samedi 14 mars 2015

Genre: Romance historique.

Les sœurs Essex, tome 1: Le destin des quatre sœurs, Eloïsa James.

Résumé:

« Bien sûr que j'accepte d'être le tuteur de vos filles ! » avait dit le duc de Holbrook au vicomte de Brydone. Or, ce dernier décède peu après, laissant le duc responsable de quatre Écossaises désargentées. Lui qui s'attendait à des fillettes constate, médusé, qu'il s'agit de quatre belles jeunes filles. Désormais, il va falloir les marier et le duc est vite dépassé.
Aussi la raisonnable Tess Essex décide-t-elle de se dévouer. En tant qu'aînée, c'est à elle de donner l'exemple et d'épouser le comte de Mayne, qui lui fait l'honneur de demander sa main. Mais réussira-t-elle à oublier les baisers sulfureux de Lucius Felton ?

Mon avis, 15,5/20.

Ayant bien apprécié la série Il était une fois de Eloïsa James, j'avais bien envie de découvrir l'auteur avec une autre série de romances. Cette réédition des Sœurs Essex tombait à pic ! Surtout que, comme d'habitude avec la collection Aventures & Passions, je suis tombée sous le charme de la couverture.
Le destin des quatre sœurs est au final une romance légère et divertissante. Quelques points négatifs mais globalement c'est une lecture qui m'a plu.

---
En bref:
Les -: Les autres sœurs trop présentes.
Les +: Les deux protagonistes principaux.
---

« Elle était tout sauf à l'aise en compagnie de Lucius Felton. Son visage impénétrable et son sourire sarcastique ne lui inspiraient pas la moindre confiance. Il n'était bon qu'à embrasser malgré elles les jeunes filles sans défense.
Elle leva les yeux et croisa le regard de Lucius braqué sur elle.
Le compte de Mayne lui tendit une autre fraise, et elle se retourna précipitamment vers son chevalier servant. Au moins, les yeux de velours de son soupirant ne la mettaient-ils pas mal à l'aise, et il ne paraissait pas désireux de pénétrer ses pensées, de deviner ses désirs les plus intimes. »

La réédition de cette série est sortie rapidement, les tomes se sont succédé, il était temps que je m'y plonge enfin ! Le premier tome est arrivé dans ma PAL il n'y a pas si longtemps et après La maîtresse de Rome, un pavé, j'avais besoin d'une lecture légère. Ce roman a bien répondu à mes attentes en matière de légèreté. J'ai trouvé cette romance divertissante et douce. Globalement, ce premier tome des Sœurs Essex a été bon. Certains côtés m'ont un peu déplu mais j'ai passé un bon moment.
Teresa Essex, dite Tess, et ses sœurs sont envoyés chez le duc Holbrook en Angleterre à la mort de leur père. Le duc est désemparé quand il voit arriver quatre belles jeunes femmes dont trois ayant l'âge d'entrer dans la société. Il ne les avait jamais vu et s'attendait à recevoir quatre enfants. Mais très vite, il organise la maison, les chaperons, les couturières et tout le personnel utile pour ces demoiselles. Dans ses proches amis, le compte Mayne voit cette arrivée comme une aubaine et courtise rapidement Tess, sage et séduisante, dont la dot lui fait de l’œil. Quant à Lucius, ces quatre filles sont un problème, lui plutôt solitaire et hostile... surtout que Tess ne le laisse pas indifférent et menace sa tranquillité.
J'aime beaucoup ces histoires de fratries ou d'amis proches, où chaque tome de la série se focus en particulier sur l'un(e) d'entre eux, j'étais donc impatiente de faire connaissance des sœurs Essex. Malheureusement, deux d'entre elles sont tout bonnement insupportable et apparaissent bien trop souvent pour un tome consacré à l'aînée. L'aînée, Tess, que l'on suit avec Lucius, s'avère trop effacée face à l'exubérante Annabelle et l'amoureuse Imogène. Ces deux là prennent beaucoup trop de place dans l'histoire et monopolisent l'espace et la parole. C'est dommage car Tess, en personnage raisonnable est plus en retrait que ces fougueuses sœurs. Tout comme Joséphine la petite dernière, plus sérieuse elle aussi. J'aurais davantage préféré ce premier tome si Annabelle et Imogène étaient moins mises en avant, et moins dans l'excès.
Néanmoins Teresa reste un personnage que j'ai bien aimé, heureusement puisqu'elle constitue l'un des protagoniste principaux ! En tant qu'aînée, elle prend soin de veiller sur ses sœurs et prend les décisions les plus réfléchies pour les protéger. C'est une jeune femme sage et tranquille, mais qui ne manque pas d'un brin de passion. Lucius, en face, est un homme imperméable, un loup solitaire qui n'a pour amis que le compte Mayne et le duc d'Holbrook. Il agréable de voir voler des baisers incontrôlables à Tess, c'est même un de mes moments favoris dans ce roman ! Ce couple a su m'attendrir. Et c'est là que j'aurais bien aimé que les sœurs de Tess s'effacent: pour leur laisser plus de place, à eux comme à l'évolution de leurs sentiments.
Après, je dois dire les personnages de Mayne et du tuteur des sœurs Essex ne sont pas sans charmes non plus. Et quelque part, si on enlève les attitudes excessives d'Annabelle et Imogène, il y a du potentiel pour elles. Il y a une ambiance divertissante entre tout ce monde là et leur entourage, et ça m'a permis de passer un bon moment de lecture. Je suis un peu impatiente de voir quelles seront leurs histoires, et si ces histoires me plairont aussi ;)
En conclusion: Une romance légère et sympathique, qui possède des lacunes mais qui ne manquent pourtant pas de charmes ! Ce premier tome possède quelque chose, dans l'ambiance et dans les personnages, qui me donnent envie la série. Je lirais volontiers la suite.

« Tess avait toujours pensé que les hommes ressemblaient aux chevaux, et qu'on pouvait facilement deviner leur sentiments. Elle savait immédiatement si son père était content, fatigué ou irrité, avant même qu'il n'ait ouvert la bouche. Felton, par contre, était imprévisible.
Cependant, ses lèvres étaient très éloquentes... Elle le sentait frémir d'une émotion inconnue. Du désir ? Elle savait peu de chose sur ce chapitre, mais le baiser de Lucius la consumait d'une ardeur inconnue. »

Je le conseille à: A ceux qui dévorent les romances historiques ! Ceux qui sont curieux concernant Eloïsa James et ses romances. Ceux qui rêvent d'un instant léger et sans prise de tête.

Prochaine lecture: Demonica, tome 1: Plaisir déchaîné de Larissa Ione.

tâches d'encre

  1. Ce livre m'a l'air bien sympathique ! Découvrir la vision des quatre sœurs à travers différents tomes m'intrigue également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ce "scénario" avec les tomes :)

      Supprimer
  2. Tu me donnes toujours envie de lire toutes les romances que tu chroniques, c'est pas juste ! x) Comme toi, je trouve que J'ai lu pour elle fait un travail formidable pour ses couvertures, elles sont toujours magnifiques.
    Attends, Lucius Felton ? C'est un mélange de Lucius Malfoy et de Tom Felton ? HAHAHAH !
    Bref, cette série a l'air très sympathique, je vais attendre de m'attaquer à Il était une fois pour voir si je cède ou pas mais je la garde en tête pour une petite lecture douce et détente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, sorry :D J'adore les romances historiques. Celle là m'a fait passer un bon moment :)
      J'ai fait le lien aussi Lucius Malfoy / Tom Felton. Ca m'a fait rire. Mais Lucius Felton est plus agréable que Lucius Malfoy c'est certain ;)

      Supprimer
  3. Les soeurs de Tess m'ont un peu fait penser aux sœurs d'Elisabeth Bennet, alors même si Imogène est insupportable, j'ai passé un bon moment. J'ai réussi à apprécier Annabelle au long terme, qui a finalement un esprit assez pragmatique. Je suis assez intrigué par le tome 2. Une jolie romance, je trouve pour ma part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles m'ont aussi fait penser aux soeurs d'Elizabeth Bennet mais comme j'ai pas aimé les soeurs d'Elizabeth... ^^ Par contre les résumés des tomes suivants m'intriguent aussi ;)

      Supprimer
    2. J'ai hâte de découvrir l'histoire d'Annabelle. :) Il y a une écossais ^^ J'ai mis un lien vers ta chronique sur mon article. ^^

      Supprimer

Decorated Christmas Tree