lundi 19 décembre 2016

Les chiens • Allan Stratton.




Les chiens
de Allan Stratton.
Genre: Thriller, fantastique, jeunesse.
Mon édition: France Loisirs.
303 pages.





Résumé: Cameron devait être à l'abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère.
N'empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu'un est déjà là. Invisible, mais il le sent. Il l'entend même parfois. Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ?


15/20.

  • J'AI AIMÉ: Le côté addictif, Cameron est attachant.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Trop jeunesse à mon goût.

Les chiens est un roman qui m'a attiré depuis sa sortie. Le résumé était totalement parlant: était-ce une histoire de fantômes ? un récit glaçant ? ou les péripéties d'un adolescent hanté par les frasques du père qu'il fuit ? Je me posais beaucoup de questions et j'avais hâte de tirer les choses au clair. Au final, Les chiens n'est pas décevant: C'est certes une lecture trop jeunesse à mon goût et c'est pour cette raison que mon ressenti n'est pas plus élevé, mais ça reste un roman addictif, prenant, avec un personnage principal attachant.

« Maman et B.C. arrivent au sous-sol.
- Cameron, qu'est-ce que j'ai dit sur les déambulations ? Tu sais être plus raisonnable.
Merci maman. Et tu considères que c'est moi qui te fous la honte ?
- Désolé.
Maman aperçoit le dépotoir alentour.
- Ô mon Dieu !
Je sais que l'envie de se laver les mains avec du désinfectant la démange.
B.C. promet illico:
- Je vais demander à Art de vider tout ça.
- Très bien.
B.C. lance un petit rire.
- C'est un personnage. Un célibataire endurci. Je suppose qu'une partie de ce fatras est ici depuis que sa famille possède la ferme.
Quoi, depuis les années soixante ? J'imagine le sous-sol comme une salle des horreurs secrète.
- Cameron, dit maman, il y a deux chambres à l'étage. Tu peux choisir celle que tu préfères.
Je lève les yeux au ciel.
- Alors on va vraiment habiter ici ?
Maman fait oui de la têtE.
- Cette maison a du caractère.
Exact. Un décor de film d'épouvante. »

Cameron a souvent déménagé dans sa vie, et pour cause: sa mère fuit leur passé. Tout deux ont vécu avec un homme violent psychologiquement et physiquement, et depuis la rupture, la mère de Cameron cherche au maximum à protéger son fils et elle-même par la même occasion. Dès qu'il y a un doute qu'il les ait retrouvés: ils s'en vont, et ici, il s'en vont pour une petite ville perdue au milieu de nulle part avec l'espoir de tout recommencer une nouvelle fois. Seulement... Cameron ne se sent pas à l'aise dans cette nouvelle maison décrépie, d'autant plus que plus les jours passent, plus il découvre quelque chose.

Cameron est un personnage attachant. Son âge précis n'est pas cité mais comme il est au collège, je suppose qu'il a 13 ou 14 ans. Sa mère l'a surprotégé depuis son plus jeune âge, il y a beaucoup de choses sur son père qu'il ne sait pas et qu'il ne comprend toujours pas. Cameron est à l'aube de l'adolescence: où l'on s'interroge beaucoup, s'interroge aussi sur l'autorité parentale, où l'on recherche ses repères, etc. Cameron nous est présenté comme un jeune garçon qui ne sait pas réellement ce qu'il fuit, à qui son père manque, et qui a une imagination débordante. Alors quand apparaît le fantôme de Jacky, un petit garçon dont l'histoire a des similitudes avec la sienne, c'est à se demander: Fantômes ? Folie ? Ou tout simplement imagination ?

« Toute la nuit, je m'inquiète que maman me croie fou. Elle croit que papa est fou aussi. Est-ce qu'elle a raison ? Est-ce qu'on est ravagés tous les deux ? Et puis je me tracasse à propos de Jacky. Selon M. Sinclair, sa mère l'a emmené. Jacky soutient que non, et que M. Sinclair a eu l'occasion de le voir quand sa mère n'était plus là. Lequel dit vrai ? Pourquoi l'un d'eux mentirait-il ?
Comment peut-on savoir quoi que ce soit sur les autres ? Comment peut-on même avoir des certitudes sur soi ?
Une chose est sûre: Jacky est un secret que je ne dois révéler à personne. »

Les chiens se lit très vite. C'est un récit qui va droit à l'essentiel. J'ai beaucoup aimé le côté addictif, les pages qui s'enchaînent, les révélations, et ces questions constantes qui nous traversent l'esprit. Mais le côté jeunesse est vraiment très présent. Cameron est jeune, déjà. Mais l'atmosphère est survolée, et j'avoue m'être attendue à d'avantage de frissons et m'être attendue à beaucoup plus de passages sur et avec « les chiens ». Certaines révélations ou enquêtes sont également très survolées et ça se ressent. Il y a un aspect « facile » non négligeable.

Cependant, Les chiens nous tient tout de même en haleine. Le manque, le besoin de savoir, les hypothèses qui se forment... Comme Cameron, on aimerait savoir ce qui se passe et avoir le fin mot de l'histoire. Comme Cameron, cette maison un peu branlante que sa mère a déniché nous apparaît tout sauf agréable. Et comme Cameron, on se demande quelle est la part de vérité et quelle est la part qu'il imagine. 

  • EN CONCLUSION: Malgré un univers et un récit facile, jeunesse, et parfois superficiel, Les chiens nous entraîne dans une enquête où la réalité et le fantastique ne font plus qu'un. Aux côtés de Cameron, un adolescent perdu et en proie à certaines difficultés dans sa vie, il est plutôt facile d'entrer dans l'histoire. Je pense toutefois qu'il me manquait un quelque chose.

Prochaine lecture: L'héritage des Rois-Passeurs de Manon Fargetton.

tâches d'encre

  1. L'intrigue a l'air intéressante mais le côté jeunesse ne me fait pas très envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le côté jeunesse freine un peu, mais ça reste une très bonne intrigue, après :)

      Supprimer
  2. Ce roman ne me tente pas plus que ça... Je ne suis pas une adepte de thrillers et comme Léna, le côté jeunesse me rebute encore plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le combo "ne te lance pas", haha :p

      Supprimer
  3. Je ne pense pas avoir autant ressenti que toi le côté jeunesse, mais je comprends ce que tu veux dire. J'en garde un très bon souvenir en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en garde pas un mauvais souvenir non plus, après tout. Juste pas assez creusé. Je me souviens de ta chronique ! :)

      Supprimer
  4. Tes points positifs prennent le dessus sur les négatifs, j'ai toujours envie de lire ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! J'espère que la découverte sera bonne ;)

      Supprimer
  5. Je ne pense pas que ce livre soit fait pour moi mais je suis contente si tu as quand même apprécié ta lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui, ce n'était pas parfait, mais bonne lecture quand même !

      Supprimer
  6. En commençant ma lecture, je savais que cela allait être jeunesse. Du coup, dès que j'ai pu l'emprunter à la bibliothèque, je l'ai fais mais je ne l'aurais certainement jamais acheté ^^ Après, même si ce n'est pas LE thriller du siècle, je trouve que l'auteur a bien mené l'intrigue et il y a un côté addictif bien présent :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais aussi que ce serait jeunesse, mais ça a été trop apparent tout de même :/ Sinon, oui, il y a un très bon côté addictif !

      Supprimer

Decorated Christmas Tree