vendredi 28 juillet 2017

Les disparus du Clairdelune (La Passe-Miroir #2) • Christelle Dabos.




La Passe-Miroir, tome 2: Les disparus du Clairdelune
de Christelle Dabos.
Genre: Fantasy, YA.
Mon édition: Gallimard.
551 pages.





Résumé: Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d'une redoutable vérité.


16/20.

  • J'AI AIMÉ: Les révélations, les complots.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Ophélie perd de son panache.

/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu le premier tome /!\

Ce second tome est tombé vraiment par hasard dans mes prédictions. Je ne pensais pas le lire de si tôt, mais mes vacances en ont décidé autrement ! Cependant, je suis plutôt partagée ; C'est une lecture qui m'a beaucoup plu, qui s'est montrée très addictive, et qui pourtant, prend un certain coup de mou par rapport au premier tome qui avait été une vraie révélation pour moi ! Je n'ai, surtout, pas trouvé Ophélie à la hauteur de mes attentes et j'en suis un poil peinée.

Suite aux complots qui gangrènent la Citacielle, Thorn et Ophélie demandent la protection de l'esprit de famille du Pôle, Farouk. Néanmoins, cela n'arrête pas les gens avides de revanche, de rumeurs, et de pouvoir, de mettre des bâtons dans les roues aux fiancés. Ce mariage n'est pas souhaité et Ophélie est victime d'un maître chanteur, qui semble lui-même à l'origine des curieuses disparitions qui inquiètent la Citacielle... 

« La vie au Pôle était ainsi: où qu'on allât, quoi qu'on fît, le danger faisait partie du quotidien.
Et pourtant, songea Ophélie, elle ne la détestait pas tant que ça, cette vie-là. »

Je dois avouer que je suis un peu triste de ne pas avoir adoré ce second tome comme j'ai pu adorer le premier, surtout que cette saga a vraiment un gros succès. Malheureusement, j'ai trouvé que cet opus souffrait d'une certaine lenteur qui m'a parfois pesé. Même si j'ai trouvé le tout très addictif dans l'ensemble, je n'ai pu m'empêcher de ressentir à de nombreux moments qu'on faisait un pas en avant pour en faire ensuite deux en arrière. Au lieu d'avancer, j'ai eu la sensation qu'on stagnait tout de même pas mal avant de prendre finalement un franc envol.

C'est surtout Ophélie qui m'a un peu fait grincer des dents. N'allez pas croire que je ne l'aime plus, parce que ce serait faux. J'ai toujours beaucoup d'affection pour elle et pour ses pensées claires et limpides. Par contre, je trouve qu'elle perd pas mal de son caractère, ici. Je n'ai pas retrouvé la jeune fille courageuse, débrouillarde, et maladroite que j'avais rencontré dans le tome précédent et qui m'avait tant plu. Dans Les disparus du Clairdelune, elle ressemble beaucoup plus à mademoiselle Tout-le-monde. Mais, surtout, elle se repose complètement sur les autres (Thorn, Berenilde, sa famille...), se laissant porter par l'histoire plus qu'elle ne prend les initiatives elle-même. Et la jeune fille qui part seule à la découverte de la Citacielle, quitte à se mettre dans les ennuis jusqu'au cou, m'a manquée. 

L'histoire et l'univers ne perdent pas leurs charmes, toutefois. Le Pôle est toujours aussi glaçant, que ce soit dû aux conditions météorologiques ou aux complots qui entourent Ophélie. Il y a cette aura de mystère qui perdure et qui nous prend sous son aile pour le meilleur et pour le pire ! C'est bien ce qui m'a empêchée de reprendre correctement ma respiration pendant presque 500 pages. L'effet addictif qu'entraînent ces complots est d'un délice, je vous jure ! Jusqu'aux révélations finales, la confusion, le doute, l'hésitation sont de mise !

« Le geste instinctif qu'elle esquissa pour protéger son visage eut pour conséquence immédiate de décomposer celui de Thorn. La sévérité de ses traits avait cédé la place à la consternation.
- Alors nous en sommes là ? Vous vous méfiez à ce point de moi ?
- Mes nerfs ont été mis à rude épreuve aujourd'hui, se justifia Ophélie. Et puis, vous devriez vous regarder dans une glace quand vous faites cette tête. Vous vous trouveriez effrayant vous auss...
- Jamais, je ne vous ferai du mal.
Thorn l'avait coupée avec une spontanéité si abrupte qu'Ophélie se sentit ébranlée. Pour la première fois depuis longtemps, elle crut en sa sincérité.
- Il y a plusieurs façons de faire du mal à quelqu'un. Je n'accorde plus ma confiance qu'à très peu de personnes et, pour le moment, ni vous ni Archibald n'en faites partie.
Thorn contempla ses grandes mains ensanglantées et, d'un geste vain, un peu gauche, il les frotta contre sa chemise, comme s'il prenait enfin conscience de ce à quoi il ressemblait.
- J'ai beaucoup d'ennemis, se renfrogna-t-il. Je ne veux pas vous compter parmi eux, alors dites-moi ce que je dois faire. »

Pour les personnages secondaires, une fois qu'on les a rencontré dans le premier tome, on n'a plus besoin de nous les présenter ! Ils sont divins. Tout comme Ophélie (même si elle m'a pas toujours étonnée dans le bon sens ici, je l'aime, rappelez-vous), ils sont construits et profonds, teintant l'histoire d'un relief que tout bon lecteur se délecte. Thorn est bien sûr mon préféré, bien qu'il soit un peu directif dans ce second tome. Je n'échappe pas aux non-dits qui transpirent en sa présence, je n'échappe pas non plus à son charisme à l'image du Pôle: insaisissable. Archibald le talonne de près, insaisissable aussi dans un autre genre, et Berenilde également, un personnage qui ne finit pas de me surprendre.

  • EN CONCLUSION: Du très bon, et du moins bon dans ce second tome qui ne m'a pas empêchée de prendre malgré tout du bon temps. La Passe-Miroir reste une saga dépaysante, pleine de surprises, et qui vous emmène décidément jamais où vous ne l'espérez. 

Tome précédent:

Prochaine lecture: Mercy Thompson, tome 5: Le grimoire d'argent de Patricia Briggs.

tâches d'encre

  1. Un coup de cœur, pour moi ♥ Des trois tomes que j'ai lu, c'est celui-ci que j'ai préféré.
    J'espère que tu aimeras plus la suite ;) Elle est top aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, ma préférence va au premier tome. Mais je suis très intriguée par la suite, là ! J'espère en effet que je vais aimer aussi :)

      Supprimer
  2. Aaah Archiiiie ♥
    J'avais tellement enchainé les deux premiers tomes que je ne saurais même plus les dissocier^^
    Dommage que ce tome soit un peu en deçà du premier pour toi, j'espère que la suite te plaira (encore) plus ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est super chouette Archibald ! Il est pas si facile à déchiffrer, mais c'est un personnage bien touchant à sa façon !
      J'espère aussi pour la suite :)

      Supprimer
  3. J'ai lu le premier tome début juillet et j'ai été agréablement surprise! J'ai tellement aimé que j'aurais bien enchaîné avec le deuxième mais un challenge en cours et une peur de ne pas savoir quoi lire par après m'a fait repousser ma lecture à plus tard :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je comprends ! Le premier tome a été un coup de coeur pour moi ♥ J'espère que le T2 te plaira tout autant en tout cas !

      Supprimer
  4. Le premier tome a été un coup de coeur, même si il m'a fallu quelques mois pour le comprendre et donc que ma chronique n'est plus tellement à jour ♥
    Du coup, j'ai hâte de lire ce 2e tome en automne/hiver :D
    Dommage que tu aies un peu moins aimé cette suite, par contre.

    RépondreSupprimer
  5. Une de mes sagas préférées, j'avais un peu moins aimé le second tome que le premier aussi mais je l'avais quand même adoré. Et le troisième tome est différent mais je l'ai trop aimé! *.*

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree