samedi 8 novembre 2014

Genre: Thriller.

Les morsures de l'ombre, Karine Giebel.

Résumé:

Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
A présent, il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince.


Mon avis, 11/20.

Les morsures de l'ombre était un thriller dont le résumé était bien tentant, mais malheureusement, mon premier Giebel (auteure dont on m'a dit tellement de bien) ne m'a pas convaincue...
Par rapport à mes attentes, c'est une petite déception. Après, ce n'est pas un mauvais thriller, mais ça reste un thriller qui m'a laissée sur le bas-côté de la route durant toute l'intrigue.

---
En bref:
Les -: Les personnages antipathiques, les longueurs.
Les +: La tension qui monte.
---

« - Pourquoi ? Que me reprochez-vous ? Je ne vous connais même pas !
- Cela dit, avant de crever, vous demanderez pardon.
Il se lève d'un bond, télescope la grille.
- Pardon de quoi, putain ?!
Elle allume une cigarette.
- Vous aurez tout le temps de regretter, d'expier...
Il abandonne. Baisse la tête face à ce monologue insupportable. Qui le condamne sans même laisser la parole à la défense.
- C'est pas possible ! murmure-t-il. Pas possible...
- J'ai un rendez-vous important, annonce-t-elle en se levant. Mais je reviendrai...
- Je m'en doute !... Lydia ?... J'ai froid, vous savez... Et j'ai faim, aussi...
- C'est normal.
Il serre les poings.
- Non, ce n'est pas normal.
Elle est déjà dans les escaliers. Ne l'écoute même plus. »

C'est avec tristesse que j'annonce que je suis tout de même déçue par ce roman qui me tentait depuis un bon petit moment déjà. Je l'ai commencé avec hâte. Et très vite, j'ai senti que je n'accrochais pas. Si je sais reconnaître que c'est un thriller qui peut plaire à beaucoup, pour ma part, je suis presque totalement passée à côté. Et j'avoue ne pas être motivée à lire d'autre roman de cette auteure que l'on m'a pourtant recommandée plusieurs fois; son style est en partie pourquoi je n'ai pas adhéré à l'histoire.
Benoît, officier de police dont la faiblesse sont les femmes et l'adultère, se réveille groggy dans une cave, emprisonné à l'intérieur d'une cellule avec le minimum de commodités. Ses souvenirs refont surface quand il découvre son bourreau, Lydia, une jeune femme rencontrée quelques heures auparavant. Une belle jeune femme, rousse, attirante, pourtant dérangée, qui l'a attiré dans ses filets. Mais Benoît n'est pas enfermé ici par hasard, et c'est ce que Lydia, détruite, va tenter de lui inculquer, tortures après tortures.
Le résumé l'annonce, c'est un huis-clos. Malheureusement un huit-clos qui n'a pas l'envergure attendue selon moi. Je m'attendais à quelque chose de plus ambiguë, avec une limite entre tortionnaire et victime plus fine, et surtout plus convaincante. Sans compter que, pour un huit-clos entre Benoît et Lydia, ces deux personnages manquent totalement de saveur. Les deux personnages sont antipathiques, aucun ne m'a aspiré de la compassion, pas même de la pitié, ce fut le néant total. Je n'ai même eu aucun frisson, puisqu'au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire, mes sentiments envers eux sont restés au même point. Benoît est d'ailleurs, à mes yeux, un cliché en matière de mari infidèle. Lydia, quant à elle, si elle a un peu plus de consistance, elle ne dégage pourtant pas grand chose.
Le style de l'auteure m'a également beaucoup perturbée, car ce n'est pas un style auquel j'adhère réellement. Son écriture est hachée, des phrases courtes, trop de points de vue différent, des passages externes qui passent au point de vue interne en revenant à la ligne (surtout pour Benoît). Ce n'est pas ma tasse de thé. Je pensais m'habituer, mais de pages en pages, c'est resté. De plus, j'ai trouvé Les morsures de l'ombre assez répétitif dans son ensemble, avec des dialogues pauvres et une trame un peu maigre.... prévisible, même.
Ce que j'ai aimé, cependant, c'est la tension. Même si je n'ai pas ressenti de frissons ou de surprise, je dois reconnaître qu'on sent tout de même que la tension va crescendo. Il y a un truc, à ce niveau là. Si le huis-clos ne m'a pas du tout convaincue, j'ai quand même suivie ce roman avec attention. La fin m'a plu, je l'ai trouvé en accord avec le reste, je n'aurais pas vu d'autre fin, je pense que c'est même un point que j'ai trouvé très positif.
En conclusion: Les morsures de l'ombre n'a pas été la bonne lecture espérée pour moi. Je suis passée à côté, hermétique aux personnages et à l'histoire. Et je ne suis pas habituée à ce genre de plume qui a tendance à me laisser dès le départ à l'écart. Je ne pense pas lire d'autres romans de cette auteure puisqu'il paraît que le style reste le même. Ce n'est tout simplement pas pour moi...

« Lutte. Jusqu'au bout. Jusqu'à la mort. Ne capitule jamais.
Tant que ton cœur bat, que le sang circule dans tes veines; tant que tes paupières sont capables de s'ouvrir. Tant que le jour se lève encore pour toi...
Tant que tu sais encore qui tu es, n'abandonne pas...
Oui, il sait encore qui il est. Comment il s'appelle. Mais dans quelle interminable journée il erre, ça, il ne s'en souvient plus. Ce qu'il redoutait s'est produit; il a perdu la notion du temps. »

Je le conseille à: La majorité accroche plutôt bien à Karine Giebel, et ce roman a de bons échos. Peut-être qu'il y a des chances que ça vous plaise. Pour ma part, même si je ne suis pas une grande amatrice de thriller, j'ai lu mieux dans ce genre.

Prochaine lecture: Les demoiselles de Spindle Cove, tome 1: Un moment d'abandon, Tessa Dare.

tâches d'encre

  1. Vous devriez vous essayer à la critique de mon nouveau polar. Je suis sûr qu'avec votre charme, mon éditeur se ferait un plaisir de vous l'envoyer :
    http://www.polarspavillonnoir.com/product/PIERRE-DE-SANG-Jean-Michel-ROCHE

    RépondreSupprimer
  2. Jolie chronique, dommage que tu n'aies pas aimé ce livre, je ne suis pas très thriller non plus, à moins qu'il soit très réussi. Je ne connaissais pas ce roman mais du coup je n'ai pas vraiment envie de le connaître puisque je pense que je passerais à côté aussi !
    Bonnes prochaines lectures :)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup les thriller ! J'esaye d'en lire au moins un ou deux par moi ! :)
    Malheureusement, pour celui-ci, je pense passer mon tour ^^
    Bises.

    RépondreSupprimer
  4. Ah dommage, le résumé avait l'air prometteur pourtant ! Je l'ai dans ma PAL alors je le lirai tout de même, en espérant que j'accroche un peu plus ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh, non... :( :(
    Tu aurais peut-être dû essayer de commencer par "Meurtres pour rédemption", le meilleur à mon goût ! Je n'ai pas lu celui-là, mais tu me fais peur !!

    RépondreSupprimer
  6. Le résumé donne vraiment envie! Je me demande si je vais le rajouter à ma longue liste de livres... ton avis m'a quelque peu refroidi...

    RépondreSupprimer
  7. Malgré le résumé qui donnait envie, je pense que je le remettrais à plus tard^^
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  8. Oh flûte... Le résumé me tentait vachement, mais je pense passer mon chemin, car je pense ne pas apprécier les mêmes points que toi. Tant pis !

    RépondreSupprimer
  9. Ca avait l'air bien pourtant. J'ai lu "juste une ombre" du même auteur c'était assez bien foutu.

    RépondreSupprimer
  10. Je suis tout à fait de votre avis. De bonnes grosses longueurs, on tient car on veut connaître la fin, Karine Giebel est une reine pour cela. Par contre pour avoir lu tous ses romans je m'attendais à la fin à chaque fois sans exception et j'en ai été déçu. Si vraiment vous voulez lire un excellent Giebel je vous conseille la nouvelle POST MORTEM, vraiment...

    RépondreSupprimer
  11. dommage que tu n'aies pas accroché! pour ma part j'ai beaucoup aimé

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree