tarragon, do a tango in my mouth.
"Oh my god," Felicity says. "I can't even put this into words."
I set the clean bone back on the plate. "At least my mom didn't just hire you to have a pretty face in the kitchen."
I regret it after I say it. I blame it on the food. Bad, bad, food!
James looks at me curiously. "You think I have a pretty face?" »

  • EN CONCLUSION: Luck on the line est une bonne lecture, qui remplit parfaitement sa fonction de divertir et de créer une romance qui tient la route. Lucky risque de me manquer ; J'ai beaucoup aimé son franc-parler et son audace. 

Prochaine lecture: Le noir est ma couleur, tome 1: Le pari d'Olivier Gay.

tâches d'encre

  1. Intéressant, surtout le cadre du restaurant, ça change vachement je trouve. Tu attires aussi mon intérêt avec le côté équilibré du roman. Je me le note dans un coin. En revanche ce ne sera pas pour tout de suite, je n'ai pas trop d'envies de romance contemporaine en ce moment, plus historiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve aussi ! Ca ajoute un petit truc en plus. Pareil pour le côté équilibré, dans la romance contemporaine, ça me fait du bien ! En tout cas si tu te lances, j'espère que ça te plaira :)

      Supprimer
  2. Il faut que je me remette aux romances contemporaines, je n'en n'ai pas lu beaucoup en 2016, pourtant j'aime beaucoup ce genre. Je garde le titre dans un coin de ma tête, ça a l'air sympa et le cadre plutôt original. C'est juste dommage qu'on ait pas le point de vue de James, j'aime quand il y a les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est dommage pour le point de vue masculin ! C'est pas toujours essentiel, mais je trouve qu'ici, ça aurait vraiment été parfait ^^ J'espère que tu liras autant de romances que tu le souhaites pour 2017. Moi c'est la romance historique qui me manque, j'en lis moins alors que j'adore et que je suis en manque !

      Supprimer

Decorated Christmas Tree