samedi 3 novembre 2018

The Hate U Give • Angie Thomas.



The Hate U Give
d'Angie Thomas.
VF : The Hate U Give.
Genre : Contemporain, YA.
Mon édition : Walker Books.
438 pages.





Résumé : Sixteen-year-old Starr lives in two worlds: the poor neighbourhood where she was born and raised and her posh high schol in the suburbs. The uneasy balance between them is shattered when Starr is the only witness to the fatal shooting of her unarmed best friend, Khalil, by a police officer. Now what Starr says could destroy her community. It could also get her killed.


19/20.

  • J'AI AIMÉ : Récit fort, actuel, et dénonciateur.
  • J'AI MOINS AIMÉ : /.


The Hate U Give est forcément un roman dont vous avez entendu parler au moins une fois. Si ce n'est pas le cas, alors je suis heureuse de vous le faire découvrir parce que je le recommande à 100% pour son sujet, sa justesse, et son actualité. J'ai mis beaucoup de temps à le sortir de ma PAL et beaucoup de temps à finir ma lecture, mais tout ça n'a décidément rien à voir avec sa qualité. The Hate U Give est un roman YA fort sur le racisme, ordinaire comme systémique, et qui délivre énormément de messages et notamment à la communauté blanche sur notre privilège blanc. Car le contenu du livre n'est malheureusement pas étranger et inconnu à la communauté noire et autres minorités.

A l'âge de seize ans, Starr a déjà vu deux personnes de son entourage mourir. Deux de ses meilleurs amis. Celle de Khalil est un élément déclencheur pour la jeune fille : pour peut-être la première fois, le racisme des forces de l'ordre n'est plus un mythe mais une réalité. Un policier a tiré sur son ami, trois balles dans le dos, et l'a ensuite tenue en joue parce qu'il était nerveux d'être en présence de deux adolescents noirs. Un événement traumatisant qui va peu à peu pousser Starr dans l'envie de parler, de mettre fin à cette injustice qui bouleverse son quotidien.

« She sighs. "I see. Do you know if he was involved with the King Lords?"
"No."
"The Garden Disciples?"
"No." 
"Did you consume any alcohol at the party?" she asks.
I know that move from Law & Order. She's trying to discredit me. "No. I don't drink."
"Did Khalil?"
"Whoa, wait one second," Momma says. "Are y'all putting Khalil and Starr on trial or the cop who killed him?"
Wilkes looks up from his notes.
"I -I don't quite understand, Mrs. Carter?" Gomez sputters.
"You haven't asked my child about that cop yet," Momma says. "You keep asking her about Khalil, like he's the reason he's dead. Like she said, he didn't pull the trigger on himself."
"We just want the whole picture, Mrs Carter. That's all."
"One-Fifteen killed him," I say. "And he wasn't doing anything wrong. How much of a bigger picture do you need?"
Fifteen minutes later, I leave the police station with my mom. Both of us know the same thing:
This is gonna be some bullshit. »

Starr l'explique si bien, il y a deux versions d'elle-même : la vraie, la personne qu'elle est au sein de sa famille, dans son voisinage, où elle n'a ni besoin de faire semblant ni besoin d'être sur ses gardes, et celle qu'elle est dans son école majoritairement blanche, où elle se tempère. Ces dernières années, elle s'est perdue entre les deux, comme une adolescente qui se construit et ne sait plus qui elle doit être, comment elle doit être, à force d'endosser le rôle d'un caméléon... Car même si elle a des amis dans son école, et un petit ami : la connaissent-ils vraiment ? Et ses amis dans son voisinage, sa famille, est-ce la même chose ?

La mort de Khalil pousse Starr à faire un choix vis à vis de sa communauté, de ses origines, faire un choix de loyauté vis à vis d'elle-même aussi. C'est un deuil, un événement injuste, triste, douloureux, qui va également l'aider à trouve sa voix et sa voie. Starr ne veut pas rester silencieuse, elle ne veut pas fermer les yeux, elle ne veut pas laisser la justice ignorer son témoignage. La vie de Khalil compte. Sa vie à elle compte. La vie des noirs compte. Que ce soit dans les banlieues pauvres ou riches. Quel que soient leurs failles, leurs fautes, s'il y en a.

Il y a tout un degré de nuances dans The Hate U Give qu'il faut comprendre et accepter. On y parle de famille, d'amitié, d'amour, de tolérance. On y parle également de passé, de drogue, de criminalité, d'émeutes violentes. Ces nuances sont abordés avec Starr, mais aussi tous les personnages qui gravitent autour elle : Khalil, déjà. Mais aussi son propre père, Maverick (un de mes personnages préférés), dont Starr est très proche et dont leur lien m'a énormément touchée. Ainsi que Kenya, DeVante, et aussi son frère Seven, des jeunes de son âge, noirs aussi, qui vivent chacun leurs propres difficultés dont la société se fiche mais qui comptent. Et aussi Chris, Maya, et aussi Hailey, dans l'école de Starr qui permettent d'aborder le regard de l'autre, le privilège blanc, et l'ambiguïté du racisme.  

« A lump forms in my throat as the truth hits me. Hard. "That's why people are speaking out, huh? Because it won't change if we don't say something?"
"Exactly. We can't be silent."
"So I can't be silent."
Daddy stills. He looks at me.
I see the fight in his eyes. I matter more to him than a movement. I'm his baby, and I'll always be his baby, and if being silent means I'm safe, he's all for it.
This is bigger than me and Khalil though. This is about Us, with a capital U; everybody who looks like us, feels like us, and is experiencing this pain with us despite not knowing me or Khalil. My silence isn't helping Us.
Daddy fixes his gaze on the road again. He nods. "Yeah. Can't be silent." »

The Hate U Give est un roman dont il y a tant à dire tant il est riche et juste. On y aborde toutes les questions du racisme de la société et de l'individu, toutes ces nuances (partant des « simples blagues » au meurtre), et toute l'injustice dont est capable l'État. Cette histoire est située aux États-Unis, mondialement connu pour ses dérives entre la police et la communauté noire, mais elle pourrait être située partout. Ce problème n'existe pas qu'aux USA, il existe partout où existe le racisme, il existe aussi chez nous.

  • EN CONCLUSION : Un presque coup de cœur. The Hate U Give est un roman que je recommande formellement. C'est un incontournable du YA et le film basé sur le livre est également très bon !

Prochaine lecture : Harry Potter, tome 2 : Harry Potter et la chambre des secrets (en VO illustré) de J.K. Rowling.
Grisha, tome 3 : L'oiseau de feu (en VO) de Leigh Bardugo.

tâches d'encre

  1. J'ai de bon souvenir de ce roman, mais j'étais quand même loin du coup de coeur.
    Contente qu'il t'ai autant plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le trouve tellement essentiel perso !

      Supprimer
  2. Il est certain que je le lirai. Vu les avis dessus et le sujet, j'ai envie de m'en faire mon propre avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira mais franchement je n'en doute pas, il est excellent !

      Supprimer
  3. J'en ai tellement entendu parler de ce livre ! Il va vraiment falloir que je le lise aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille totalement, surtout si tu as à coeur les injustices de la société !

      Supprimer
  4. Je ne vois que du bien de ce livre alors j'ai bien envie de le découvrir mais d'un côté, j'ai un peu peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement il n'y a pas de quoi avoir peur... Si tu as peur d'être remuée, oui tu le seras. Peur d'être déçue ? Je pense pas, c'est vraiment un roman excellent. L'autrice est noire et maîtrise le sujet !

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Exactement ! J'ai tellement aimé la dynamique entre Starr et sa famille, ça m'a vraiment touchée.

      Supprimer
  6. Je l'ai dans ma PaL, j'ai très envie de le lire, mais je pense qu'il faut que je prenne une grosse respiration avant de me plonger dedans !
    Ravie de voir qu'il t'a autant plu, j'espère qu'il en sera de même pour moi =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est fort et poignant. Mais ça vaut le coup tu verras ♥

      Supprimer
  7. ohhh il faut vraiment que je le liseeeee!

    RépondreSupprimer
  8. Bon bon bon... C'est l'exemple parfait du livre qui m'aurait intéressée mais dont j'ai beaucoup trop entendu parler. Du coup mon intérêt s'est effrité... Mais va quand même falloir que je lui donne une chance à ce petit vu l'effet qu'il t'a fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sincèrement, c'est l'exemple parfait du livre qui mérite qu'on en entende vraiment parler ;) Tu ne pourras pas être déçue si ce genre de sujets te tiennent à coeur parce que c'est maîtrisé avec justesse. Ce livre mérite toute sa visibilité et même plus encore ♥

      Supprimer
  9. C'est un livre que j'ai envie de lire quasiment depuis sa sortie. Je n'en ai toujours pas eu l'occasion, mais je compte bien le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment super. Fort, vrai, et on se prend beaucoup d'attachement pour les personnages.

      Supprimer

Decorated Christmas Tree