mercredi 7 septembre 2016

Mais c'est à toi que je pense • Gary A. Braunbeck.




Mais c'est à toi que je pense
de Gary A. Braunbeck.
Genre: Thriller, horreur.
Mon édition: Bragelonne.
358 pages (lu en format ebook).





Résumé: La voiture de Mark Sieber tombe en panne alors qu'il rentre chez lui. En attendant que son véhicule soit réparé, Mark loue une chambre pour la nuit au motel le plus proche. A peine installé, il est brutalement enlevé par un groupe d'inconnus.
Lorsqu'il reprend connaissance, il se trouve en compagnie de trois enfants, Thomas (onze ans), Arnold (douze ans), Rebecca (quinze ans) et leur leader Christopher (vingt et un ans). Horriblement défigurés et mutilés, ils viennent d'échapper à un tueur en série pédophile qui se fait appeler Grendel. Ils ont besoin d'un adulte pour les ramener à leurs parents, que certains n'ont pas vu depuis dix ans... Et ils ont choisi Mark.

19/20.

  • J'AI AIMÉ: Le récit glaçant, les personnages hauts en couleur.
  • J'AI MOINS AIMÉ: /.

Ce roman m'a toujours attiré, mais ce n'est que lors de la #GrosseOP de Milady et Bragelonne que j'ai sauté le pas (j'ai sauté le pas pour une dizaine livres au passage, oups). Il n'est pas resté très longtemps dans ma PAL numérique puisque j'ai toujours, mais toujours, eu envie de le lire ! Et mon intuition ne s'est pas trompée ; J'ai adoré ce livre et le coup de cœur n'est pas passé loin. Ce livre m'a mis dans tous les états émotionnels possibles. Ce livre m'a tenu éveillée. Ce livre n'a vraiment, mais alors vraiment, pas duré longtemps entre mes mains. Quel roman bouleversant, poignant, haletant... Et glauque aussi ! Si je m'attendais à accrocher très vite à ce thriller, je ne m'attendais tout de même pas à une claque de cette envergure. J'en suis toute renversée.

Mark, un homme tranquille, tombe en panne sur l'autoroute. Il est loin de deviner que c'est le début d'une grande histoire qui le marquera toute sa vie. Alors qu'il se fait remorquer par un garagiste bavard, l'homme remarque pour la troisième fois un véhicule peu ordinaire, véhicule qu'il recroise un fois arrivé à son motel. Mark note la coïncidence mais pas un instant il ne pense qu'il se fera kidnapper et embarquer à bord du dit-véhicule par des enfants disparus depuis longtemps.

Nous faisons très vite la connaissance de Mark Sieber, un homme gentil, simple, marié et très amoureux, qui se satisfait dans son quotidien confortable, un type banal à la vie banale à qui il arrive quelques broutilles comme tout le monde comme celle de tomber en panne à des centaines de kilomètres de chez lui... et dont la vie va basculer à tout jamais. Une rencontre, ou plutôt quatre rencontres: Thomas, Arnold, Rebecca et Christopher, trois enfants, un jeune adulte, quatre victimes de sévices horribles et inimaginables. Ils ont choisi Mark pour être ramené discrètement à leurs parents.

Mark rencontre quatre jeunes intelligents, plein de ressources, organisés, tous mués par la même envie: fuir, loin de cette maison isolée où ils ont été séquestrés, abusés, utilisés, violentés, par un serial killer pédophile sans limites. Mark apprend d'eux, apprend leurs histoires, partage avec eux ces témoignages terribles et ces retrouvailles auxquels ils tiennent. C'est un kidnapping hors du commun, qui lie rapidement Mark et ses étranges ravisseurs par la compassion, la douleur, et l'espoir. Le héro de l'histoire, ce n'est pas que Mark, ce sont ces enfants, aussi, leur petit groupe et ce qu'ils partagent intimement.

« - Vous reviendrez me voir ? Ou peut-être un coup de téléphone de temps en temps ?
Je le regardai, puis je souris.
- Absolument.
Je crois que nous savions tous les deux que je mentais. Bien sûr, nous allions lui manquer, moi et les autres -au début. Mais un jour ou l'autre il se rendrait compte que penser à nous le déprimait. Mieux valait n'être qu'un souvenir -en espérant qu'il l'oublierait bientôt.
- J'ai vraiment pas loupé Christopher avec cette botte, hein ?
- Tu vises comme un dieu, Thomas. Merci pour le coup de main, d'ailleurs.
- Pas de quoi. (Nous échangeâmes un regard qui se prolongea encore un peu, puis il se gratta le visage et dit:) Vous feriez mieux d'y aller, sinon Christopher va encore râler.
- Il est toujours comme ça ?
- Non. Il est plutôt gentil, la plupart du temps. Peut-être que les trucs moches le rendent triste.
- Tu as sans doute raison.
Je lui tendis la main, mais il éclata de rire et m'attira dans une étreinte étonnamment forte.
- Merci pour m'avoir ramené à ma maman et mon papa.
- Tout le plaisir était pour moi. (Je me redressai, lui serrant une dernière fois la main.) Ça va aller mieux à partir de maintenant, Thomas. Alors... Je te souhaite d'être heureux.
- Je le suis déjà. Je suis à la maison. »

Le lecteur ne peut pas rester indifférent. A l'image de Mark, nous faisons la connaissance de ces quatre jeunes mutilés, défigurés, et libres depuis peu. Nous sommes instantanément embarqués à leurs côtés, embarqués par leurs terribles mots, leur terrible histoire, leurs terribles souvenirs. La menace et l'emprise de Grendel y est puissante. La lecture est addictive, bouleversante, poignante: On sait que l'on ne va pas sortir indemne de cette histoire aux détails sordides et aux personnages à la profondeur authentique. 

« Après tout, combien d'enfants voyez-vous chaque jour ? Combien d'enfants croisez-vous au centre commercial, dans la rue, à l'accueil d'un cinéma ? De temps à autre, l'un de ces mômes vous fait une brève impression -un contact visuel prolongé, un signe de la main, un rire à cause d'une grimace que vous avez faite, histoire de vérifier que vous étiez capable de le dérider- mais tous ou presque sont accompagnés par un adulte. Alors qui peut dire si ce dernier est un parent, un oncle ou une tante, un frère aîné ou un monstre qui l'a enlevé voilà des jours, des semaines, des mois ou des années ? Et, en toute honnêteté, combien de temps le visage de cet enfant reste-t-il gravé dans votre mémoire ?
« M'avez-vous vu quelque part ? »
Peut-être, c'est possible. Mais pas moyen de m'en souvenir. »

  • En conclusion: Mais c'est à toi que je pense est un condensé d'émotions fortes et bruts. Les thèmes y sont lourds: abus, violences, enlèvements, contre enfants, âmes sensibles s'abstenir donc ! Mais ce roman mérite largement plus de visibilité ! Il m'a presque été impossible de lâcher de roman. C'est le genre de lecture que je ne pourrais vraiment pas oublier. Ce roman nous marque par son atmosphère extrêmement sombre et son rythme effréné.

 Prochaine lecture: Keleana, tome 3: L'héritière de feu (en VO) de Sarah J. Maas.

tâches d'encre

  1. Tu m'as convaincu, je l'ajoute à ma wishlist direct :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai très envie de lire... Mais je ne sais pas si j'ai assez courageuse et assez forte. Néanmoins, tu as fortement attiré ma curiosité ! Je me le note et je pense que je vais essayez de braver ma peur ! Merci pour la découverte. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A toi de voir ! Il n'est pas facile par moment, mais ça reste un condensé d'émotions.
      Je t'en prie :) bisous !

      Supprimer
  3. Je ne suis pas du tout thriller mais franchement ta chronique attise sincèrement ma curiosité. Je regarderais si je peux me le procurer en poche. Bisous Slyth. Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, il n'est publié que chez Bragelonne (grand format ou ebook) donc il a un certain coût :(

      Supprimer
  4. L'un des meilleurs thrillers que j'ai lus dans ma vie !

    RépondreSupprimer
  5. C’est vraiment le genre de bouquin que j'adore découvrir et qui pourrait me plaire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu te lances, j'espère effectivement qu'il te plaira ;)

      Supprimer
  6. Hier je me disais justement qu'il faudrait que je lise un thriller bientôt (je n'en lis pas assez alors que j'aime bien !!) et là ta chronique a plus qu'attisé ma curiosité. Il me faut ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends :) Moi non plus je n'en lis pas assez alors que c'est toujours bon d'en lire un ! En tout cas, si tu as l'occasion de lire celui-ci, lance-toi !

      Supprimer
  7. Je n'aime pas les livres qui font peur donc je ne pense pas que ce livre pourrait me plaire... Mais je suis contente de voir que tu as vraiment apprécié ta lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Après, ce n'est pas un livre qui fait "peur", mais avec des détails choquants et une atmosphère assez glauque surtout !

      Supprimer
  8. Je ne connaissais pas du tout mais après lecture de ta chronique, j'ai terriblement envie de le découvrir ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais tu as l'occasion de le découvrir, j'espère que tu aimeras aussi :)

      Supprimer
  9. Je l'ai lu il y a presque 2 ans maintenant et c'est de loin mon livre préféré car il m'a marqué à vie. J'ai été bouleversée à sa lecture tant il est fort en émotions. Je suis contente de voir que des lecteurs/lectrices ont apprécié ce roman malgré l'horreur qui en dégage :) car il y a tout de même de l'amour, de l'innocence et de l'espoir dans cette histoire... donc à la fois horrible et belle... XD

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree