mercredi 23 mars 2016

Fighting Temptation (Vaudace #1) • Leila Marmelade.



Vaudace, tome 1: Fighting Temptation
de Leila Marmelade.
Genre: Romance contemporaine, érotique.
Mon édition: Kusoma éditions.
Lu en format ebook.
Merci à l'auteure pour ce partenariat !




Résumé: Eloïse Valentine, riche héritière gabonaise de 32 ans, fume des cigarillos à la vanille, jure comme un charretier et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Bien qu'assumant pleinement sa féminité, Eloïse, comme tant d'autres jeunes femmes africaines modernes, ne veut avoir pour destinée celle qui lui est imposée par la société. Lorsque son père, à la veille de la retraite, lui refuse de lui confier la gestion de l'entreprise familiale, sous prétexte qu'il est grand temps pour elle de fonder une famille, Eloïse refuse d'entendre le tic-tac de l'horloge biologique. Elle quitte l'entreprise sur un coup de tête et intègre une école de stylisme, faisant ainsi sien le rêve de sa mère disparue.
Eloïse y retrouve l'énigmatique Monsieur Mugusi, un professeur que la rumeur présente comme un talentueux styliste nigérien déchu, venu cacher sa disgrâce au Gabon. Dur, froid, cynique, le séduisant M. Mugusi, ainsi que ses costumes à la coupe irréprochable, ne laissent pas indifférente notre impétueuse héroïne. Entre deux personnalités fortes, l'atmosphère ne peut être qu'électrique, totalement torride. Il suffirait d'un instant d'abandon, d'une étincelle, pour tout enflammer.

16/20.

  • J'AI AIMÉ: Les thèmes sous-jacents à la romance, l'étincelle entre les deux protagonistes.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Quelques maladresses.

Ce qui m'a poussée à accepter ce partenariat, c'est bien le speech de départ: le décor et les thèmes qui transparaissent dans le résumé. Je remercie beaucoup l'auteure et les éditions Kusoma pour cet envoi ! Je n'ai pas l'habitude de lire des romances contemporaines qui se passent en Afrique, c'est sûr et certain. J'ai sauté sur l'occasion, et ce fut une chouette découverte. Eloïse, l'héroïne, est à la hauteur de mes attentes en matière de femme forte et indépendante, et, accompagnée de Mugusi, elle nous offre une romance convaincante !

Eloïse a tout donné pour son père et sa société, elle a donné du sien, de son talent, et de son temps. Pourtant, celui-ci lui refuse la succession, pour la simple et bonne raison qu'il lui faut un homme et qu'il est temps pour sa fille de se marier. A 32 ans et une personnalité déjà bien forgée, Eloïse ne l'entend pas de cette oreille. Si elle ne peut avoir l'entreprise, alors il est surtout temps pour elle de changer de voie. Un petit coup de pouce du destin et un don pour le stylisme l'amène dans une école de couture, sous la tutelle d'un professeur aussi autoritaire qu'exigeant: Mugusi. Là aussi, elle n'est pas prête de courber l'échine face aux obstacles et face à lui.

L'héroïne est vraiment un personnage qui m'a beaucoup plu. Elle a du caractère. Elle met un point d'honneur à être indépendante, forte, et fière, dans un pays où on lui rappelle qu'une femme doit se marier et avoir des enfants, qu'une femme ne doit pas diriger. Cette haute opinion d'elle-même est sa meilleure alliée. Comme Eloïse le dit si bien, ce n'est pas un défaut: on ne dirait pas d'un homme avec une personnalité forte qu'il est caractériel ou capricieux. Et je le confirme: ce n'en est pas un. Eloïse a besoin de cette indépendance comme pilier dans sa vie.

Eloïse:
« Je ne serai pas ce que les autres ont décidé pour moi. Je ne suis pas une argile que leurs mains modèleront à leur guise au gré du destin qu'ils veulent m'assigner.
Je n'ai pas à chercher dans leurs yeux, un sens à ma vie. Ce sont mes propres choix qui donneront à ma vie le sens à suivre. »

Mugusi, lui, n'est pas si différent de nos personnages masculins de romances contemporaines: il a le profil froid, il a la séduction innée, il a du mordant. Pourtant, l'alternance de point de vue nous montre très rapidement une fragilité, une fêlure, et une belle attirance pour Eloïse. S'il peut paraître parfois hautain, il reste un personnage agréable et modelable, qui sait s'adapter, réaliser ses fautes, et faire le premier pas vers l'héroïne quand il le faut.

Ce duo fait des étincelles, comme le prévient le résumé. Et de belles étincelles. Nous avons deux personnages qui sont sur un point d'égalité. Ni Mugusi ni Eloïse n'a l'ascendant sur l'autre, et malgré leurs luttes, il y a un équilibre certain. Chacun voit en l'autre un peu de soi-même, une sorte d'alter-égo. Ce qui rend la relation passionnée, changeante, mais également tendre sous un autre aspect. Je ne vois personne d'autre qu'Eloïse pour Mugusi, et personne d'autre que Mugusi pour Eloïse. Ils ont une alchimie spéciale, unique.

Eloïse:
« Il passe une main caressante dans mes cheveux et attire ma tête vers sa bouche. S'il me refait le coup du baiser de tout à l'heure, je vais le dévorer tout cru, on n'a pas idée d'embrasser avec autant de passion ! A ma grande surprise, il pose tout simplement un baiser sur mon front, tendre, léger, et ne fait rien d'autre. Son geste affectueux me surprend mais je ne m'attarde pas sur la sensation que ça crée dans mon ventre, ni ce trébuchement qui enraille les battements de mon cœur. »

  • EN CONCLUSION: Voici une romance qui m'a plu et qui sort assez des sentiers battus. L'auteure mêle ses personnages au thème et aux rivalités de la haute-couture (en particulier africaine), un cercle fermé et difficile, mais aussi au thème de l'indépendance des femmes. Le tout forme un cocktail qui se marie très bien. J'ai noté quelques maladresses dans la plume, mais l'histoire est tant entraînante que ce n'est pas un souci au final. En bref, Eloïse et Mugusi m'ont vraiment convaincue.

Prochaine lecture: Animale, tome 2: La prophétie de la reine des neiges, Victor Dixen.

tâches d'encre

  1. Coucou ! ^^
    contente que ta lecture t'ai plu en tout cas ! ^^
    toutefois ce n'est pas une lecture vers laquel j'irais, l'histoire ne me tente pas plus que ça ^^"

    RépondreSupprimer
  2. Il n'a pas l'air mal ce roman, dis-moi ! :) Par contre, le continent africain est quelque chose que j'ai dû mal à apprécier lors de mes lectures. Je ne sais pas si je le lirais, du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Le décor change, les coutumes aussi, c'est certain, mais la romance contemporaine possède les mêmes codes qu'une romance en Europe ou en Amérique... :/

      Supprimer
  3. Je me laisserais bien tentée dis donc, cette romance à l'air de sortir de l'ordinaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, elle a ce petit quelque chose qui se démarque ! :)

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais entendu parler de ce roman mais je dois dire que ta chronique me donne très envie de m'y intéresser. Je pense que lire une romance qui se déroule en Afrique peut vraiment apporter de l'originalité ce qui permettrait à ce roman de se démarquer de ce qui se fait habituellement dans ce genre littéraire. Le personnage de Eloïse, en femme forte qu'elle est, m'intrigue beaucoup et je suis sûre que je pourrais l'apprécier. Quant au monde de la haute couture c'est un sujet qui m'intéressait beaucoup étant plus jeune et je pense qu'en savoir un peu plus à son propos me plairait. En tout cas merci pour cette très belle chronique, ce roman me tente vraiment beaucoup maintenant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est disponible qu'en ebook, mais moi qui ne lis jamais d'ebook, je me suis tout de même laissée tenter. Oui, le décor africain et celui de la haute-couture sur ce continent offre un cadre vraiment intéressant à la romance, déjà que les personnages font beaucoup :)

      Supprimer
  5. Je n'avais jamais entendu parler de ce roman mais le résumé est assez original, tout comme le continent où se déroule l'histoire. J'aime les héroïnes fortes et indépendantes et les personnages masculins froids et hautains au premier abord. Ce livre ne pourrait que me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah si tu aimes ces héroïnes et ces personnages masculins là, je pense qu'Eloïse et Mugusi pourraient largement te plaire !

      Supprimer
  6. Ouh sympa, je ne connaissais pas du tout, mais il y a des chances que je me laisse tenter. Rien que pour le contexte je crois : Afrique + haute couture, deux thématiques qu'on ne voit pas souvent en romance contemporaine. En plus j'ai un faible pour les héroïnes fortes en caractère. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  7. Encore une lecture bien tentante. Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree