mardi 6 février 2018

Love, Hate & Other Filters • Samira Ahmed.



Love, Hate & Other Filters
de Samira Ahmed.
VF : (Pas de VF).
Genre : Contemporain, YA.
Mon édition : Hot Key Books.
272 pages.





Résumé : Maya Aziz dreams of being a film maker in New York. Her family have other ideas. They want her to be a dutiful daughter who wears gold jewellery and high heels and trains to be a doctor. But jewellery and heels are so uncomfortable... 
She's also caught between the guy she SHOULD like and the guy she DOES like. But she doesn't want to let Kareem down and things with Phil would never work out anyway. Would they? 
Then a suicide bomber who shares her last name strikes in a city hundreds of miles away and everything changes...


16/20.

  • J'AI AIMÉ : Les personnages sont attachants, la place de la culture indienne.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Les passages italique du côté du terroriste sont inutiles.


Love, Hate & Other Filters est un roman qui m'a tout de suite tapée dans l’œil avec son résumé. Étant particulièrement touchée par les discriminations, même si je ne suis pas moi-même concernée par le racisme, j'avais très envie de me plonger dans cette lecture. Un grand merci à Hot Key Books et Netgalley pour cette occasion, d'ailleurs ! Malgré deux-trois petits défauts, c'est une lecture que j'ai beaucoup aimé, qui a ce côté un peu doux-amer, et qui possède des personnages marquants.

Maya est Américaine, aux origines indiennes, et elle est musulmane. Ses parents sont indiens et traditionnels, ils ne veulent que le meilleur pour leur fille, ce qui passe parfois par la surprotéger et la voir suivre un chemin sage et convenu d'avance. Sauf que Maya a une passion : le cinéma, réaliser des films, et elle aimerait s'envoler pour New York pour suivre ses études. Et puis, c'est une adolescente dans la fleur de l'âge, qui commence à rêver de liberté, de sorties, de garçons... et non pas de mariage ou de longues études. 

« I'm frozen. My fingers curl tightly around my phone.
The entire room is in chaos, but I see the action as if through the blades of a whirring fan. Disjointed and surreal. My stomach lurches.
A terrorist attack. Another tragedy. Is there no end? Is this how life will always be? I want to know more, but there is one piece of information I absolutely hope I don't hear. I whisper a prayer to the universe. "Please, please let everyone be okay. Please don't let it be a Muslim."
I know I'm not the only one hoping for this. I know millions of American Muslims -both religious and secular- are echoing these very same words at this very same moment. I know I'm not a very good Muslim, but I hope my prayers are heard. Prayers for the dead and wounded. Prayers for ourselves. Prayers for peace, hoping that no more lives are lost to hate. »

Je ne m'attendais pas à ce que le terroriste et l'attentat prenne une place secondaire. Je pensais que le racisme et les dangers que subissent les personnes racisées en Amérique seraient au centre même du roman. Finalement, même si c'est une trame qui sert l'histoire, c'est surtout Maya que l'on suit. Maya, ses aspirations, ses envies, son adolescence, ses dilemmes, et il nous faut bien arriver à la moitié avant qu'entre en scène l'élément perturbateur. Le racisme, l'islamophobie, et la suprématie blanche sont bien des sujets traités dans Love, Hate & Other Filters, mais l'autrice a préféré nous partager une histoire chargée majoritairement d'espoir, d'amour, de bienveillance plutôt que de drame et de haine.

C'est ce qui donne ce ressenti de doux-amer, ou comme j'aime l'appeler : un ressenti « Happy - Sad ». Il y a des thèmes sérieux et d'actualité, dont on a forcément été témoin un jour que ce soit à l'école, dans la rue, à la télé, sur internet, etc, des injustices qui serrent le cœur. Pourtant la plume est fluide, l'histoire a ce goût de douceur malgré tout, et les personnages que l'on suit principalement sont bienveillants. Maya peut compter sur sa famille, même si un fossé règne entre ses parents et elle, et sur ses amis. Ses parents qui l'aiment, sa tante Hina qui l'encourage à prendre son envol, Kareem qui l'aide à vivre au jour le jour, Violet sa meilleure amie qui assure toujours ses arrières, Phil son béguin de toujours qui est le gentil garçon par excellence.

« "I think I ate, like, eight of them. Total sweet tooth."
I smile. He smiles. There is smiling.
I know I shouldn't read into Phil's memory. The fact is barfi is a pretty memorable word. Also, fact: two days ago, Violet and I spied Phil and Lisa kissing and apparently making up, in an alcove by art class. I guess sometimes a barfi is just a barfi. Except when you have my imagination. Then it's... more.
"So you guys look busy today." Phil's voice snaps me back to the present.
"It's a Sunday night bookstore rager. Not like there's anything else to do in this town."
"You really don't like living here, do you?"
"There are things I love about it. My friends. This place. But I want to be in New York already. You know, a place where I can live and do what I want and not be the Indian girl or the Muslim girl. A place where I can just be me." »
*le barfi est un dessert d'Asie du Sud.

Maya, l'héroïne, est très plaisante à suivre. Elle rougit beaucoup, certes, mais c'est une jeune femme animée par sa passion pour le cinéma et la réalisation et que j'ai trouvé très touchante. Elle est aussi courageuse. L'autrice nous présente une tranche de vie réaliste d'une adolescente racisée et musulmane en Amérique. Jamais on évince les origines de Maya, elles font partie d'elle, de sa vie, de sa personnalité, et nous sommes plongés dans un quotidien chargé de culture indienne. Samira Ahmed nous montre bien que si le racisme et la haine n'existaient pas, Maya aurait ce quotidien tout simplement ordinaire de tous les adolescents de son âge.

  • EN CONCLUSION : Un roman que je conseille, pour ces thèmes d'actualité mais aussi pour la bienveillance qui s'en dégage malgré les passages durs et, évidemment, je le conseille aussi pour son héroïne fort sympathique.

Prochaine lecture : Kate Daniels, tome 3 : Attaque magique d'Ilona Andrews.

tâches d'encre

  1. Alors déjà, HS mais Kaaalaaa ♥♥
    Et sinon, ce livre me fait bien envie, et la manière dont c'est raconté me tente encore plus ! =D
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouii ♥ J'adore ce perso, et même si elle est bien plus vieille que l'héroïne, je trouve que sa personnalité collait bien ^^
      J'espère que tu lui donneras une chance !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce livre. Il a l'air bien sympa :)

    RépondreSupprimer
  3. Et bien ce livre me tente beaucoup ! J'aurais peut être aimé que le premier plan soit donné à la discrimination et autre mais je pense que comme il est, il peut aussi me plaire alors je le note !
    Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si l'autrice veut dénoncer le racisme et le racisme ordinaire, elle le fait de manière douce, à travers la tranche de vie que l'on voit de son héroïne en fait. Si on n'est pas dans l'humeur se prendre une grosse claque, c'est parfait ! ^^
      De rien !

      Supprimer
  4. Jolie chronique, qui donne envie de laisser sa chance au roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'espère que ma chronique donnera envie de le découvrir !

      Supprimer
  5. Tu donnes envie de le découvrir ! J'espère qu'une future sortie VF est possible :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère aussi, vu que c'est un sujet très actuel !

      Supprimer
  6. Aah tu me tentes ! Les sujets abordés sont intéressants, si en plus c'est bien fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu lui donneras sa chance :) Ce n'est pas un roman fort et poignant, mais c'est une histoire passionnante tout de même !

      Supprimer

Decorated Christmas Tree