vendredi 12 juin 2015

Genre: Romance, fantasy.

Hearts and Thrones, tome 1: Le jeu de l'assassin, Amy Raby.

Résumé:

Vitala Salonius est un assassin surentraîné et une femme aussi attirante que dangereuse œuvrant pour la libération de son peuple. Sa mission: séduire l'empereur avant de lui porter le coup fatal. Dirigeant d'un pays au bord du chaos, Lucien Florian Nigellus ne baisse jamais sa garde. Sa vie étant menacée à chaque instant, il ne peut se le permettre, même devant cette éblouissante courtisane de passage au palais. Pourtant, Vitala pourrait bien le distraire un instant de ses préoccupation -et combler d'autres besoins...
Un assassin n'a pas le droit de succomber à sa proie, Vitala le sait depuis l'enfance. Or Lucien ne ressemble pas au tyran sanguinaire qu'elle s'est imaginé. Prise entre ses convictions et un sentiment plus trouble, Vitala hésite. A qui ira sa loyauté ?

Mon avis, 17/20.

Malgré un résumé -une nouvelle fois- un poil menteur sur les caractères des personnages, et donc des attentes spécifiques me concernant... j'ai tout de même apprécié ma lecture qui s'est révélée divertissante.
Voila le premier tome d'une trilogie de romances dans l'univers fantasy, avec des personnages plutôt charismatiques, et un décor ainsi que des coutumes très intrigants. Une jolie découverte, même si je m'attendais premièrement à autre chose.

---
En bref:
Les -: Le résumé trompeur, manque d'informations sur l'univers.
Les +: Le rôle des personnages, une romance très agréable.
---

« Vitala toucha la joue de Lucien pour vérifier sa température. Elle était fraîche. Elle regarda ses yeux fermés, souhaitant à moitié les voir s'ouvrir. C'était son plus bel atout -non par leur forme ou leur couleur, assez communes, mais par leur intensité. C'était l'intelligence qui les rendait si fascinants. Ces yeux-là lui manquaient. En deuxième position venait sa bouche. Dieux ! voila un homme qui savait embrasser ! Elle en tremblait encore. Dans une poussée de désir inconscience, elle se pencha et, de ses lèvres, effleura celles de Lucien.
Il ouvrit les yeux. Elle se leva et se détourna de manière à lui cacher ses joues rouges.
- Ne t'arrête pas là, dit-il. Ca commençait juste à devenir intéressant.
Il avait retrouvé sa lucidité; elle l'entendait à la vivacité de son ton.
- Je vérifiais que tu n'avais pas de fièvre.
- Et alors ?
- Tu n'en as pas.
- Tu devrais peut-être revérifier. »

C'est pas possible, j'ai une dent contre les résumés. En rajouter pour tenter, soit, ça se comprend, marketing tout ça tout ça, mais il est temps d'arrêter par ce biais de modifier aussi le caractère des personnages... Ce serait vraiment bien, vraiment. Je me suis plongée dans ce roman avec des attentes hautes en matière de romance, le côté « ennemis intransigeants » ça me plaît énormément dans ce genre, ça annonce beaucoup de palpitations et de papillons dans le ventre... Mais le côté « intransigeant » passe à la trappe ! C'est en mettant ces attentes de côté, que j'ai su apprécier la relation entre Vitala et Lucien à sa juste valeur.
Riorca est un pays sous la coupe de Kjall depuis des décennies, réduit en esclavage et sous la domination de l'empereur, le peuple de Riorca n'attend que son indépendance. Ayant du sang kjall dans les veines, Vitala passe inaperçue au sein du peuple kjall, c'est pour cette raison que depuis l'enfance, elle est entraînée à se faufiler dans le lit de l'empereur, baisser sa garde, et l'assassiner afin de donner une chance à Riorca. Seulement... confrontée en chair et os face à Lucien, Vitala réalise que le jeune homme est différent de ses prédécesseurs et qu'il la met étrangement à l'aise, au point d'avoir envie d'oublier sa mission.
Je vais le dire tout de suite, ce sera fait: Vitala a beau être « aussi attirante que dangereuse », ça reste subtil. Ce n'est pas ce qui est mis en avant dans le roman et j'en suis ravie, car quand le physique d'un personnage entre trop en compte, ça a tendance à facilement me faire lever les yeux au ciel... Quant à Lucien, il n'est pas du genre à être méticuleux concernant sa garde, ni concernant ses conquêtes ! Je m'attendais à un homme plutôt dur et intraitable, avec un cœur tendre derrière évidemment, mais c'est un jeune homme doux, agréable, et espiègle, plutôt extraverti en fait.
On est loin du schéma auquel je m'attendais: héroïne létale et disciplinée face à un empereur difficile à approcher. Mais quelque part, c'est mieux. Leur histoire va certes un peu vite au début mais j'ai apprécié voir en Vitala une grande sensibilité, une certaine naïveté aussi en y pensant, qui pare son éducation d'assassin. Quant à Lucien, j'ai été agréablement surprise de découvrir un homme bon et bienveillant, intelligent également, loin de nos arrogants personnages masculins habituels ! J'ai vraiment adoré Lucien.
Je dois avouer tout de même que je m'attendais plutôt à de la fantasy, avec une romance au second plan, mais c'est plutôt l'inverse: Le jeu de l'assassin est une romance, dans un univers fantasy -avec des enjeux tout de même, heureusement. Il y a parfois un manque d'informations concernant l'univers, nous laissant un peu confus, mais ce qui prime reste la relation Vitala-Lucien. Et j'ai beaucoup apprécié cette relation, notamment parce que l'héroïne est forte, elle se débrouille seule, et n'a pas besoin d'être secourue. C'est même elle, qui porte secours. Et à côté de cette dernière, nous avons un homme qui n'a pas peur de se montrer attentionné et gentil envers elle. Ça, c'est bon. C'est un point très encourageant.
En conclusion: Ce n'est pas l'histoire que j'attendais à la base, mais j'ai tout de même passé un très bon moment. Cette romance a su me plaire, me divertir, m'attendrir, alors je suppose que le pari est tout de même réussi :) 

« - Vitala..., dit Bayard d'un ton apaisant.
- Je vais vous tuer, gronda Vitala. Si vous le touchez encore une fois, je libère le sort de mort.
Lucien fut parcouru d'un frisson. Jamais il n'avait vu Vitala dans cet état. Quand elle avait combattu près du feu, elle l'avait fait froidement, sans passion. A présent, tout son corps tremblait de fureur. A bord d'un navire, dans la tempête, il avait vu une haussière si tendue qu'elle tremblait et vrombissait, pour finir par céder. Vitala était comme elle: sur le point de se rompre, à la fois crispée, fragile et dangereuse. »

Je le conseille à: Plus aux amateurs de romance que de fantasy, car ce n'est pas de la fantasy pure et dure. Après, on peut être amateurs des deux, ça fait un bon mélange ! ^^ Si on recherche une romance attendrissante et bien ficelée, Le jeu de l'assassin peut convenir.

Prochaine lecture: Rouge Rubis, tome 3: Vert Emeraude (en EN) de Kerstin Gier.

tâches d'encre

  1. Ce roman ne me tente pas mais contente qu'il ait fini par te plaire ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman ne me tente pas tellement... Mais j'adore la photo que tu as prise *-* :)

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui effectivement, c'est dommage de ne pas avoir à faire aux personnages auxquels on s'attendait mais si tu préfères la Vitala du livre à celle du résumé, c'est mieux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle du résumé ou celle du livre, j'aurais aimé les deux, je pense. Mais je ne suis pas déçue du tout :)

      Supprimer
  4. Une fois de plus, grâce à toi, un livre est rajouté à ma WL :) !
    Je sens que je vais beaucoup aimé ce roman, merci :)

    RépondreSupprimer
  5. Bon.. Ben je le sors de ma PAL finalement alors x) C'est bien que ce ne soit pas fantasy pure et dure car je suis + que novice dans le domaine ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira aussi :) Il est plutôt simple à la lecture, donc en tant que novice, tu n'aurais pas de mal :p

      Supprimer
  6. Ça me plait le fait que ce ne soit pas que de la fantasy! J'en lis très peu, donc ce livre m'a l'air bien pour commencer doucement^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour commencer doucement, la fantasy romance, c'est parfait je trouve :)

      Supprimer
  7. Argh, si c'est plus romance que fantasy, ça risque de ne pas me plaire... Dommage effectivement que le résumé induise en erreur. Mais bon, comme je l'ai dans ma PAL, je vais quand même lui donner sa chance un jour ou l'autre. Et au moins je saurai à quoi m'attendre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après la romance n'est pas mièvre, donc je pense qu'il y a une petite chance qu'il te plaise tout de même, tout n'est pas perdu :)

      Supprimer
  8. Et bah tu vois, j'avais même pas percuté que c'était une romance. Je ne savais même pas de quoi parlait le livre. Il a rejoint ma pal pour sa couverture, son étiquette fantasy et son prix (un OP Bragelonne numérique je crois). J'ai bien fait de pas lire le résumé alors ^^ Comme ça pas d'attente sur les personnages. Il y passera surement cette année et le côté romance est loin de me déranger.

    RépondreSupprimer
  9. Hop, je zappe le résumé dans ce cas ! Mais il reste bel et bien dans ma wish, ta chronique me tente tout de même beaucoup :D

    RépondreSupprimer
  10. le deuxième passage que tu cites m'avait aussi marquée, j'avais beaucoup aimé ce livre ;)

    RépondreSupprimer
  11. J'ai passé un très bon moment avec ce livre : l'ambiance m'a particulièrement conquise. Cependant, j'aurai apprécié que la culture des civilisations soit davantage développée...

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree