lundi 10 octobre 2016

Dysfonctionnelle • Axl Cendres.




Dysfonctionnelle
de Axl Cendres.
Genre: Contemporain, Jeunesse/YA.
Mon édition: Sarbacane.
305 pages.





Résumé: Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle. Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l'asile.
Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et sœurs aux prénoms panachés: Alyson, JR, Dalida, Jésus... Cette tribu un peu foldingue demeure « Au Bout Du Monde », le bar à tocards que tient le père dans Belleville.
A l'adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à « l'autre » bout du monde: un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière. Mais c'est aussi là que l'attend l'amour, le vrai, celui qui transforme... Celui qui sauve.

15/20.

  • J'AI AIMÉ: Les personnages sont sympathiques.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Les maladresses et les stéréotypes.

Dysfonctionnelle a conquis beaucoup de lecteurs, et j'avoue avoir pensé que je serais conquise aussi ! Je n'avais pas de grandes attentes, voire même aucune car je ne me suis souvenue du résumé qu'en le sortant de ma PAL, et pourtant: je n'ai pas eu de révélations. Pour moi, Dysfonctionnelle est une bonne lecture, sans plus. Les stéréotypes m'ont parfois pesée, et je me suis de nombreuses fois demandé si la personne qui avait rédigé la quatrième de couverture avait lu le même roman que moi pour parler « d'amour qui sauve » là où j'ai vu une relation d'amour souvent douloureuse. 

La famille de Fidèle est une famille comme elle le surnomme si bien: « dysfonctionnelle ». L'histoire de ses parents est déjà unique en son genre, et en agrandissant la famille, l'originalité a gagné chacun de ses membres. Ils sont sept enfants aux prénoms peu ordinaires: Dalida, Marilyne, Alyson, Fidèle, JR, Jesus et Gregorio. Tout ce beau monde vivent au bar que tiennent leur père et leur oncle, dans une ambiance chaleureuse, fêtarde, mais également bordélique. Du point de vue des familles « fonctionnelles », celle-ci a un problème...

« La maman de Mélanie a apporté un pot de glace:
« Juste une boule, les enfants ! » elle a dit en souriant.
Sur le coup, j'ai cru que c'était une blague -mais en fait, non.
Et pendant qu'on rigolait autour du Monopoly, parce que l'un avait racheté l'avenue Champs-Élysées à l'autre, ou que le Papa à Mélanie se retrouvait en prison, je me disais que c'était donc ça, une Famille Fonctionnelle; et que je n'échangerais la mienne pour rien au monde.
C'est mon oncle qui est venu me chercher le lendemain matin pour que je puisse aller à la messe -j'en avais d'ailleurs parlé la veille aux parents de Mélanie, qui n'étaient en réalité pas très catholiques, mais « athées-laïques ». C'est donc mon oncle, qui s'est fait passer pour mon père car ce dernier ne s'était pas réveillé d'humeur sociable, qui a dit merci et tout en serrant la main du père de Mélanie.
« A samedi prochain, Mélanie ! » lui a lancé mon oncle-Papa.
Et je lui ai raconté sur le chemin du retour la soirée d'une famille dite normale...
« C'est un mode de vie intéressant », il a commenté. »
 
Nous rencontrons Fidèle adulte, après qu'elle soit allée chercher son père à sa énième sortie de prison. De là, la jeune femme nous raconte sa vie: à travers son enfance, ses frères et sœurs, l'histoire de ses parents, nous traversons avec elle toutes les périodes marquantes de son passé. Fidèle est une héroïne qui m'a plu. Moins stéréotypée que les personnages secondaires, c'est un personnage qui oscille entre une grande force et une grande sensibilité. 

« Je regardais Sarah courir, sourire aux lèvres, et je me disais que cette fille avait forcément un grain... Ça m'a fait penser à ce vers de Baudelaire: Folle dont je suis affolée.
Je lui ai crié:
« Tu es la folle dont je suis affolée ! »
Mais elle n'entendait pas.
Ma folle dont j'étais affolée. »

Sa mère, son père, sa fratrie, mais aussi son premier baiser, ses premières difficultés, son premier amour, etc, Fidèle nous embarque à ses côtés ! Le voyage ne m'a pas déplu. La famille de Fifi est de celle que l'on juge aux premiers abords, et même si ici, il s'agit d'un roman, cette famille nous montre tout de même que cela ne change en rien la force de leur affection, de leur bienveillance, et de leur amour. Et celui-ci est palpable à travers les pages et il est très beau: les relations entre Fifi et son père, sa mère, sa grand-mère, et Marilyne sont des relations qui m'ont particulièrement touchée.

Les quelques points négatifs qui m'ont gâchée ma lecture, ce sont les stéréotypes qui sont trop présents: certes les frères et sœurs de Fifi sont uniques dans leur genre, mais ils sont également très clichés. Un seul trait de caractère les définit: selon moi, ils ont manqué de personnalité. L'autre point que je déplore, c'est la relation de Fidèle et Sarah qui est décrite comme « un amour qui sauve » sur la quatrième de couverture mais que je n'ai pas trouvé très saine. Si Fidèle était mon amie, je lui aurais conseillé de rencontrer une autre merveilleuse jeune fille. 

  • EN CONCLUSION: Dysfonctionnelle est un roman touchant par moment, drôle par d'autres, et ce, malgré les points qui m'ont chagriné. La fin est réussie et me ferait presque oublier mes ressentis moins positifs pour dire ;) Le roman se termine en beauté et en émotions. Si ce n'est pas la lecture du siècle, je ne peux pas nier que celle-ci a tout de même beaucoup de charme !

Prochaines lectures: The Farseer Trilogy, book 2: Royal Assassin de Robin Hobb.
Angelfall, tome 3: L'ultime espoir (en VO) de Susan Ee.

tâches d'encre

  1. Voilà un livre qui m'a tenté, puis qui ne me tente plus .. Mais il me retentera peut être plus tard ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je connais ça ! Le va-et-viens des envies littéraires ^^

      Supprimer
  2. Je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce livre mais j'ai beaucoup aimé l'humour et l'émotion qui se dégage de la fin du livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'humour est sympa ! La fin m'a beaucoup plu :)

      Supprimer
  3. Mouais, tu ne vends pas du rêve avec cette chronique ^^ je ne pense pas que ce livre soit fait pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne lecture sans plus pour moi, quoi xD Il y a de bons points, mais des maladresses. Je pense qu'il s'adresse plus à un public jeune !

      Supprimer
  4. Pour moi ça avait été une excellente lecture, presque un coup de coeur. Je me souviens plus des détails mais je sais que j'avais adoré le personnage de Fidèle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, comme quoi ! J'ai bien aimé Fidèle, elle porte bien le roman, mais je n'ai pas autant accroché ^^

      Supprimer
  5. Dommage que tu aies moins aimé que la plupart des autres :-/
    J'espère que quand je l'emprunterais à la bibliothèque, il me plaira un peu plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dommage !
      J'espère en effet qu'il te plaira plus :)

      Supprimer
  6. Je crois que ta chronique résume assez le sentiment que j'avais de prime abord sur ce livre, j'avais vraiment peur que ce soit trop cliché, même si ça a l'air d'être une jolie histoire. Mais rien qu'en lisant le résumé, ça m'a un peu refroidit je dois dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que si ce roman ne te tente pas tellement à la base, tu peux effectivement t'en passer !

      Supprimer

Decorated Christmas Tree