mardi 20 janvier 2015

Genre: Contemporain.

The Rosie Project (VF: Le théorème du homard), Graeme Simsion.


Résumé:

Love isn't an exact science - but no one told Don Tillman. A handsome thirty-nine-year-old geneticist, Don's never had a second date. So he devises The Wife Project, a scientific test to find the perfect partner. Enter Rosie - 'the world's most incompatible woman' - throwing Don's safe, ordered life into chaos. Just what is this unsettling, alien emotion he's feeling?


Mon avis, 17/20.

C'est un livre que je me devais de lire, et je suis ravie d'avoir été curieuse pour lire quelques avis car son titre (en anglais comme en français) et sa couverture ne m'attiraient pas assez pour que je puisse lire le résumé...
Ce roman fut une très bonne découverte ! C'est frais, c'est drôle, c'est original. Malgré peut-être un rythme lent parfois, je me suis simplement régalée.

---
En bref:
Les -: Des lenteurs parfois.
Les +: Le personnage de Don évidemment, la fraîcheur de l'histoire.
---

« 'You were going to eat all this by yourself?'
I had not revised the Standardised Meal System since Daphne's departure, and now ate the lobster salad by myself on Tuesdays, deleting the wine to compensate for the additional calorie intake.
'The quantity is sufficient for two,' I said. 'The recipe can't be scaled down. It's infeasible to purchase a fraction of a live lobster.' I had intended the last part as a mild joke, and Rosie reacted by laughing. I had another unexpected moment of feeling good as I continued recalculating times.
Rosie interrupted me. 'If you were on your usual schedule, what time would it be now?'
'6.38 p.m.'
The clock on the oven showed 9.09 p.m. Rosie located the controls and started adjusting the time. I realised what she was doing. A perfect solution. When she was finished, it showed 6.38 p.m. No recalculations required. I congratulated her on her thinking. 'You've created a new time zone. Dinner will be ready at 8.55 p.m. - Rosie time.' »

Par chance je suis tombée sur un avis et ça a fait « tilt » (j'en ai lu plusieurs mais il ne m'en a fallu qu'un pour me décider). Je ne me souviens plus du blog pour vous le partager, malheureusement... Je me suis juste empressée d'aller sur Livraddict pour rajouter ce livre à ma wish-list. Les homards, ça ne m'intéresse pas tellement, alors c'est vrai que le titre et la couverture ne m'avaient pas poussée à voir plus loin. Heureusement j'ai dépassé mes aprioris pour dévorer un roman qui m'a vraiment, alors vraiment divertie. Une bonne surprise.
Don Tillman est un professeur en génétique un peu particulier. Son quotidien est strictement planifié, jour après jour: ses activités, ses heures de sommeils, ses repas. Le moindre impair nécessite de tout revoir. Imperméable aux codes sociaux, Don est un vilain petit canard. Il est rigoureux, spécial, très étrange, et ne possède pas beaucoup d'amis. Mais ça ne gêne pas Don plus que cela. Il est sûr de lui, et surtout, sûr de rencontrer une femme qui lui conviendrait en tout point. Il a même lancé des recherches, le « The Wife Project » est ouvert !
Ah Don. Quel personnage ! Comme beaucoup qui ont lu ce livre et qui suivent la série tv The Big Bang Theory, j'ai tout de suite fait le rapprochement avec Sheldon Cooper (mon personnage favori au passage). Ces deux personnages se ressemblent, ont des similitudes, et c'est pour cette raison que j'ai très vite accroché avec Don. Don est un homme attachant derrière tous ses principes, ses limites, sa personnalité qui détonne dans les normes sociales. Ça ne m'a pas pris longtemps pour ressentir une vive sympathique à son égard. C'est le point extra-positif de ce roman. Don, c'est le roman lui-même. On aime Don ? On aime La théorie du homard.
Il rencontre Rosie et suivant les conseils de son meilleur ami, l'invite spontanément au restaurant. Seulement Rosie n'a rien à voir avec l'image que se fait Don de son âme sœur, elle n'est d'aucune aide pour son projet. Pourtant... ils ne coupent pas contact, non, ils ont des intérêts communs qui vont les rapprocher, mais surtout, qui vont bouleverser les habitudes figées de Don. Rosie donne du pep's à sa vie, le bouscule. Leur duo m'a vraiment plu.
Le roman est prévisible, certes, est-ce que cela empêche de passer du bon temps ? Absolument pas ! Je me suis délectée des pensées loufoques et dingues de Don, j'ai adoré les moments qui rapprochent nos deux personnages, l'histoire suit un fil crédible, lent, et qui nous scotche aux pages. C'est une histoire douce, un peu folle, adorable. Moi, j'ai pris mon pied. Je n'ai pas eu de coups de cœur car j'ai ressenti parfois quelques coups de mou dans le récit, mais c'est définitivement un très très bon livre que nous avons là ! 
En conclusion: une très bonne surprise. Les personnages principaux comme les personnages secondaires sont vraiment attachants et nous offrent de belles tranches de vie (et de sourires). J'ai passé un très agréable moment que je réitérerais (je l'espère) avec le tome à suivre (car oui il y a un deuxième tome ^^). Le théorie du homard est un de ces romans détentes qui sont un peu plus que ça... il fout la pêche, donne le sourire, avec ce petit côté approfondi totalement délectable. Une réussite, pour moi.

« 'I know this song!'
Rosie laughed. 'If you didn't, that'd be the final proof that you're from Mars.'
Hurtling back to town, in a red Porsche driven by a beautiful woman, with the song playing, I had the sense of standing on the brink of another world. I recognised the feeling, which, if anything, became stronger as the rain started falling and the convertible roof malfunctioned so we were unable to raise it. It was the same feeling that I had experienced looking over the city after the Balcony Meal, and again after Rosie had written down her phone number. Another world, another life, proximate but unaccessible. 
The elusive... Sat-is-fac-tion. »

Je le conseille à: A tout le monde, sans exception... surtout si vous aimez Sheldon Cooper de The Big Bang Théory et ses petites -grandes- imperfections (très abordable en VO pour ceux qui s'intéressent à la VO ^^). 

Prochaine lecture: La dernière Terre, tome 1: L'enfant merehdian de Magali Villeneuve.

tâches d'encre

  1. Je l'ai eu à Noël celui-là et je l'ai dévoré dans la foulée. Gros gros coup de coeur!! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il t'ait plu :) Tu vas lire la suite ?

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce livre ! Certaines scènes étaient amusantes (celle du bar notamment) ! Il faudrait que je songe à me procurer la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me suis bien amusée. J'ai adoré celle du bar aussi. Et du "premier rendez-vous" :)

      Supprimer

Decorated Christmas Tree