jeudi 5 novembre 2015

Genre: Fantastique, YA.

Miss Peregrine's home for peculiar children, book 1 (VF: Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 1), Ransom Riggs.

Résumé:

A mysterious island. An abandoned orphanage. A strange collection of peculiar photographs. It all waits to be discovered in Miss Peregrine's Home for Peculiar Children, an unforgettable novel taht mixes fiction and photography in a thrilling reading experience. As our story opens, a horrific family tragedy sets sixteen-year-old Jacob journeying to a remote island off the coast of Wales, where he discovers the crumbling ruins of Miss Peregrine's Home for Peculiar Children.
As Jacob explores its decaying bedrooms and hallways, it becomes clear that Miss Peregrine's children were more than just peculiar. They may have been quarantined on a deserted island for good reason. And somehow -impossible though it seems- they may still be alive.

Mon avis, 15,5/20.

Miss Peregrine et les enfants particuliers est un livre... eh bien, particulier. Mêlant l'art de l'écriture et l'art de la photographie, ce roman instaure un univers mystérieux et original. Difficile de ne pas vouloir en savoir plus !
C'est un premier tome assez prometteur, qui pose les bases et nous présente Jacob et les enfants particuliers de l'orphelinat de Miss Peregrine. Je regrette seulement de ne pas avoir plus accroché que cela.

---
En bref:
Les -: La lenteur du récit.
Les +: L'atmosphère, l'objet livre.
---

« I was sixteen, I told them. I saw a few kids' eyes widen. Olive laughed in surprise. It was strange to them that I should be so young, but what was strange to me was how young they seemed. I knew plenty of eighty-year-olds in Florida, and these kids acted nothing like them. It was as if the constance of these lives here, the unvarying days -this perpetual deathless summer- had arrested their emotions as well as their bodies, sealing them in their youth like Peter Pan and his Lost Boys. »

Qui n'a pas entendu parler de Miss Peregrine ? En l'ayant vu à peu près partout et en ayant entendu que du bien de ce roman, j'ai fini par céder. Je trouvais, d'ailleurs, que c'était une lecture parfaite pour les environs d'Halloween ! Miss Peregrine et les enfants particuliers a une atmosphère assez originale, qui correspond totalement à la saison, mais je n'ai pas ressenti le coup de cœur ou l'emballement comme tant d'autres lecteurs. Même si c'est une bonne lecture, intéressante, spéciale, la lenteur m'a parfois dérangée.
Quand il était petit, Jacob était friand des histoires de son grand-père. Mais en grandissant, le jeune garçon est confronté à la réalité ; les enfants et les pouvoirs dont parlent Abraham ne peuvent être vrais. Un jour pourtant, alors qu'il assiste à l'agonie de son grand-père, l'adolescent croit voir un monstre. Une vision qui le marque, et qui le pousse à partir sur les traces des origines de sa famille, pour en savoir un peu plus et pour surmonter cette récente tragédie.
Ce que j'ai tout de suite remarqué avec ce roman, c'est la lenteur du récit. Cette dernière fait partie intrinsèque de l'univers et de l'atmosphère, par ces descriptions, ces détails, néanmoins, elle m'a un peu ennuyée. Bien qu'entraînante, la plume reste assez ampoulée (je ne sais pas en version française mais en anglais, oui en tout cas !). Cette sensation de longueurs, d'une histoire qui n'avance vraiment qu'à pas feutrés, m'a frustrée plus d'une fois. J'ai eu l'impression de lire bien plus que seulement 350 pages.
Heureusement, malgré ce problème de lenteur, l'histoire et les personnages ont tout de même attiré mon attention. Jacob est un héro que j'ai trouvé très attachant, qui se questionne, rationalise, tout en restant curieux et en laissant la porte ouverte au fantastique. Attaché à son grand-père et aux histoires qu'il lui racontait, ce jeune garçon a terriblement envie de percer à jour les mystères de sa jeunesse. Il est quelque peu désespéré, en proie à des angoisses, mais motivé. 
Les enfants particuliers, ainsi que Miss Peregrine, apparaissent plutôt sur le tard (il faut compter une centaine de pages) mais se dévoilent rapidement. Eux aussi sont attachants: chacun leur particularité, des personnalités hautes en couleur, un monde bien à eux. Emma, Millard, et Bronwyn sont ceux qui sortent du lot ; certes ils sont plus présents que les autres, mais ils m'ont surtout beaucoup plu.
Il y a moins d'action et de révélations que ce que je pensais, ce qui a bouleversé un peu mes attentes. Néanmoins, c'est un roman qui retrace vraiment la démarche d'un adolescent qui part sur les origines de sa famille ; Qui était son grand-père ? Quelle est cette île dont il parlait si souvent ? Et cette Miss Peregrine, y vit-elle toujours ? Démêler le vrai du faux, le fantastique de la réalité, trouver les réponses à ses questions les plus conscientes comme les plus inconscientes... C'est une histoire qui mêle des sentiments très réalistes face au drame et à l'apparition du fantastique. Jacob est un personnage réfléchi et déterminé.
En conclusion: Un roman qui n'a pas tenu ses promesses avec moi, peut-être (sûrement) car j'en attendais plus que ça. Un roman qui reste cependant une bonne lecture, avec une atmosphère originale et recherchée. Je lirai la suite pour en savoir plus !

« "Was my grandfather really running from the Nazis when he came here?"
"He was," Miss Peregrine said. "A number of chidren came to us during those awful years leading up to the war. There was so much upheaval." She looked pained, as if the memory was still fresh. "I found Abraham at a camp for displaced persons on the mainland. He was a poor, tortured boy, but so strong. I knew at once that he belonged with us."
I felt relieved; at least that part of his life was as I had understood it to be. There was one more thing I wanted to ask, though, and I didn't quite know how to put it.
"Was he -my grandfather- was he like..."
"Like us?"
I nodded.
She smiled strangely. "He was like you, Jacob." »

Je le conseille à: A ceux qui sont fondants d'ambiances étranges et spéciales. C'est un beau livre, comportant une série de photographies en noir et blanc, vintages et quelque peu... creepy.

Prochaine lecture: Crossfire, tome 4: Fascine-moi de Sylvia Day.

tâches d'encre

  1. C'est un roman qui m'intrigue énormément et que j'aimerai assez découvrir du coup :D

    RépondreSupprimer
  2. Dommage que tu n'aies pas autant accroché que ça. Enfin, tu as eu une bonne lecture mais tu n'as pas adoré quoi ... :-/
    Personnellement, j'avais adoré ce premier tome :D Vivement que je lise le tome 2 :p

    RépondreSupprimer
  3. Ce que j'ai aimé dans ce livre a surtout été la grande métaphore de la Seconde Guerre Mondiale ! avec les monstres tout ça... Puis j'ai trouvé que la dernier quart du roman tombait beaucoup trop dans la jeunesse et la facilité... En bref, on a le même ressenti au final :3

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bien aimé l'ambiance de ce roman, mais ce n'aura pas été plus que ça ;)
    Je ne sais même pas si je lirai le tome 2 ^^

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai qu'avec tout ce qu'on a entendu autour de ce roman (perso j'ai adoré), tu devais avoir de sacrées attentes!
    Mais en commençant ta chronique je me suis dis "ohhh mais c'est vrai qu'Alice adore la photo, elle doit avoir kiffé sa raceuhhh!" ... Ah ben non xD

    RépondreSupprimer
  6. Dommage, mais bon le principal c'est que tu aies tout de même passé un bon moment :)

    RépondreSupprimer
  7. J'ai adoré ce premier tome, et le second fut un coup de coeur. Maintenant j'attends le film et que Library of souls arrive en France !

    RépondreSupprimer
  8. Dommage que tu n'ai pas accroché, mais bon si ça reste une bonne lecture c'est le principal ! Je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est assez lent à se mettre en place cependant. Mais ça reste un coup de coeur pour moi. J'espère que le film sera à la hauteur :)

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree